10.04.2013 à 22:58

footLigue des Champions - Le Barça s'en sort de justesse contre Paris (COMPTE RENDU)

BARCELONE, 10 avr 2013 (AFP) - Barcelone, requinqué par l'entrée à l'heure de jeu de son talisman Lionel Messi, a renversé une situation mal embarquée pour obtenir dans la douleur sa qualification contre le Paris SG (1-1), mercredi au Camp Nou en quart de finale retour de la Ligue des Champions.

Les Catalans, qui avaient fait nul (2-2) au match aller au Parc des Princes la semaine dernière, sont qualifiés au bénéfice du plus grand nombre de buts marqués à l'extérieur. Mais ils ont été virtuellement éliminés pendant 20 minutes après l'ouverture du score de Pastore (0-1, 50e), avant que Pedro n'égalise (1-1, 71e) et n'offre au Barça sa sixième demi-finale de C1 en six ans, au terme d'une action initiée par... Messi, entré juste après l'heure de jeu. En seulement 75 minutes sur l'ensemble des deux matches, l'Argentin, auteur de l'ouverture du score à l'aller avant de sortir à la mi-temps en raison d'une blessure à la cuisse droite, aura donc été décisif. Heureusement pour le Barça, qui a donné de nouvelles preuves de sa Messi-dépendance, quand il a dû jouer sans son quadruple Ballon d'Or, auteur de 43 buts en 29 journées de Liga et de 8 buts en C1 cette saison. Après avoir fait planer le suspense toute la semaine sur la présence ou non de son étoile argentine, l'entraîneur catalan Tito Vilanova avait décidé de la laisser sur le banc au coup d'envoi. Le PSG, qui avait repris des couleurs après sa sortie à l'aller, en a de nouveau profité et n'est pas passé loin de rééditer son exploit de 1995, quand il avait éliminé le Barça de Johann Cruyff pour son premier et jusqu'ici seul quart de finale en Ligue des Champions. Les nouveaux riches "français", aux moyens financiers dopés par leur rachat par un fonds d'investissement qatari en 2011, ont en effet dominé les débats en première période. Passé un coup franc de Xavi au ras du poteau (2) et un bon premier quart d'heure barcelonais, les Parisiens se sont procuré les meilleures occasions par l'intermédiaire de Lavezzi (4, 24) ou Lucas (28), intenables mais imprécis dans le dernier geste. Les hommes de Carlo Ancelotti semblaient moins handicapés par l'absence de leur vigie du milieu de terrain, Blaise Matuidi, suspendu, que les Barcelonais par celle de Messi. Les Catalans, méconnaissables, avaient un mal fou à déstabiliser un PSG très bien organisé et dangereux en contre. Ils finissaient d'ailleurs par plier sur un une-deux Pastore-Ibrahimovic. L'Argentin s'appuyait au milieu de terrain sur le Suédois, qui lui remettait dans la course, et il filait tromper Valdes, irréprochable par ailleurs, d'une frappe croisée du gauche (1-0). Messi partait immédiatement s'échauffer, mais était encore sur le bord du terrain, quand Pastore manquait de doubler la marque en dévissant sa frappe (58). La chance était passée pour le PSG, qui voyait le Barça se réveiller après l'entrée de son buteur en série argentin. Iniesta se montrait dangereux à deux reprises (64, 65), mais c'est finalement Pedro qui égalisait du gauche sur un service en retrait intelligent de Villa après un raid de Messi dans l'axe. Barcelone avait fait le plus dur et gérait ensuite son maigre avantage contre un adversaire bien moins saignant qu'en début de match. Les Catalans sont donc toujours en lice pour remporter une cinquième Ligue des Champions le 25 mai à Wembley, là où ils ont remporté la première en 1992 et la dernière en 2011. Cerise sur le gâteau, ils peuvent encore rêver d'une finale contre leur ennemi juré du Real Madrid, à condition que le tirage au sort leur réserve vendredi l'un des deux autres clubs qualifiés pour les demi-finales, les Allemands du Borussia Dortmund ou du Bayern Munich. cd-cle-gf/bvo

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!