Publié

FootballLigue des champions: défaite pour Young Boys

Les Ukrainiens ont fait la différence en première mi-temps, en marquant sur leurs deux premières occasions.

La reprise a vu les Ukrainiens se montrer plus nettement dangereux.

La reprise a vu les Ukrainiens se montrer plus nettement dangereux.

Keystone

Les Young Boys auront besoin d'un exploit pour poursuivre leur parcours en Ligue des champions. Au 3e tour qualificatif aller, les Bernois ont en effet été battus 3-1 en Ukraine par Dynamo Kiev.

Les Ukrainiens ont fait la différence en première mi-temps, en marquant sur leurs deux premières occasions. Tout d'abord par Yarmolenko (15e), puis par Mbokani (34e). A l'origine des deux réussites du Dynamo, il y a eu un ballon perdu bêtement à chaque fois par Benito.

Le match s'est débridé en seconde période, durant laquelle le Dynamo aurait pu se mettre à l'abri. Les Bernois ont signé le fameux but à l'extérieur à la 91e par Fassnacht, sur un centre d'Assalé. A 2-1, ils se trouvaient en très bonne posture avant le retour. Hélas, deux minutes plus tard, leur défense hésitait une fois encore, ce qui permettait à Garmasch de redonner deux longueurs d'avance aux Ukrainiens.

Sentiment de frustration

A la pause, les visiteurs pouvaient nourrir un sentiment de frustration, car leurs adversaires n'avaient pas dominé dans le jeu. Mais ensuite, le scénario changeait. La reprise voyait en effet les Ukrainiens se montrer nettement plus dangereux. Ils se créaient plusieurs occasions nettes par Gonzalez (54e), Kadar (58e/tête sur la transversale), Korzun (66e), Mbokani (69e) et Yarmolenko (86e).

Avant la réussite de Fassnacht, YB a bénéficié de peu d'opportunités de marquer. Un centre mal dosé de Mbabu (30e), une tête d'Hoarau non cadrée (44e), une frappe de Sow sur le gardien (47e) et, peut-être la meilleure, une tête manquée par Nuhu (80e) alors qu'il était seul aux six mètres.

Un succès 2-0 au retour le 2 août au Stade de Suisse propulserait les Bernois en barrage. Mais la condition sine qua non sera de ne pas encaisser de but: il faudra donc sérieusement resserrer les boulons derrière. Car les Ukrainiens, avec leurs individualités, peuvent trouver la faille sur la moindre erreur adverse.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!