Publié

footLigue des champions - Ajax: Jasper Cillessen, la belle année (MAGAZINE)

Amsterdam, 16 sept 2014 (AFP) - Jasper Cillessen, encore inconnu il y a un an, est aujourd'hui l'indéboulonnable gardien numéro 1 de l'Ajax Amsterdam qui s'apprête à affronter le PSG en Ligue des champions, un statut conforté par sa Coupe du monde brésilienne.

Quelle année pour le jeune (25 ans) gardien de l'Ajax ! Il y a un peu plus d'un an, Cillessen n'était encore que le gardien de l'équipe réserve du club d'Amsterdam, soit le 4e portier de la formation ajacide, avant d'entamer la saison dernière comme titulaire entre les perches. En quelques mois, il a réussi une ascension fulgurante et a pleinement profité de la saison moyenne de Maarteen Stekelenburg à Fulham (aujourd'hui N.2 à Monaco) pour s'emparer également du maillot N.1 de la sélection Oranje. Récemment prolongé à l'Ajax (avec une belle augmentation de salaire), Cillessen n'a pas mis beaucoup de temps pour se rendre incontournable. A Amsterdam, il fait l'unanimité. "Techniquement, Jasper est très fort, il possède un bon jeu au pied, mais il manque forcément encore d'expérience", jugeait en juin dernier Edwin van der Sar, gardien légendaire aux Pays-Bas. De l'expérience, Cillessen en a pourtant emmagasiné à la vitesse de l'éclair cette année. "En quelques mois, j'ai l'impression d'avoir vieilli de plusieurs années. Une saison pleine avec l'Ajax (avec un titre de champion, ndlr), une troisième place en Coupe du monde: cela vous change un joueur", affirme le gardien découvert et formé à Nimègue avant son passage à l'Ajax il y a quatre ans. Reste que Cillessen traverse une période difficile après les récentes défaites des Pays-Bas face à l'Italie (2-0) et la République Tchèque (2-1). Le gardien a d'ailleurs été pointé du doigt par les médias néerlandais pour des prestations jugées "moyennes". "J'ai déjà oublié, assure Cillessen. Il faut savoir tourner la page et se projeter vers le futur. Contre le PSG, ce sera un match difficile mais l'objectif est de gagner", a-t-il déclaré lundi, "ravi d'affronter Zlatan Ibrahimovic". "C'est un joueur pour qui je me déplaçais jadis à l'Arena, rapporte le gardien. Il est fantastique et c'était déjà le cas lorsqu'il jouait à l'Ajax. Mercredi, je me retrouverai face à lui. Sans appréhension particulière. J'ai hâte". "A domicile, il faut s'imposer. Nous n'avons pas le choix si nous voulons survivre à ce groupe (qui comprend le PSG, l'Apoel et le FC Barcelone). Notre début de saison est hésitant mais celui du PSG aussi. C'est peut-être le meilleur moment pour les prendre", conclut Cillessen. bnl/yk

(AFP)

Ton opinion