France - L’hôtel Carlton de Cannes vend son mobilier aux enchères
Publié

FranceL’hôtel Carlton de Cannes vend son mobilier aux enchères

Le fameux établissement hôtelier de la Croisette propose ses meubles à la vente dès lundi en vue de faire place nette pour un chantier.

L’hôtel Carlton à Cannes.

L’hôtel Carlton à Cannes.

AFP

Le célèbre hôtel Carlton sur la Croisette à Cannes, dans le sud de la France, en travaux jusqu’en 2023, mettra en vente, en ligne, à partir de lundi, son mobilier, lustres, fauteuils de style, lits et même un charriot à pâtisseries siglé.

«L’idée est d’acheter une part de rêve et du glamour cannois», a indiqué à l’AFP Sébastien Fernandes, directeur artistique de la maison d’enchères Aguttes qui dispersera près de 600 lots avec mise à prix à partir de 40 euros pour un tabouret de bar en bois clair.

Il s’attend à «des batailles d’enchères» et à «un succès auprès de la clientèle internationale et des habitués étrangers de l’hôtel, Russes, Américains, Britanniques, Moyen-Orientaux».

«C’est surtout le côté émotionnel qu’on met en avant», a également indiqué à l’AFP la direction de l’hôtel à l’AFP.

Le dernier jour de la vente est fixé au 26 mai, point d’orgue d’une longue opération pour cataloguer les pièces issues du bar des célébrités comme un lustre à 30 bras de lumière et décors de volute feuillagés, des couloirs et des dépendances ainsi que des 13 suites au nom d’acteurs de renommée mondiale, de Sean Connery à Greta Garbo, en passant par la suite Liu Ye, Jean Dujardin ou Alain Delon. La suite Sofia Loren sera dispersée en un seul lot.

Le style d’origine sera préservé

Tout le mobilier a été empaqueté à l’automne 2020 et le décorateur Tristan Auer a été choisi, avec l’architecte Richard Lavelle, pour refaire l’hôtel qui, selon la direction, ne basculera pas dans le design moderne mais restera attaché au style Belle Epoque du bâtiment et de sa façade classée.

Inauguré en 1913, le Carlton, devenu propriété qatarie en 2014 sous le pavillon du groupe InterContinental Hotels Group (IHG), fait partie des grands hôtels cannois prisés des stars du Festival de cinéma. Il a aussi servi de décor dans de nombreux films, «La main au collet» d’Alfred Hitchcock ou «Grosse fatigue» de Michel Blanc.

Haut lieu de cinéma, l’hôtel a aussi abrité des rendez-vous diplomatiques, notamment la première conférence de la Société des Nations en 1922. L’ancien président américain Barack Obama y a séjourné durant le G20 de 2011.

(AFPE)

Votre opinion