Publié

athlétisme,PREVLigue de diamant/New York: Bolt retrouve la piste de son premier record (PRESENTATION)

New York, 12 juin 2015 (AFP) - Sept ans après y avoir battu son premier record du monde du 100 m, la star mondiale de l'athlétisme Usain Bolt retrouve samedi l'Icahn Stadium de New York pour un 200 m sans grande opposition.

La foudre est tombée pour la première fois sur le sprint mondial le 31 mai 2008. Dans le froid, après une attente de près de trois heures pour laisser passer un orage, celui qui n'était pas encore connu sous le surnom de "Bolt l'éclair" et qui disputait seulement sa cinquième course chez les seniors, avait battu le record du monde de son compatriote Asafa Powell de 2/100e de seconde pour le porter à 9 sec 72. Depuis, Bolt a accumulé six titres olympiques, huit couronnes mondiales et écrasé la concurrence sur 100 m et 200 m avec des records du monde respectivement établis à 9 sec 58 et 19 sec 19. Mais depuis le début de la saison 2015 en plein air, le Jamaïcain de 28 ans est dans l'ombre de l'Américain Justin Gatlin, en tête des bilans annuels sur 100 m (9.74) et 200 m (19.68). Si son calendrier est beaucoup plus chargé qu'en 2014, Bolt a pour l'instant toujours évité Gatlin à l'exception des Mondiaux de relais, où les Américains ont infligé aux Jamaïcains une défaite difficile à digérer sur 4x100 m. Son chrono de référence sur le demi-tour de piste est un modeste 20 sec 13 couru fin mai à Ostrava (République tchèque). Samedi, son objectif est de passer sous les 20 secondes face notamment à ses compatriotes Warren Weir et Rasheed Dwyer. La réunion de New York est le premier de ses trois rendez-vous importants de l'été, avec Paris (4 juillet sur 100 m) et Lausanne (9 juillet sur 200 m) avant les Mondiaux-2015 à Pékin en août (du 22 au 30). Sur 100 m, l'Américain Tyson Gay, de retour d'une suspension d'un an pour dopage, espère confirmer ses 9 sec 88 réalisés à Eugene (Oregon) qui l'ont propulsé à la troisième place du bilan mondial. Il sera opposé à Nesta Carter, décevant jusqu'ici, et à deux autres Jamaïcains Kemar Bailey-Cole et Nickel Ashmeade. Le rendez-vous de New York est également attendu avec impatience par ceux qui veulent voir la nouvelle sensation du triple saut, Pedro Pablo Pichardo. Le Cubain détient la meilleure performance mondiale de la saison depuis le 28 mai avec 18,08 m, soit la troisième performance de tous les temps. A suivre aussi le champion du monde en titre du 110 m haies, l'Américain David Oliver, loin jusqu'à présent du Français Pascal Martinot-Lagarde ou même de son compatriote Aries Merritt. str/jr/es

(AFP)

Votre opinion