Publié

FootballL’hiver s’est installé sur le monde grenat

Le Servette FC est tombé à la dixième place de Super League en perdant 3-1 à domicile contre Lucerne. Une remise en question est indispensable.

par
Daniel Visentini, Genève

L’hiver est tombé sur Servette comme une punition. La dernière place du classement qui est le triste sort actuel des Grenat, battus 3-1 par Lucerne, sanctionne les errements qui se multiplient depuis plusieurs semaines déjà, et il va bien falloir que les Servettiens regardent la réalité en face, dans un exercice de remise en question indispensable.

On pense aux absences individuelles qui se multiplient: hier, Diallo, notamment. Mais les égarements personnels concernent toute l’équipe. Sorgic était seul pour le deuxième but de Lucerne, l’excellent Schaub (superbe joueur) s’est promené pour offrir le troisième à Ndiaye.

Il y a problème…

Il y a quelque chose de l’ordre d’un malaise qui ronge le jeu grenat. Il y a quelques mois encore, tout n’était que légèreté, assurance, insouciance. Servette s’y entendait pour faire tourner les têtes adverses. Aujourd’hui, c’est lui qui chancelle dans tous les secteurs de jeu.

Bien sûr, il y a eu des départs et pas des moindres: Wüthrich, Iapichino, Tasar, Park. On mesure mieux l’importance de plusieurs de ces joueurs, les deux premiers nommés notamment. Il y a eu un recrutement qui n’a pas remplacé ces départs, et c’est peut-être aussi un problème. Peut-être que Servette a besoin de temps, mais il n’en a pas, surtout pas au rythme où les matches se succèdent. Mais il faut faire preuve de caractère, et là également, il y a problème.

Nouvelle erreur personnelle

Il y a de la douleur à voir ce Servette qui n’y arrive plus. Ce match contre Lucerne aurait dû dissiper ce malaise tenace. Il a au contraire contribué à le faire enfler. D’abord avec une nouvelle erreur personnelle. Servette les collectionne depuis plusieurs semaines, celle-là aura une place d’honneur au musée des horreurs.

C’était la 23e minute de jeu, Diallo, préféré à Sauthier au poste de latéral droit (le tournus nécessaire), s’avançait balle au pied, sans projet, sans rigueur. Avant de perdre la balle, avant de voir Sorgic servir Schaub, avant de mesurer les conséquences de ses égarements: l’Autrichien crochetait Rouiller pour brosser un petit bijou dans le petit filet de Frick. A la 23e minute de jeu, comme Vaduz avait étrillé Sion plus tôt dans la soirée, Servette était déjà dernier du classement. Et il allait le rester.

Faire face

Ce Lucerne que certains croyaient en crise a montré tout ce qui faisait défaut aux Grenat. Un engagement de tous les instants dans les duels. De la simplicité dans les schémas, le souci de provoquer puis d’exploiter les erreurs adverses. C’est encore plus facile quand Servette facilite la tâche. Un hors-jeu coupé par Kyei et c’est Sorgic qui surgit pour placer une tête imparable . Le pauvre Frick n’y pouvait rien. Au contraire, il avait retardé l’échéance à plusieurs reprises, avec deux ou trois claquettes magistrales.

Frick sera pareillement abandonné sur le troisième but lucernois (1-3, 79e). Le but de Rouiller, ce 1-2 de l’espoir, avait été inscrit deux minutes plus tôt: 120 secondes et les espoirs grenat étaient déjà douchés.

Servette reçoit Zurich au Stade de Genève mercredi prochain, il a peut-être perdu Sasso, sorti sur blessure. L’hiver s’est installé sur le monde grenat et il va falloir faire face.

Pour les détails du match, cliquez ici.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
12 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Oui

30.11.2020 à 08:41

Il leur manquait cruellement un attaquant, ils ont décidé de ne pas en recruter par manque d'ambitions = Retour en challenge league mérité.

Tex

30.11.2020 à 04:13

Il manque surtout un joueur capable de mettre le ballon au fond des filets!!! Kyei a le niveau 2 ème ligue et Koné c’est guère mieux!!!

AGP

29.11.2020 à 17:33

Qu'on bien pu voir en Diallo et kyei les recruteurs du SFC? Seul Fofana sort nettement du lot...