09.03.2013 à 22:00

Licenciés, ils sont invités à former leurs remplaçants

Délocalisation

Ericsson, un sous-traitant de l’opérateur Orange a licencié 29 personnes en Suisse depuis le début de l’année. Une partie est invitée à se rendre en Roumanie pour «achever un transfert de compétences».

par
Le Matin Dimanche
Ericsson, qui a repris la gestion du réseau de téléphonie mobile d’Orange, a installé ses employés au siège de l’opérateur à Renens.

Ericsson, qui a repris la gestion du réseau de téléphonie mobile d’Orange, a installé ses employés au siège de l’opérateur à Renens.

Dominic Favre, Keystone

Au 1er janvier 2013, 94 personnes ont été transférées d’Alcatel-Lucent chez Ericsson suite à la décision d’Orange de changer de partenaire pour la maintenance de son réseau de téléphonie mobile. Deux mois plus tard, près d’un tiers a été licencié. «29 collaborateurs ont vu leur contrat résilié, confirme Lars Bayer, porte-parole d’Ericsson. Les activités de six d’entre eux seront transférées en Roumanie.» Et rien n’indique que l’hécatombe s’arrête là: «Nous sommes encore en train d’évaluer comment nous pouvons gérer le réseau d’Orange le plus efficacement possible.»

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!