20.05.2013 à 10:59

Meurtre de MarieLibérer un criminel doit pouvoir être punissable

La conseillère nationale Natalie Rickli (UDC/ZH) a annoncé qu'elle allait déposer une initiative parlementaire visant à pouvoir poursuivre les autorités pénalement en cas de mauvaise décision.

par
Eric Felley
Natalie Rickli (UDC/ZH) veut responsabiliser les personnes qui libèrent un détenu dangereux.

Natalie Rickli (UDC/ZH) veut responsabiliser les personnes qui libèrent un détenu dangereux.

Laurent Crottet

«De tels criminels dangereux ne doivent pas avoir une deuxième chance et doivent rester enfermés à vie.» Dans la presse dominicale alémanique, la conseillère nationale Natalie Rickli (UDC/ZH), membre de la Commission des affaires juridiques (CAJ), a annoncé qu’elle allait déposer une initiative parlementaire visant à ce que les autorités puissent être poursuivies pénalement si elles ont pris une mauvaise décision en libérant un détenu violent ou un criminel sexuel récidiviste. Elle estime que dans l’affaire de Marie, les politiciens, les autorités et les juges «partagent la même culpabilité».

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!