L’initiative pour les glaciers est retirée

Publié

BerneL’initiative pour les glaciers est retirée

Les initiants sont satisfaits du contre-projet indirect concocté par le Parlement. Et ils se disent prêts à gagner contre le référendum lancé par l’UDC.

par
Eric Felley
L’initiative pour les glaciers avait été déposée en novembre 2019.

L’initiative pour les glaciers avait été déposée en novembre 2019.

DR

Déposée le 27 novembre 2019 par l’Association suisse pour la protection du climat, l’initiative pour un climat sain, dite «pour les glaciers», a été retirée ce mardi. Celle-ci exigeait que la Suisse n’émette plus aucun gaz à effet de serre ne pouvant pas être neutralisé par des puits de carbone naturels ou techniques, dès 2050.

Après l’échec de la loi sur le CO2, cette initiative a suscité un intense travail parlementaire. Lors de la session d’automne, les Chambres fédérales ont mis sous toit un contre-projet indirect qui satisfait les initiants. «Cette loi permet une protection rapide et efficace du climat en Suisse, note le communiqué publié mardi. C’est pourquoi le comité d’initiative retire aujourd’hui l’initiative pour les glaciers sous condition. Les initiants et initiantes franchissent ainsi une étape importante pour faire avancer la politique climatique».

Référendum de l’UDC

La «condition» est que la loi votée par le Parlement demeure sous la menace d’un référendum lancé par l’UDC. Les autres partis, PLR, Centre, Vert’libéraux, PS et Vert.e.s ont largement soutenu le contre-projet. Concrètement, la Confédération va investir massivement durant les dix prochaines années pour se débarrasser des énergies fossiles.

3,2 milliards pour la transition énergétique

2 milliards de francs sont prévus pour aider les entreprises sur la voie de la transition énergétique. 1,2 milliard supplémentaire sera consacré au remplacement des chauffages individuels qui utilisent des énergies fossiles. «Notre pays est à la pointe de l’innovation, note l’ancienne conseillère nationale Isabelle Chevalley, nous devons faire confiance aux scientifiques et à nos entreprises. Les millions investis dans l’innovation et la transition énergétique créeront également de nouveaux emplois».

«En retirant l’initiative pour les glaciers au profit du contre-projet, nous voulons mettre plus rapidement la Suisse sur une voie respectueuse du climat et agissons de façon responsable», souligne le conseiller aux États Stefan Engler (C/GR), co-initiant. Le référendum de l’UDC n’effarouche pas les amis du climat: «Une fois de plus, l’UDC attise la panique et la peur dans une situation de crise, note le communiqué, alors que des solutions communes et une responsabilité partagée sont nécessaires».

Ton opinion

28 commentaires