Publié

Hockey sur glaceLinus Omark avoue: «Je ne suis pas un bon tireur de penalties!»

Le Suédois, qui avait eu ce coup de génie en 2009 en lobant Marco Bührer aux tirs au but, estime que son coéquipier Henrik Tömmernes est meilleur que lui dans cet exercice.

par
Christian Maillard
1 / 2
Linus Omark estime que son coéquipier et compatriote Henrik Tömmernes sait mieux tirer les penalties que lui…

Linus Omark estime que son coéquipier et compatriote Henrik Tömmernes sait mieux tirer les penalties que lui…

Eric Lafargue
L’homme a l’art de rendre le puck intelligent.

L’homme a l’art de rendre le puck intelligent.

Eric Lafargue

Il a ce petit truc en plus, cette petite flamme, que d’autres non pas. L’artiste est un génie qui a l’art sur la glace de faire tourner en bourrique toutes les défenses, de briller sur une patinoire tout en valorisant ses coéquipiers. Partout où il passe, on le remarque, rendant, comme on dit dans le jargon, le puck intelligent.

60 matches, 75 points avec Zoug

Linus Omark a débarqué à Genève dans la peau d’une star, d’un joueur capable d’illuminer une soirée, mais si le Suédois de 33 ans, 79 matches de NHL et 476 en KHL à son compteur pourrait «se la jouer» ce n’est pas le genre du personnage. L’homme est d’une simplicité exemplaire.

Celui qui était passé par Zoug lors de la saison 2012-2013 (où en 60 parties il avait obtenu 75 points!) a hâte que le championnat recommence. On l’a rencontré vendredi dernier, sur le parking derrière les Vernets, à 1 mètre 50 de distance, après un succès probant des Aigles sur son ancienne formation…

Linus, quel est votre sentiment après ce troisième match de préparation?

Que nous avons une belle équipe et qu’il y a beaucoup de très bons gars dans le vestiaire. Je m’entends déjà très bien avec tout le monde. Je me cherche encore sur la glace, mais c’est normal.

Quel a été votre sentiment de retrouver en face de vous ces Zougois, vous qui aviez porté ce maillot il y a huit ans?

Qu’en huit ans, cela a beaucoup changé. Il n’y a plus que deux joueurs (Diaz et Martschini) qui évoluent dans cette équipe. Ce sera différent lorsque nous jouerons là-bas, dans leur patinoire…

À Zoug, Ge/Servette a mis du temps avant de renouer la saison dernière avec le succès. Avec vous, ce sera plus facile maintenant…

Je vais tout faire pour qu’on continue à nous imposer dans cette Bossard Arena, mais cela va être à nouveau compliqué car Zoug possède une très belle équipe.

Mais Genève est aussi bien armé pour jouer le titre cette saison?

Vous avez raison mais nous ne sommes encore qu’en présaison et toutes les équipes dans le pays tiennent ce même langage, que le titre est un objectif. À nous de continuer à grandir ensemble pour connaître le succès jusqu’au bout…

Que pensez-vous de Patrick Emond, votre nouveau coach et de son style de jeu? Cela doit vous changer de Salavat Yulaev ufa et de la KHL

Je n’ai que des beaux mots pour Patrick Emond. Je dois encore bien assimiler ce système mais je dois dire que par rapport à la Russie, tout est différent ici. Maintenant, pour revenir à l’entraîneur, il est de loin bien meilleur que les coaches que j’ai connus en KHL.

Vous dites qu’ici tout est différent de la Russie. Vous vous plaisiez à Genève?

C’est vraiment fantastique! J’apprends tous les jours de nouvelles choses sur cette ville. Comme j’habite dans le même immeuble que Henrik (ndlr: Tömmernes), il m’a bien aidé au début, notamment pour trouver mon chemin jusqu’à la patinoire. De lavoir à mes côtés ici à Genève est précieux.

On se souvient de ce penalty magique réussi en mars 2009 à Karlskrona, en Suède, contre la Suisse lorsque vous aviez lobé Marco Bührer. Henrik Tömmernes est également un spécialiste en la matière. Vous êtes vous lancé un challenge?

Franchement, vous savez, je tire plutôt assez mal les penalties! (il rit) Alors si je peux éviter, je laisserais le soin à Henrik de s’en charger!

Henrik Tömmernes est donc meilleur que vous dans cet exercice?

Vous savez pourquoi?

Non?

Parce qu’il a une longue canne et que cela devient plus facile pour lui de tromper le gardien. Je ne suis donc pas surpris qu’il soit meilleur que moi dans cet exercice

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
1 commentaire
Nous optimisons en permanence nos services - nous travaillons actuellement sur notre site web, ce qui peut entraîner des interruptions dans la fonction de commentaire.