Buzz - L’improbable twerk de Glenn Close lors des Oscars 2021
Publié

BuzzL’improbable twerk de Glenn Close lors des Oscars 2021

L’actrice qui était nommée dans la catégorie «Meilleure actrice dans un second rôle» est repartie (encore) bredouille mais a offert un instant mémorable au public.

Glenn Close lors du tapis rouge des Oscar, le 25 avril 2021 à Los Angeles.

Glenn Close lors du tapis rouge des Oscar, le 25 avril 2021 à Los Angeles.

Getty Images

Glenn Close est encore une fois repartie bredouille des Oscars. Nommée pour la huitième fois, l’actrice de 74 ans n’a jamais décroché la précieuse statuette durant sa carrière malgré son talent incontestable.

La gagnante du jour, Youn Yuh-jung, qui a remporté l’Oscar du meilleur second rôle féminin, a rendu hommage à l’interprète et à ses quarante années de carrière. «Comment ai-je pu l’emporter sur Glenn Close?» s’est demandé l’actrice coréenne. «J’ai dû être un peu plus chanceuse que vous.»

Mais l’actrice américaine est vite passée à autre chose. Quelques minutes après la remise de l’Oscar de la chanson originale à la chanteuse «H.E.R.» pour son travail sur le film «Judas and the Black Messiah», un quiz autour des chansons cultes des Oscars a été organisé.

«C’est «Da Butt», bien sûr que je connais»

L’actrice Glenn Close, dans la salle, s’est prêtée au jeu après avoir été chambrée. «Ce n’est pas juste avec Glenn Close elle ne sait pas qui c’est!» a lâché Lil Rel Howery, avant de demander au DJ de jouer le morceau «Da Butt».

«C’est «Da Butt», bien sûr que je connais», a répondu immédiatement Glenn Close avant d’enchaîner. «C’est un classique de l’incomparable groupe Washington DC «E.U.» Salut à toute la bande! Je m’en souviens très bien. C’est Spike Lee qui a demandé que l’on écrive cette chanson pour son incroyable film «School Daze». Le film sorti en 1988 met en scène l’affrontement de deux groupes d’étudiants afro-américains.

Une réponse à laquelle ne s’attendait visiblement pas Lil Rel Howery, qui lui a demandé si elle savait danser sur ce titre. Il n’en fallait pas plus pour que la septuagénaire s’exécute, devant une assemblée stupéfaite. Une séquence très commentée sur Twitter.

(LeMatin.ch)

Votre opinion