06.08.2020 à 08:28

FootballL’important pour Bâle, c’est les trois buts d’avance

Le FC Bâle, vainqueur à l’aller 0-3, doit finir le travail face à l’Eintracht Francfort jeudi, en match retour des 8es de finale de l’Europa League.

par
Robin Carrel
Masque ou pas, Marcel Koller n’a pas le droit à l’erreur sur ce match.

Masque ou pas, Marcel Koller n’a pas le droit à l’erreur sur ce match.

AFP

Plus les années passent, plus ce que peut réaliser Bâle ce jeudi va finir par tenir de l’exploit. Dans l’histoire des Coupes européennes, neuf clubs suisses différents ont joué les quarts de finale, à seize reprises en tout: de Lucerne, directement qualifié pour ce stade de la compétition en Coupe des Coupes il y a bientôt 60 ans, au FC Bâle, tombé contre Valence (5-0 a.p.) en Europa League il y a six saisons, après avoir gagné... 3-0 à l’aller au Parc St-Jacques.

Le FCB, décevant troisième de Super League et très, très irrégulier cette saison, doit encore finir un travail débuté le 12 mars dernier contre l’Eintracht Francfort. En Allemagne, les Bâlois avaient réussi sans doute leur meilleure prestation de la saison, en l’emportant sur des contres cliniques et des buts de Campo (27e), Bua (73e) et Frei (85e). Les Suisses n’avaient eu le ballon que 36% du temps.

Le championnat allemand s’est terminé le 27 juin et, depuis, l’ancienne formation de Gelson Fernandes n’a joué qu’un match amical, le 1er août, face à l’AS Monaco (1-1). «Je les ai vus contre les Monégasques le week-end dernier et j’ai été surpris. Ils ont vraiment très bien joué», a analysé le coach Marcel Koller. Mais cet éventuel manque de rythme ne devrait pas changer grand-chose au fait que l’Eintracht n’aura d’autre choix que d’attaquer à tout va.»

Sans Jonas Omlin, en partance

«Ils vont devoir mettre des buts et, donc, prendre pas mal de risques. Je pense qu’ils vont vouloir marquer tôt dans la rencontre pour prendre les devants», a continué un coach en sursis, qui ne pourra pas compter sur son gardien Jonas Omlin, en partance pour Montpellier, qui est annoncé blessé. Dimitri Oberlin n’est pas qualifié, tandis que Luca Zuffi et Eric Ramires sont, eux, sur le flanc.

«Mais nous sommes tous là depuis assez longtemps pour savoir que le deuxième match doit encore être joué», a rassuré dans la foulée son capitaine Valentin Stocker. Bâle, qui peut encore sauver sa saison avec cette «C3» ou la Coupe de Suisse – sa demi-finale est prévue à domicile le 25 août prochain –, a, en effet, l’expérience de ce genre de grands rendez-vous. «Cette Europa League compte beaucoup pour nous, a glissé l’ancien international. On se réjouit de cette partie de jeudi et on espère aller le plus loin possible!»

Valentin Stocker s’est un peu amusé avec son masque lors de la conférence de presse mercredi à Bâle.

Valentin Stocker s’est un peu amusé avec son masque lors de la conférence de presse mercredi à Bâle.

KEYSTONE

Si la troupe du Parc St-Jacques venait à passer l’écueil allemand, il sera opposé le mardi 11 août au vainqueur de la rencontre entre le Shakhtar Donetsk et Wolfsburg, à l’Arena AufSchalke de Gelsenkirchen. Les Ukrainiens l’avaient emporté 2-1 en Allemagne à l’aller. Les Bâlois rêveraient alors à une affiche potentiellement plus belle encore en demi-finale, à Cologne, contre, sans doute, l’Inter Milan.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
2 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

bof

06.08.2020 à 12:27

l'important c'est les 3 points d'avance, quel scoop, on ne l'aurait pas deviné, merci de votre clairvoyance, de votre enquête et après on s'étonne que que Tamedia ait des problèmes économiques, pathétique

Maisquelniveau

06.08.2020 à 09:25

Le journaleux devrait un peu se renseigner.... le match des adversaires a été joué hier soir et Shaktar a gagné 3-0...