Euro 2020 - L’Italie fête le retour de ses héros
Actualisé

Euro 2020L’Italie fête le retour de ses héros

La Nazionale a fait un retour triomphal à Rome, lundi, au lendemain de son sacre européen. De la nuit dernière à l’aéroport et jusqu’à la parade à Rome, la journée en photos.

1 / 26
La foule a entouré les joueurs dans les rues de Rome.

La foule a entouré les joueurs dans les rues de Rome.

AFP
Difficile de passer avec le bus.

Difficile de passer avec le bus.

AFP
La liesse italienne sur le toit du bus.

La liesse italienne sur le toit du bus.

AFP

L’équipe d’Italie, sacrée championne d’Europe dimanche à Londres, a fait un retour triomphal à Rome lundi à l’aube. Son capitaine Giorgio Chiellini, coiffé d’une couronne, exhibe fièrement le trophée européen devant de nombreux supporters venus les accueillir.

Leonardo Spinazzola, considéré comme le héros malheureux de cet Euro après sa blessure à un tendon d’Achille contre la Belgique en quarts de finale, a sauté les marches de l’avion d’Alitalia et a traversé le tarmac en s’appuyant sur ses béquilles, sous les acclamations des médias et du personnel de l’aéroport qui prenait des photos.

Les Azzurri se sont dirigés ensuite vers un hôtel pour se reposer, avant d’être reçus dans l’après-midi par le président italien Sergio Mattarella, 79 ans, qui s’était rendu à Wembley pour les encourager.

Réceptions officielles

Ils ont été accueillis devant la présidence de la république vers 16 h 30 par une foule de plusieurs centaines de personnes enthousiastes maintenues à distance par un cordon de police. Lorsqu’ils ont soulevé le trophée, la foule a longuement ovationné ses héros qui se sont prêtés au jeu des séances photos.

Avant même d’arriver à la présidence, leur bus, escorté par la police, était suivi dans les rues de la capitale par un long cortège de deux-roues et de voitures, les piétons applaudissant au passage.

Le premier ministre Mario Draghi a reçu à 18 heures toute l’équipe, ainsi que Matteo Berrettini, le finaliste malheureux du tournoi de tennis de Wimbledon, également reçu par Sergio Mattarella.

Ensuite, les joueurs champions d’Europe sont partis en bus à travers les rues de Rome où les attendaient des milliers de tifosi.

Au coup de sifflet final dimanche, les fans ont envahi par milliers les rues de la capitale italienne, chantant et lançant des feux d’artifice.

(AFP)

Votre opinion