Bretagne: Liam pour une fille, Ambre pour un garçon: ça coince

Publié

BretagneLiam pour une fille, Ambre pour un garçon: ça coince

Deux couples qui avaient obtenu l'inscription d'un prénom à la mixité douteuse voient cette décision contestée par le parquet de Lorient

par
lematin.ch
Deux décisions de justice ayant autorisé deux couples de parents à appeler leur fille «Liam» et leur garçon «Ambre» sont contestées.

Deux décisions de justice ayant autorisé deux couples de parents à appeler leur fille «Liam» et leur garçon «Ambre» sont contestées.

istock / milanvirijevic

Les prénoms d'enfants qui sortent des clous font polémique en Bretagne. La procureure de Lorient a en effet fait dernièrement appel de deux décisions de justice ayant autorisé deux couples de parents à appeler leur fille «Liam» et leur garçon «Ambre», révèle «Le Parisien» avec d'autres médias français.

«Ma position n'est ni militante, ni dogmatique. J'ai fait mes recherches, observé que ce n'était pas des prénoms mixtes. Ils m'apparaissaient donc contraires à l'intérêt de l'enfant», puisque de nature à créer un risque de confusion de genre, a indiqué la procureure.

Liam et Ambre sont nés dans le Morbihan, respectivement en novembre 2017 d'un couple d'hétérosexuels et en janvier 2018 d'un couple d'homosexuelles. Dans les deux cas, l'officier du service d'état-civil de Lorient a eu un doute. Cela a conduit à un signalement à la justice qui, dans un premier temps, a donné raison aux parents. A la Cour d'appel de Rennes de trancher désormais. Son avis n'est pas attendu avant plusieurs mois.

Ton opinion