27.10.2020 à 08:05

FootballLia Wälti et la Suisse foncent vers l’Euro

L’équipe suisse féminine affronte mardi la Roumanie (16 h 30) avec son destin entre les pieds: quatre points lors des deux derniers matches l’a qualifieront pour l’Euro 2022.

von
Sylvain Bolt
Lia Wälti, joueuse d’Arsenal, va devoir jouer en défense pour combler les absences. 

Lia Wälti, joueuse d’Arsenal, va devoir jouer en défense pour combler les absences.

KEYSTONE

La mission est claire pour l’équipe suisse féminine. Une victoire en Roumanie mardi après-midi (16h30) lui permettra de se contenter d’un point en Belgique le 1er décembre prochain pour s’assurer la première place qualificative pour l’Euro qui se déroulera en juillet 2022 en Angleterre.

«On ne pense pas concrètement à l’Euro, mais on veut toutes se qualifier directement pour la phase finale, a lancé la capitaine Lia Wälti lors d’une conférence de presse virtuelle organisée lundi à Mogoșoaia, près de Bucarest. Dans le football féminin aussi, les «petites» équipes ont les capacités de déranger les plus grandes. On ne gagne plus ce genre de matches 12 ou 13 à zéro.» Le 12 novembre dernier, les Suissesses n’avaient pas fait de cadeau à la Roumanie (victoire 6-0).

«Il va falloir être très concentrées et patientes»

Lia Wälti, capitaine de l’équipe suisse féminine

Plus d’excuses

Mais la joueuse d’Arsenal s’attend à un duel plus disputé. «Les Roumaines restent sur deux larges victoires (4-0 en Lituanie et 4-1 face à la Croatie) et vont probablement jouer en contre. Il va falloir être très concentrées et patientes».

Les Helvètes entament cette dernière ligne droite invaincues en six matches et en comptant un point d’avance sur les Belges, qu’elles avaient battues en septembre passé à Thoune (2-1), après avoir égaré leurs premiers points lors d’une contre-performance en Croatie quelques jours plus tôt.

«Nous nous étions plus revus depuis six mois avant le match en Croatie, a expliqué le coach Nils Nielsen. Là, notre dernier rassemblement date d’il y a trois semaines. Nous n’aurons pas d’excuses face à la Roumanie

Des soucis en défense

Le sélectionneur national va devoir remodeler sa défense en raison de plusieurs forfaits. Rahel Kiwic est indisponible, tout comme Viola Calligaris, qui s’est cassé un poignet en Croatie. À cela s’ajoutent les forfaits de Noelle Maritz et de Luana Bühler.

Pour remédier à ces deux absences, le coach suisse a fait appel à la joueuse du Servette FC Chênois Féminin Nathalia Spälti (22 ans), formée au Team Vaud, ainsi qu’à la Zurichoise de 22 ans Naomi Mégroz (SC Fribourg). La capitaine Lia Wälti, millieu offensive, devrait jouer en défense centrale, comme elle l’avait fait lors de la victoire face à la Belgique. La joueuse du Barça, Ana-Maria Crnogorcevic, recordwoman des buts en équipe de Suisse (59 réalisations), pourrait aussi évoluer en défense.

En plus des neuf vainqueurs de groupe, les trois meilleurs deuxièmes se qualifieront également directement pour l’Euro 2022. Les six autres équipes disputeront des play-off pour les trois places restantes. Mais la Suisse veut éviter de revivre la désillusion de la Coupe du monde 2019 en France. Après avoir galvaudé deux balles de qualification directe, les Helvètes avaient buté sur les Pays-Bas en play-off…

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
4 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

morane

27.10.2020 à 08:11

Aucun interet..