09.10.2017 à 04:46

RencontreLisandro Cuxi: «Impossible d’avoir une relation en ce moment»

Le gagnant de «The Voice» France était samedi à Crissier et s’est confié sur sa folle aventure depuis sa victoire.

par
Fabio dell'Anna
Le jeune homme de 18 ans a soif d'apprendre et surtout une grande motivation.

Le jeune homme de 18 ans a soif d'apprendre et surtout une grande motivation.

Jean-Guy Python/LMS

C’est juste avant la finale de Voice Star, samedi, au Léman Centre de Crissier (VD), que l’on fait connaissance avec Lisandro Cuxi. Poli, souriant et avec un léger stress palpable dû à son bégaiement, le gagnant de «The Voice» France 2017 ne devrait pourtant pas trembler. «Tout s’est très vite enchaîné depuis ma victoire en juin. J’ai eu la chance de faire énormément de scènes. Un soir, 2800 personnes se sont même déplacées pour me voir… C’était beaucoup d’émotion. Puis, il y a eu l’enregistrement de l’album «Ma bonne étoile» et maintenant sa promotion.»

Ce fan de Michael Jackson et Bruno Mars est partout. Il est nommé aux NRJ Music Awards comme révélation de l’année et on l’a dernièrement aperçu lors de la finale de «The Voice Kids» France. «Cela m’a fait plaisir de revoir mes anciens coachs Matt Pokora et Jenifer, mais j’ai été un peu déçu de ma performance. Au début, il devait y avoir un piano-voix et la chanson est directement partie sur le refrain. J’avais beaucoup bossé pour ce moment. Dans les coulisses, j’ai eu les larmes aux yeux.»

Le chanteur de 18 ans est dur avec lui-même tout au long de l’interview. Il ne cesse de répéter: «Je veux réussir!» Il a une soif d’apprendre et surtout une grande motivation. «Je bosse à fond et ne me laisse distraire par rien d’autre.» Même les filles? «Il y en a qui me parlent… Mais je ne peux pas avoir une relation en ce moment. Je sais que si je me lance dans une histoire, je ne m’investirais pas à 100%. Lorsque je sors avec quelqu’un, je fais tout pour qu’elle soit bien. Je suis un passionnel et je veux être présent pour la personne.»

Sa sœur l’initie à la musique

Mais aujourd’hui, la seule chérie qui compte à ses yeux est la chanson. Un amour qui dure depuis ses 9 ans. «Je regardais des vidéos de ma sœur chanter et j’essayais de l’imiter. Elle habitait en Suisse, donc on ne se voyait pas beaucoup. Le jour où j’ai osé lui montrer ma voix, elle m’a convaincu de poursuivre dans cette direction.» Le Franco-portugais est aussi un habitué de notre pays. Même si sa sœur a quitté notre région pour aller s’installer au Portugal, il a encore des cousins à Montreux. «Je reviens souvent. J’adore Vevey et faire les magasins à Lausanne. J’ai eu la chance aussi de me promener au Montreux Jazz Festival et, je rêverai d’y chanter un jour». Un rêve qui, on l’espère, deviendra réalité.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!