Arc jurassien: L’incendie s’est déclaré à un mètre des voies
Publié

Arc jurassienL’incendie s’est déclaré à un mètre des voies

Après un sèche-linge à Bienne et un chauffe-eau aux Breuleux, c’est un aspirateur qui provoque un dégagement de fumée nocive à Court.

par
Vincent Donzé
1 / 5
Aucun enfant ne se trouvait dans la maisonnette.

Aucun enfant ne se trouvait dans la maisonnette.

Lematin.ch/Vincent Donzé
La combustion a détruit plusieurs appareils.

La combustion a détruit plusieurs appareils.

Lematin.ch/Vincent Donzé
L’hydrante la plus proche se trouve devant la maison.

L’hydrante la plus proche se trouve devant la maison.

Lematin.ch/Vincent Donzé

On pourrait croire qu’en hiver, les sources d’incendie se multiplient, mais la saison n’a rien à voir avec les derniers incendies survenus dans l’arc jurassien. Après un sèche-linge à Bienne et un chauffe-eau aux Breuleux (JU), c’est un aspirateur qui a provoqué un fort dégagement de fumée nocive à Court (BE). Plus précisément, un «défaut technique survenu sur un aspirateur branché à une station de recharge», selon la police cantonale bernoise.

L’incendie qui s’est déclaré mardi peu avant 17 h 45 l’a été à un mètre des voies CFF, dans une maisonnette occupée par un père de famille. On ne voit de l’extérieur que des vitres opaques, mais le bâtiment a été sérieusement endommagé par le sinistre.

C’est à peine si les cavalières ont remarqué le sinsitre.

C’est à peine si les cavalières ont remarqué le sinsitre.

Lematin.ch/Vincent Donzé

Du fait de la proximité de la maison avec les rails, sur la route de Chaluet, le trafic ferroviaire a été interrompu pendant trois heures, sur la ligne Sonceboz-Moutier.


L’unique occupant de la maison a pu sortir à temps par ses propres moyens. Examiné sur place par une équipe d’ambulanciers pour une suspicion d’intoxication au monoxyde carbone, il n’a pas été transporté à l’hôpital.

Au bord des rails, la petite maison n’est plus habitable.

Votre opinion

7 commentaires