Actualisé 22.10.2017 à 11:45

Fumée passive«L’interdiction de fumer en extérieur est la prochaine étape»

Une élue tessinoise veut interdire la cigarette dans les aires de jeu, mais aussi séparer fumeurs et non-fumeurs sur les terrasses. Ces mesures pourraient être adoptées partout en Suisse.

par
Fabiano Citroni
Une mesure proposée par la députée PDC Nadia Ghisolfi vise à séparer fumeurs et non-fumeurs sur les terrasses.

Une mesure proposée par la députée PDC Nadia Ghisolfi vise à séparer fumeurs et non-fumeurs sur les terrasses.

P.Sheandell O'Carroll/Keystone

Trois motions et une initiative parlementaire déposées le même jour. La députée tessinoise Nadia Ghisolfi ne fait pas les choses à moitié quand elle s’attaque à un problème. En l’espèce, la fumée passive. L’élue PDC a soumis quatre propositions à ses collègues: séparation fumeurs et non-fumeurs sur les terrasses des bistrots; interdiction de tirer sur une cigarette dans les aires de jeu; interdiction d’en griller une aux arrêts de bus et dans les gares; interdiction (toujours) d’en porter une à ses lèvres devant les bâtiments publics.

On imagine la réaction des fumeurs – un Suisse sur quatre – en découvrant les propositions de la démocrate-chrétienne… Pourtant, de telles mesures sont déjà en vigueur dans plusieurs pays. En France, par exemple, il est interdit de torailler dans les aires de jeu pour enfants. La Suisse pourrait-elle suivre le mouvement? Plusieurs éléments permettent de le penser.

Un canton précurseur

Il y a d’abord l’argument de la santé. Écoutons Jean Barth, une figure de la lutte antitabac à Genève. Il est à l’origine de l’interdiction de fumer dans les bars genevois, votée en 2008. «Les mesures qui vont être débattues au Tessin sont excellentes, estime-t-il. Je rappelle que ce canton a été le premier à bannir la fumée des bistrots. Tout le monde a suivi. Les Suisses acceptent de moins en moins que leur santé soit altérée par des tiers ou un lobby.» Une étude diffusée cette semaine par Comparis donne du crédit à son propos. Elle révèle que 64% des Suisses ont des voisins qui les énervent, mais surtout que la fumée de cigarette est la troisième cause de nuisances la plus citée après le bruit et l’antipathie.

Pour en savoir plus, consultez le site du Matin Dimanche, www.lematindimanche.ch, sur votre ordinateur personnel, votre tablette ou votre smartphone. L’application Le Matin Dimanche est toujours disponible sur iPad.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!