Football - Liridon Mulaj: «On s’est préparé pour signer l’exploit»
Actualisé

FootballLiridon Mulaj: «On s’est préparé pour signer l’exploit»

Milieu de terrain du SC Kriens, l’ancien Xamaxien est convaincu que le pensionnaire de Challenge League peut sortir Servette mercredi en Coupe. Il mise sur un succès 2-1.

par
Nicolas Jacquier
Depuis son arrivée à Kriens, Liridon Mulaj s’est imposé comme un titulaire indiscutable.

Depuis son arrivée à Kriens, Liridon Mulaj s’est imposé comme un titulaire indiscutable.

freshfocus

Avec le SC Kriens, qui bataille en championnat pour son maintien en Challenge League, Servette n’a pas hérité d’un obstacle infranchissable à l’enseigne des quarts de finale de la Coupe. Cela n’empêche pas le pensionnaire du Kleinfeld d’y croire un peu, beaucoup, à la folie… «Notre objectif, lâche sans forfanterie aucune Liridon Mulaj, son milieu de terrain, c’est bien évidemment de passer. Quand on se retrouve aussi proche de la finale, ce serait dommage de s’arrêter en si bon chemin…»

«Avec Servette, on sait qui l’on affronte mais on sait aussi que sur un match, tout est possible»

Liridon Mulaj, milieu de terrain du SC Kriens

L’exploit que Vevey-United (1re ligue) avait tutoyé voici une semaine en tenant tête durant plus de 85 minute aux visiteurs grenat, les protégés de Bruno Berner comptent bien le réaliser. «On s’est préparé pour signer l’exploit, confirme notre interlocuteur. Avec Servette, on sait qui l’on affronte mais on sait aussi que sur un match, tout est possible. Sinon, ce ne serait pas la Coupe…»

Un rendez-vous décisif samedi

En ce printemps si particulier, Kriens (seulement 9e) connaît d’autres soucis, notamment celui d’assurer sa place en Challenge League, une place tout sauf acquise, le club lucernois ne possédant que deux points d’avance sur la lanterne rouge Chiasso. Trois jours après son rendez-vous de prestige contre Servette, un nouveau match décisif l’attend avec la réception du FC Schaffhouse. Au pied du Pilate, où se situe vraiment la priorité de la semaine? «S’il ne devait y avoir qu’un match à gagner, ce serait celui qui peut nous rapporter trois points. Cela dit, une victoire en Coupe nous placerait dans des conditions idéales. Donc, si l’on pouvait fêter un doublé…»

En 2010, Servette avait terminé à neuf et défait

Ce mercredi, Servette retrouve Kriens, qu’il n’a plus affronté depuis le 26 mai 2019, et pour cause. Ce jour-là, devant 7000 spectateurs réunis à la Praille, le club lucernois avait été le dernier adversaire des Grenat en Challenge League. Le promu servettien s’était imposé sans sourciller 4-1, des réussites signées Stevanovic, Wüthrich, Alphonse et Chagas.

Pour trouver trace d’une victoire du SC Kriens, il faut remonter au 10 mars 2010. Au Kleinfeld, Servette s’était incliné 1-0 (23e, Thüring) dans un match que les joueurs de Joao Alves avaient terminé à neuf après les expulsions conjuguées de Kusunga (22e) et Rüfli (87e).

Ce qui cloche jusque-là en championnat? «On souffre d’un problème de concrétisation, répond l’ex-international suisse M20. On se crée des occasions mais on peine à les transformer.»

«A Xamax, on ne comptait pas trop sur moi. En trois ans, je n’ai jamais dû disputer deux matches de suite»

Liridon Mulaj, ancien joueur du club neuchâtelois

A 22 ans, l’ancien joueur de NE Xamax avait dû se résoudre à quitter la Maladière l’été passé pour enfin obtenir du temps de jeu et la considération de son entraîneur. «Aujourd’hui, je suis surtout content de pouvoir jouer régulièrement. A Xamax, on ne comptait pas trop sur moi. En trois ans, je n’ai jamais dû disputer deux matches de suite. Alors que je jouais de bons matches en préparation, je me retrouvais ensuite remplaçant…»

Mentalité différente

Avant de s’engager avec Kriens jusqu’en juin 2022, Mulaj avait effectué un passage de six mois à Winterthour en 2019. Il peut témoigner d’une mentalité différente suivant de quel côté de la Sarine l’on se trouve. «Au niveau de l’état d’esprit, cela change des Romands. Difficile de dire précisément en quoi. Il faut le vivre au quotidien pour le ressentir.»

Avec ses atouts, Kriens compte bien bousculer le dauphin d’YB en Super League dès le coup d’envoi (17h). «Il faudra oser, ne pas se contenter de défendre.» A l’heure du pronostic, le No 7 du Kleinfeld ne se dérobe pas. «Allez, on va gagner 2-1, avec idéalement un but de ma part», pronostique-t-il.

Sur les 4 buts qu’il a marqués jusque-là pour Kriens cette saison, Liridon Mulaj en a inscrit trois contre… Xamax!



Votre opinion