Migrants: Libye: ils font demi-tour sans le savoir
Publié

MigrantsLibye: ils font demi-tour sans le savoir

Des migrants ont échoué sur une plage libyenne ce dimanche. Ils pensaient être arrivés en Italie.

1 / 150
Le pic de la crise des réfugiés en Europe est «est derrière nous», estime l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). (29 juin 2017)

Le pic de la crise des réfugiés en Europe est «est derrière nous», estime l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). (29 juin 2017)

Keystone
L'Italie ne sait plus comment faire face à l'afflux de migrants venant des côtes africaines et appelle l'aide de l'UE. Les autorités italiennes ont même évoqué la possibilité de fermer leurs ports aux navires de sauvetage pour faire pression sur les partenaires européens de Rome, (28 juin 2017)

L'Italie ne sait plus comment faire face à l'afflux de migrants venant des côtes africaines et appelle l'aide de l'UE. Les autorités italiennes ont même évoqué la possibilité de fermer leurs ports aux navires de sauvetage pour faire pression sur les partenaires européens de Rome, (28 juin 2017)

archive/photo d'illustration, AFP
Plus de 3300 migrants ont été secourus dimanche en Méditerranée au cours de 31 opérations distinctes. (Lundi 26 juin 2017)

Plus de 3300 migrants ont été secourus dimanche en Méditerranée au cours de 31 opérations distinctes. (Lundi 26 juin 2017)

AFP

Plus de 80 migrants ont été secourus mercredi sur une plage libyenne où ils avaient échoué. Ils croyaient être arrivés en Italie après trois jours en mer, selon des rescapés et le Croissant-Rouge libyen (CRL).

«On nous a signalé la présence d'une embarcation» sur une plage de Tripoli, a indiqué Mohamad al-Imam, un responsable de l'équipe d'intervention du CRL. «Nous avons récupéré cinq corps sur la plage (...) et transféré 80 personnes vers les centres d'hébergement», a-t-il dit.

Ils avaient embarqué en Libye

Ces migrants, pour la plupart des Sénégalais, étaient montés à bord du bateau «il y a trois jours» à Sabratha, ville de l'ouest de la Libye située à 70 kilomètres de Tripoli, a raconté un rescapé. Parti avec une autre embarcation, le bateau a connu des difficultés sur une mer agitée et a finalement échoué à proximité de la plage Hay al-Andalous, un quartier résidentiel à Tripoli.

En dépit du froid, du mauvais temps et de fortes rafales de vent ces derniers jours, les départs depuis les côtes libyennes ne semblent pas s'être arrêtés. Plus de 5000 migrants ont trouvé la mort en 2016 en traversant la Méditerranée pour rejoindre l'Europe, selon l'ONU.

(ats)

Votre opinion