Publié

volleyLigue mondiale - La Russie lorgne sur un nouveau titre (PRESENTATION)

La Russie, quasiment invincible depuis deux ans, est l'incontournable favori pour la Ligue mondiale de volley, qui commence vendredi et servira aussi de préparation au prochain Mondial (30 août-21 septembre) en Pologne.

Champions olympiques, champions d'Europe et vainqueurs de la Ligue mondiale l'an passé, les Russes ont réussi un sans faute depuis 2012. Il ne leur manque plus que le titre mondial, que la Russie n'a jamais remporté en tant que nation indépendante - le dernier sacre de l'Union soviétique remontant à 1982 - pour s'affirmer sans l'ombre d'un doute comme la meilleure nation du moment. Les Russes sont encore devancés au classement mondial par le Brésil, triple champion du monde en titre, qu'ils avaient écrasé l'an passé (3-0) en finale de la Ligue mondiale. Le Brésil, neuf fois vainqueur de l'épreuve, a été placé dans une poule très relevée avec l'Italie, huit fois victorieuse et demi-finaliste en 2013, et la Pologne, victorieuse en 2012. Ces trois équipes devraient cependant accéder sans mal au Final Six de Florence (16-20 juillet), les deux premiers de cette poule étant qualifiés, et l'Italie l'étant d'office en tant que pays organisateur. La poule de la Russie, avec la Bulgarie demi-finaliste l'an passé, la Serbie, quatre fois finaliste, et les Etats-Unis, finaliste en 2012, devrait aussi déboucher sur quelques affrontements féroces. Le mode d'emploi : . La composition des groupes : A : Brésil, Italie, Pologne, Iran B : Russie, Etats-Unis, Bulgarie, Serbie C : Belgique, Canada, Australie, Finlande D : Argentine, Allemagne, France, Japon E : Pays-Bas, Corée du Sud, Portugal, République tchèque F : Tunisie, Turquie, Cuba, Mexique G : Porto-Rico, Chine, Slovaquie, Espagne . La formule : La compétition se déroule du 23 mai au 20 juillet. Pour la première fois, elle passe cette année de 18 à 28 équipes. Seules les équipes issues des poules A, B, C, D et E peuvent se qualifier pour le Final Six, qui aura lieu à Florence (Italie) du 16 au 20 juillet, et désignera le vainqueur de la compétition. Les deux premiers des poules A et B sont automatiquement qualifiés pour ce Final Six, l'Italie l'étant aussi en tant que pays organisateur. Le dernier qualifié est le vainqueur du Final Four opposant les meilleures équipes issues des poules C, D et E. Ce Final Four se jouera à Sydney du 11 au 13 juillet. Enfin, il y aura un Final Four, du 27 au 29 juin à Bursa (Turquie), concernant les équipes des poules F et G. Les deux premiers de chaque poule, le meilleur deuxième et la Turquie, en tant que pays organisateur, y prendront part. cyb/jde

(AFP)

Ton opinion