Publié

SKI ALPINLindsey Vonn: pas question de penser à skier maintenant

La skieuse américaine est toujours éloignée des pistes et essaye de renforcer la stabilité de son genou. Sera-t-elle à Sotchi? Bonne question.

1 / 4
Lindsey Vonn a travaillé avant la saison avec son coach de Red Bull, Martin Hager, chez elle à Vail (Colorado).

Lindsey Vonn a travaillé avant la saison avec son coach de Red Bull, Martin Hager, chez elle à Vail (Colorado).

Keystone
Le 31 août dernier, Lindsey Vonn était photographiée en pleine action sur les pistes de Portillo (Chili).

Le 31 août dernier, Lindsey Vonn était photographiée en pleine action sur les pistes de Portillo (Chili).

Keystone
C'était à Schladming, le 5 février dernier, durant le super-G des Mondiaux. Peu après cette porte, Lindsey Vonn allait être victime d'une terrible chute.

C'était à Schladming, le 5 février dernier, durant le super-G des Mondiaux. Peu après cette porte, Lindsey Vonn allait être victime d'une terrible chute.

Keystone

La skieuse américaine Lindsey Vonn, championne olympique de descente en 2010 à Vancouver et actuellement éloignée des pistes après une blessure au genou, ne pense pour le moment pas à skier, a indiqué dimanche l’entraîneur de l’équipe américaine Alexander Hödlmoser.

«Pour le moment, il n’est pas question de penser à skier», a annoncé l’entraîneur en chef des skieuses américaines, Alexander Hödlmoser, à l’agence de presse autrichienne APA, à seulement un peu plus de cinq semaines de la descente olympique (le 12 février) à Sotchi.

En février 2013 aux Mondiaux à Schladming, Lindsey Vonn s’était grièvement blessée au genou droit, à la réception d’un saut. Elle avait subi une déchirure des ligaments croisé antérieur et latéral interne, ainsi qu’une fracture du plateau tibial.

Reconstruction musculaire

Fin novembre, elle était retombée à l’entraînement, avec une déchirure partielle du ligament croisé antérieur du genou droit. Lors de la descente de Val d’Isère mi-décembre, son genou avait cédé et la reine de la vitesse avait alors annoncé qu’elle skiait sans ligament croisé. Elle n’est plus revenue en Coupe du monde depuis, et ne comptait prendre le départ que d’une ou deux courses avant Sotchi.

«Lindsey essaie pour le moment de trouver de la stabilité dans son genou, par de la reconstruction musculaire, a ajouté le chef du ski alpin américain Patrick Riml. Dieu merci, le ménisque est ok.»

Skier sans ligament croisé peut s’avérer dangereux pour un athlète. «On doit aussi penser au long terme. Si l’on chute avec un ligament croisé déchiré, cela peut avoir des conséquences importantes, a prévenu Riml. S’il s’agissait d’une jeune athlète, on l’aurait à coup sûr immédiatement arrêtée.»

Une présence de l’Américaine à Sotchi est donc pour le moment incertaine. «Cela dépendra de l’évolution du genou», a conclu Alexander Hödlmoser.

(AFP)

Votre opinion