Natation: Lisa Mamié championne d’Europe, Antonio Djakovic en argent

Publié

NatationLisa Mamié championne d’Europe, Antonio Djakovic en argent

La Zurichoise de 23 ans a décroché l’or sur le 200 m brasse, alors que le Thurgovien de 19 ans a pris la deuxième place du 200 m nage libre, derrière Popovici.

par
Ruben Steiger
À Rome, la Zurichoise Lisa Mamié est devenue championne d’Europe du 200 m brasse.

À Rome, la Zurichoise Lisa Mamié est devenue championne d’Europe du 200 m brasse.

AFP

Lundi, dans le bassin olympique du Foro Italico à Rome, la délégation suisse a vécu un début de soirée exceptionnel en décrochant coup sur coup deux médailles grâce à Lisa Mamié et Antonio Djakovic.

Avec un chrono de 2’23’’27, à plus d’une seconde de son record national, Lisa Mamié a décroché une fantastique médaille d’or dans sa discipline de prédilection, le 200 m brasse. La Zurichoise a géré sa course à la perfection. Légèrement distancée par la Lituanienne Kotryna Teterkova après 150 m, la nageuse de 23 ans a fourni son effort dans les 50 derniers mètres pour décrocher l’or devant l’Italienne Martina Carraro et Teterkova.

Argentée en 2020 à Budapest dans la même compétition, Lisa Mamié s’est offert son premier grand succès international. Elle offre à la Suisse son quatrième sacre Européen en natation, après les deux de Flavia Rigamonti (2000 et 2008) et celui de Jérémy Desplanches (2018). Après la course, elle était émue. «Je ne réalise pas encore ce que j’ai fait. Quand je suis arrivée je me suis dit de ne pas pleurer et de garder ça pour le podium. Ce titre signifie beaucoup pour moi» a déclaré la nouvelle championne d’Europe au micro de la RTS.

Djakovic, le plus fort après Popovici

Quelques minutes auparavant, Antonio Djakovic a pris la deuxième place sur le 200 m nage libre. Comme à son habitude, le nageur de 19 ans est parti très fort. Après 50 m, il était au coude à coude avec David Popovici, champion du monde en titre de la discipline. Ensuite, le prodige roumain de 17 ans a petit à petit accentué son avance pour s’imposer et s’octroyer en prime le record du monde junior en 1’42’’97. De son côté, Djakovic a maintenu un bon rythme pour terminer en 1’45’’60. Il a résisté au retour de l’Autrichien Felix Auboeck (1’45’’89).

«J’étais déçu après notre quatrième place lors du 4x200m, mais aujourd’hui je suis très heureux. Je me suis battu, j’ai tout donné et ça a fonctionné. Je suis très fier de cette médaille» a expliqué le Thurgovien lors de son interview.


Ton opinion