Publié

SKI ALPINLigety s'impose à Wengen

L'Américain a remporté le super-combiné devant le Français Alexis Pinturault. Le Suisse Sandro Viletta termine au pied du podium.

par
LeMatin.ch
Ted Ligety: le numéro un, c'est lui!

Ted Ligety: le numéro un, c'est lui!

AFP

Voici une victoire qui fait du bien! Après des semaines difficiles, Ted Ligety a retrouvé la lumière en remportant le super-combiné de Wengen.

L'Américain, champion du monde en titre, n'avait encore jamais gagné en Coupe du monde dans la discipline. Seul autre succès dans la spécialité, et non des moindres, son titre olympique 2006, mais obtenu en combiné et non en super-combiné.

Ligety, maître absolu du géant, restait sur une série de déconvenues, notamment avec ses éliminations à Val d'Isère et Adelboden. Ses qualités en technique lui ont permis de négocier plus que bien les passages délicats du Lauberhorn pour s'imposer devant le Français Alexis Pinturault (0''22), vainqueur l'an dernier et en tête après le slalom, et le Croate Natko Zrncic-Dim (1''08). «Je suis surtout heureux d'être arrivé vivant en bas!», a lâché après sa course et dans un sourire Ted Ligety, pas spécialiste des épreuves de vitesse.

Viletta tout bon pour Sotchi

Ayant placé un homme sur le podium des sept dernières éditions du super-combiné de Wengen, l'équipe de Suisse a dû rendre les armes cette fois-ci. La faute aux 30 centièmes qui ont séparé le temps de Zrncic-Dim de celui de l'étonnant Sandro Viletta, inattendu quatrième.

Le Grison, certes frustré par son classement, affichait toutefois une mine réjouie dans l'aire d'arrivée, puisque ayant obtenu son billet pour les JO de Sotchi. Le vainqueur du super-G de Beaver Creek 2011 - son unique succès Coupe du monde - était vraiment dans un trou cette saison, lui qui n'avait terminé dans les points qu'à trois reprises en sept courses avant d'arriver dans l'Oberland bernois.

Son meilleur résultat de l'hiver était ainsi une... 23e place dans le super-G de Val d'Isère! Dans la spécialité, Viletta avait déjà réussi par trois fois à s'immiscer dans le top 10: à Wengen déjà l'an passé (9e) puis deux fois à Val d'Isère (6e en 2008 et 7e en 2009). «Je suis heureux de ma performance, j'ai fait une bonne descente», a commenté le Grison.

Les autres Suisses ont été moins en vue: 11e Carlo Janka, 12e Mauro Caviezel (première fois dans les points en Coupe du monde), 14e Silvan Zurbriggen, 17e Marc Berthod et 19e Beat Feuz, lequel peut nourrir quelques regrets. Bien parti dans le slalom, le Bernois a commis une grosse faute qui l'a relégué loin au classement et ne l'a pas incité à prendre des risques lors de la descente.

Ton opinion