Publié

CyclismeLiège-Bastogne-Liège - La Doyenne retourne aux Forges

BASTOGNE (Belgique), 17 jan 2014 (AFP) - Liège-Bastogne-Liège repassera le 27 avril par la côte des Forges, l'une de ses difficultés historiques, à l'occasion de la 100e édition de la "Doyenne" des classiques cyclistes qui sera longue de 263 kilomètres.

Pour cet anniversaire, les organisateurs ont choisi de privilégier les côtes qui ont contribué à la légende de la course. Stockeu, la Haute-Levée, la Redoute, les Forges et, dans une histoire plus récente, la Roche-aux-Faucons et Saint-Nicolas figurent sur le parcours présenté vendredi à Bastogne, à cent jours du départ. "Ce n'est pas un chamboulement", a précisé le directeur de course, Jean-François Pescheux (ASO), à propos de la réintroduction de la côte des Forges: "C'est une côte (1,9 km à 5,9 %) qui a souvent joué un rôle décisif dans les décennies 1960, 1970 et 1980 lorsque l'arrivée était jugée dans Liège." Cette fois, la montée sera située à une trentaine de kilomètres de la ligne installée sur les hauteurs liégeoises, à Ans, et précèdera les deux dernières difficultés (la Roche-aux-Faucons, Saint-Nicolas) du final. Bastogne, qui accueillera quatre jours plus tôt le départ de la Flèche Wallonne, marquera l'anniversaire de la "Doyenne". Un sprint situé au 100e kilomètre de la course sera jugée au coeur de la cité wallonne, près de la frontière luxembourgeoise, et un portique installé sur la place centrale de la ville, près d'un tank rappelant la bataille des Ardennes durant l'hiver 1944-1945, décomptera les jours jusqu'au 27 avril. "La course est née en 1892 mais elle est pleinement de son temps, a rappelé Christian Prudhomme, directeur du Tour de France (ASO). Elle fait le lien entre les classiques et les courses par étapes. Les plus grands champions rêvent de la gagner et les espoirs, comme Romain Bardet et Warren Barguil, déclarent qu'elle est leur préférée." jm/sk

(AFP)

Ton opinion