Football: L’heure de vérité pour Löw et l’Allemagne
Publié

FootballL’heure de vérité pour Löw et l’Allemagne

L’inamovible sélectionneur de la Mannschaft est toujours en place après le camouflet du Mondial et de la Ligue des Nations. Tout recommence par un choc contre les Pays-Bas ce dimanche.

par
Daniel Visentini
Joachim Löw, héros en 2014, paria après le Mondial 2018 et toujours en place. Le sélectionneur allemand joue gros à la tête de l'Allemagne.

Joachim Löw, héros en 2014, paria après le Mondial 2018 et toujours en place. Le sélectionneur allemand joue gros à la tête de l'Allemagne.

AFP

Joachim Löw a incarné une Allemagne triomphante. C’était en 2014, quand la Mannschaft avait remporté le Mondial brésilien, consacrant une génération qui regorgeait de talent.

Mais depuis un moment déjà, le sélectionneur allemand est au centre de toutes les critiques. Parce que l’Allemagne a été éliminée misérablement au premier tour du Mondial russe en 2018, avant d’être reléguée en Ligue B de la nouvelle Ligue des Nations.

Le premier écueil, en Russie, est un camouflet retentissant qui a secoué tout un pays, le second n’aura été que la confirmation d’un déclin qui a fait reculer la sélection allemande au 16e rang du classement FIFA.

Objectif reconstruction

La fédération allemande a pourtant choisi de lui laisser les clefs de l’équipe avec pour mission la reconstruction. Löw n’a pas tardé à prendre des mesures: Khedira, Hummels, Boateng et Müller ont été écartés dernièrement, tandis qu’Özil se sifflait lui-même hors-jeu. Les deux seuls rescapés du Mondial 2014 sont Neuer et Kroos.

Surtout: Löw n’a évidemment plus le droit à l’erreur, lui qui s’était déjà privé des services de Leroy Sané en Russie, alors que l’Allemagne était le plus souvent sans solutions offensives.

Joachim Löw est à la tête de la Mannschaft depuis 2006, un bail de treize ans donc, qui indique peut-être une forme d’usure. Il voudra évidemment prouver le contraire, donner tort à ceux qui réclamaient sa tête après l’humiliation de l’élimination au premier tour du Mondial.

Déjà un match important

Ce premier match des éliminatoires de l’Euro 2020 est donc déjà important pour lui, qui met en place une nouvelle équipe, avec de nouvelles têtes. On pense, outre Sané, à Süle ou Goretzka.

Ce nouveau départ est évidemment celui de la dernière chance pour Löw et ce choc aux Pays-Bas qui l’attend ce dimanche est un test grandeur nature pour celui qui s’est accroché à son poste en dépit des tempêtes.

Löw va donc retrouver des Bataves qui reprennent des couleurs avec Koeman et qui avaient justement contribué à la relégation des Allemands durant la Ligue des Nations, avec une victoire et un nul.

Autant dire que rien ne sera simple pour une Mannschaft fébrile et un Löw plus que jamais épié. De quoi rendre le choc d’Amsterdam (ce dimanche à 20 h 45) hautement intéressant.

Votre opinion