13.08.2020 à 14:05

CoronavirusL’Italie durcit ses règles pour les voyageurs

Tous les voyageurs arrivant de Croatie, Grèce, Malte et Espagne devront désormais se faire tester à leur entrée sur le territoire italien.

De nombreux voyageurs doivent subir un test lors de leur arrivée dans les aéroports italiens.

De nombreux voyageurs doivent subir un test lors de leur arrivée dans les aéroports italiens.

Photo d’illustration/AFP

L’Italie a rendu obligatoire jusqu’au 7 septembre des tests de détection du coronavirus chez tous les voyageurs arrivant de Croatie, Grèce, Malte et Espagne, selon un nouveau décret signé mercredi soir, qui interdit aussi l’entrée sur son territoire de personnes en provenance de la Colombie.

«Nous devons continuer sur la ligne de la prudence pour défendre les résultats obtenus au cours des derniers mois à travers le sacrifice de tout le monde», a commenté le ministre de la Santé Roberto Speranza dans un communiqué, à l’issue d’une réunion avec les régions italiennes.

Plusieurs possibilités sont proposées aux voyageurs arrivant dans un aéroport, un port ou à une frontière: des tests rapides sur place, la présentation d’un certificat obtenu dans les dernières 72 heures ou encore l’obligation de réaliser un test dans les deux jours suivant l’entrée en Italie (en se confinant en attendant).

Toute personne, même asymptomatique, doit communiquer son retour en Italie aux autorités sanitaires locales.

Entrée sur le territoire interdite

Outre la Colombie qui vient d’être ajoutée à la liste des États jugés à risque, l’Italie a déjà fermé ses portes aux voyageurs en provenance du Kosovo, de Serbie, du Monténégro, de Bosnie, de Macédoine du Nord et de Moldavie. Ceux venant de Bulgarie et de Roumanie doivent pour leur part observer une quarantaine et un suivi médical.

Sont également interdites en Italie, les personnes ayant séjourné dans les deux semaines précédentes en Arménie, au Bahreïn, au Bangladesh, au Brésil, au Chili, au Koweit, à Oman, au Panama, au Pérou, en République dominicaine. Un certain nombre de personnes résidant en Italie sont exclues de ces règles strictes.

Confinement «hautement improbable»

Plusieurs régions italiennes ont imposé de façon unilatérale ces derniers jours des quarantaines aux voyageurs de certains pays considérés comme à risque. Le nouveau décret gouvernemental vise à uniformiser ces pratiques.

Un nouveau confinement de tout le pays «est hautement improbable», a estimé jeudi le coordinateur du Comité technico-scientifique chargé de conseiller le gouvernement sur les mesures de lutte contre le Covid, Agostino Miozzo. Mais les fermetures au niveau local «peuvent devenir inévitables si la situation dérape, si le contrôle du territoire et des infections dérape».

«Nous sommes dans une situation sous contrôle. Mais il s’agit d’une situation temporaire (…) qui peut changer très rapidement, c’est ça le vrai risque», a-t-il mis en garde.

(AFP/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!