Publié

FribourgL'huissier abuseur repenti n'ira pas en prison

C'est le soulagement pour l'ex-employé de l'Office des poursuites de la Sarine (FR).

par
ANNE HEMMER
L'huissier lors de son arrivée au Tribunal de la Sarine, au début du mois.

L'huissier lors de son arrivée au Tribunal de la Sarine, au début du mois.

Il a écopé hier d'une peine certes lourde, 22?mois de prison, mais avec 5?ans de sursis. Il a été reconnu coupable d'avoir abusé de sa fonction et de la situation de faiblesse dans laquelle se trouvaient des débitrices pour avoir des relations sexuelles avec elles. Il était arrivé à ses fins avec deux d'entre elles («Le Matin» du 10 janvier).

«Votre comportement à l'égard de ces femmes est ignoble et odieux», lui a signifié Nicolas Ayer, président du tribunal. Néanmoins, les juges ont tenu compte de son repentir sincère et de l'indemnisation d'environ 30?000?francs qu'il a versé aux victimes. De plus, l'ex-huissier n'ayant commis aucune nouvelle infraction, le risque de récidive a été jugé faible. Il ne lui est donc pas interdit d'occuper de nouveau un poste à l'Etat, contrairement à ce que demandait la procureure Yvonne Gendre.

«Nous sommes satisfaits du verdict», note Me Alexis Overney, avocat de l'ex-huissier. «Nous avons obtenu le sursis pour lequel nous nous sommes battus, ce qui était essentiel pour éviter la mort sociale d'un homme qui a une femme et des enfants à charge.» De son côté, la procureure trouve la peine «trop clémente», mais veut d'abord étudier le jugement avant de décider si elle fera recours.

Ton opinion