26.07.2013 à 11:43

La chronique de Fred & Fluck«L’infinie tristesse d’un souvenir»

Tous les jours, la chronique de Fred & Fluck met le doigt, le pied, l'œil ou l'oreille dans les petites et grandes anecdotes des festivals de l'été.

par
Fred Valet
Yvain Genevay

Mercredi soir, devant la Grande scène, c’était plein. Plein d’espace et plein d’espoir. C’est que le Paléo a fait un cadeau à certains de ses festivaliers. Pas les plus nombreux ni les plus fidèles. Des trentenaires qui, s’ils ont aujourd’hui les pattes sur terre et des mômes sur le dos, se cherchaient une vie dans les hymnes saturés des Smashing Pumpkins.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!