L’imitatrice Chantal Gallia est décédée à 65 ans

Publié

VariétésL’imitatrice Chantal Gallia est décédée à 65 ans

Comptant plus de 120 voix à son répertoire, de Dalida à Denise Fabre, celle qui fut une star de la télé dans les années 1970-80 a été victime d’un AVC.

par
Michel Pralong
Chantal Gallia savait forcer les tics des personnes qu’elle imitait.

Chantal Gallia savait forcer les tics des personnes qu’elle imitait.

Capture écran

Elle fut une pionnière chez les femmes imitatrices. Chantal Gallia savait faire la voix (et les mimiques) de Mireille Mathieu, Denise Fabre, Dalida et de quasi toutes les chanteuses des années 1970. Mais elle ne se limitait pas aux femmes et pouvait également imiter Giscard d’Estaing ou Mitterrand. Sa famille a annoncé son décès brutal, le 10 juillet, des suites d’un AVC. Elle avait 65 ans.

Née Chantal Halimi à Constantine, en Algérie, elle devient rapidement la chouchoute de nombreuses émissions télé dès les années 1970 grâce à ses talents d’imitatrice. Et son humour. On la voit souvent dans les émissions de variétés des Carpentier ou dans «Champs-Elysées», mais également dans les jeux comme «L’académie des 9» ou «Les jeux de 20 heures».

Avec plus de 120 voix à son actif, elle aura droit en 1989 à sa propre émission télé sur Antenne 2, une pastille hebdomadaire intitulée «Gallia d’la joie» ainsi qu’à une émission radio sur Europe 1, «Champagne Gallia». Après des spectacles au début des années 1990, elle se retire de la scène en 1993 pour s’occuper de ses enfants.

L’animateur Olivier Minne a partagé un message Twitter, rappelant le passage tonitruant de l’imitatrice dans l’émission «Matin Bonheur» animée par Thierry Beccaro alors que lui-même était encore tout jeune.

Jean-Pierre Foucault aussi a tenu à rendre hommage à celle qui l’a si souvent fait rire dans ses émissions.

Ton opinion

2 commentaires