Actualisé

Hockey sur glaceL’important n’a pas eu lieu aux Vernets

Le Département des finances du canton et les promoteurs du projet de nouvelle patinoire du Trèfle Blanc se sont rencontrés hier. Un pas dans la bonne direction pour l’avenir à court terme du GSHC.

La patinoire des Vernet. Photo: Éric Lafargue

Le match le plus important pour l’avenir de GE Servette ne s’est pas disputé jeudi soir aux Vernets (défaite aux tirs aux buts face à Zoug, 3-4 tab). Il a eu lieu durant la journée, quand le Département des finances du canton de Genève et les promoteurs du projet de nouvelle patinoire basée à Lancy se sont rencontrés. Ce renouement d’un dialogue au point mort depuis plusieurs semaines constitue une bonne nouvelle pour le club et pour ceux qui voient le projet du Trèfle Blanc comme la solution idéale afin de remplacer le vieillissant complexe des Vernets.

Rien de très concret n’a filtré sur le contenu de ces discussions. Mais une grande partie de celles-ci ont sans doute tourné autour du «business plan» que les investisseurs ont mis sur pied pour mener à bien leur projet, financé à 100% par des fonds privés. Pour que leur vision à plus de 300 millions, que l’on nous présente comme bien ficelée même si elle n’a plus rien à voir avec ce qui était dans les mains de l’état avant le mois d’octobre, aille de l’avant, ce n’est qu’un pas effectué dans la bonne direction. Cela dit, les investisseurs attendaient avec une grande impatience cette première entrevue avec les services du conseiller d’État Serge Dal Busco (PDC), afin de valider le sérieux et le bienfondé de leurs ambitions.

Comment la discussion a-t-elle été perçue par les autorités? Ont-elles été séduites au moment de prendre connaissance des détails de ce que l’on présente désormais comme un important projet immobilier, dont le rendement est censé pouvoir couvrir les frais de fonctionnement des deux patinoires prévues au Trèfle Blanc? Il est bien trop tôt pour le dire.

Comme l’a reconnu lui-même le GE Servette HC SA, la situation financière du club reste tendue. Elle paraît toujours intimement liée à un feu vert de l’État envers le projet du Trèfle Blanc – feu vert qui permettrait de débloquer trois millions de francs que les investisseurs se sont engagés à rembourser au GSHC s’ils obtenaient un blanc-seing de l’État. On en est pas encore là, mais ce nouveau pas en avant effectué par le département des finances peu après que l’État ait renoncé à un concours d’investisseurs (communiqué du 30 novembre signé par le Conseil d’État in corpore) est considéré comme un signal positif par les bailleurs de fonds potentiels.

De quoi détendre l’atmosphère autour de l’organisation toujours détenue à 100% et dirigée par Hugh Quennec? Un peu, assurément.

GE Servette - Zoug 3-4 tab (1-1 2-0 0-2)

Les Vernets.5467 spectateurs. Arbitres: MM. Dipietro, Stricker, Kaderli et Progin.

Buts: 9e McIntyre (5 c 4) 0-1, 19e Jacquemet (Richard/5 c 3) 1-1, 28e Simek (Loeffel, Riat/5 c 4) 2-1, 29e Jacquemet (Da Costa, Spaling) 3-1, 51e Roe (Forrer) 3-2, 54e Schlumpf (5 c 4) 3-3.

Tirs au but: Richard -, Roe 0-1; Loeffel 1-1, Kast -; Spaling -, McIntyre -; Forget -, Klingberg -; Da Costa -, Lammer -; Roe -, Loeffel -; Roe -, Da Costa -; Holden 1-2, Rod -.

GE Servette: Giovannini; Loeffel, Bezina; Vukovic, Petschenig; Jacquemet, Mercier; Wyniger; Da Costa, Richard, Spaling; Simek, Romy, Schweri; Wick, Rubin, Riat; Douay, Forget, Rod; Traber. Entraîneurs: Matte et O’Leary.

Zoug: Stephan; Diaz, Morant; Thiry, Alatalo; Schlumpf, Leeger; Fohrler; Klingberg, McIntyre, Suri; Lammer, Roe, Zehnder; Schnyder, Diem, Kast; Senteler, Holden, Haberstich; Forrer. Entraîneur: Kreis.

Notes: GE Servette sans son coach principal Woodcroft (avec le Team Canada), Bays, Gerbe, Hasani, Mayer, Antonietti, Almond, Heinimann (blessés), Maillard (avec la Suisse M20), Tömmernes ni Fransson (avec l’équipe nationale de Suède), mais avec Forget (prêté par La Chaux-de-Fonds). Zoug sans Martschini, Helbling, Grossmann (blessés) ni Stalberg (avec l’équipe nationale de Suède). Tirs sur les montants: Spaling (10e), Richard (65e). Temps morts demandés par Zoug (39e) et par GE Servette (63e).

Pénalités: 6 x 2’ + 1 x 10’ (Mercier) contre GE Servette; 5 x 2’ + 1 x 10’ (Leeger) contre Zoug.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!