Guerre en Ukraine: Berlin va fournir «plus de 350 générateurs» à Kiev

Guerre en UkraineBerlin va fournir «plus de 350 générateurs» à Kiev

Suivez l'actualité du conflit et les tensions entre Moscou et l'Occident.

par
Rédaction

Ton opinion

mardi, 29.11.2022
19:20

Une première cargaison d’engrais russes a quitté les Pays-Bas pour le Malawi

Après des obstacles liés aux sanctions qui frappent Moscou, une première cargaison d’engrais russes a quitté, mardi, les Pays-Bas à destination du Malawi, ont indiqué la douane néerlandaise et l’ONU. Vingt mille tonnes d’engrais chimiques NPK – fabriqués à partir d’azote, de phosphore et de potassium – sont parties à bord du «MV Greenwich» depuis le port de Terneuzen, dans le sud-ouest des Pays-Bas.

Les exportations d’engrais russes, cruciales pour combattre la crise alimentaire, sont longtemps restées paralysées. Les produits agricoles et les engrais ne tombent pas sous le coup des sanctions à l’égard de la Russie, mais en raison des risques liés au conflit encourus en mer Noire, les armateurs ne voulaient plus engager leur bateaux, faute d’assureurs.

18:44

L’Allemagne va fournir à l’Ukraine «plus de 350 générateurs»

L’Allemagne va fournir «plus de 350 générateurs» à l’Ukraine, dont les infrastructures énergétiques ont été en partie détruites par des frappes russes, a annoncé, mardi, le porte-parole du gouvernement. Le chancelier Olaf Scholz s’est entretenu avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky et l’a «assuré d’un soutien supplémentaire à court terme», a annoncé Steffen Hebestreit, précisant que l’aide allemande dans le domaine énergétique s’élevait jusqu’à présent à 56 millions d’euros. Olaf Scholz a «réaffirmé le soutien continu de l’Allemagne à l’Ukraine, y compris dans le domaine de la défense aérienne et de la reconstruction à long terme», conclut le porte-parole.

La Russie s’est engagée, début octobre, dans une campagne de frappes de missiles massives visant l’infrastructure énergétique de l’Ukraine. Selon des chiffres cités par le gouvernement ukrainien, de 25 à 30% de cette infrastructure a été endommagée.

16:38

L’Ukraine reçoit des lance-roquettes français

L’Ukraine a annoncé, mardi, avoir reçu des lance-roquettes unitaires (LRU), l’équivalent français des Himars américains, pour renforcer son arsenal militaire face à la Russie, après plus de neuf mois d’invasion des troupes de Moscou. «Arrivée de LRU! L’armée ukrainienne est maintenant plus forte», s’est félicité, sur Twitter, le ministre ukrainien de la Défense, Oleksiï Reznikov.

Le ministre n’a pas précisé combien de LRU avaient été livrés, mais son homologue français, Sébastien Lecornu, avait indiqué, le 19 novembre, que la France allait envoyer «deux LRU pour la frappe terrestre en profondeur» à l’Ukraine. Le LRU a une portée d’une septantaine de kilomètres et peut toucher sa cible avec une précision «à moins d'un mètre». Après la reprise de territoires dans le nord-est dans la région Kharkiv et dans le sud, autour de Kherson, Kiev continue d’exhorter ses alliés occidentaux à lui livrer des armes de haute précision pour contrecarrer l’armée russe.

14:31

La Russie furieuse après les propos du pape sur les minorités «cruelles» russes

La Russie a exprimé son «indignation» après des propos du pape François sur le rôle présumé des minorités ethniques russes dans le conflit en Ukraine. Le pape François a affirmé, dans une interview publiée lundi, que certains des combattants «les plus cruels» dans l’offensive russe en Ukraine «ne sont pas de tradition russe», mais appartiennent à des minorités comme «les Tchétchènes, les Bouriates». La Russie a été accusée, en septembre, de mobiliser de manière disproportionnée des hommes appartenant à des minorités ethniques de Sibérie et du Caucase pour appuyer son offensive en Ukraine, après l’annonce par le Kremlin d’une mobilisation de 300’000 réservistes.

Selon les critiques du Kremlin, les minorités concentrées dans des régions russes pauvres et reculées comptent aussi plus de soldats tués sur le front en Ukraine, en comparaison avec les Russes ethniques. Mais ces minorités ont également été accusées d’avoir joué un rôle dans des atrocités attribuées par Kiev aux forces russes, comme le massacre de Boutcha. L’ONG Free Buryatia Foundation (Bouriatie libre), basée aux États-Unis et qui apporte notamment une assistance juridique aux soldats russes qui ne souhaitent pas prendre part à l’offensive en Ukraine, a également critiqué les propos du pape François.

13:42

Un étudiant zambien recruté en prison a été tué

Le groupe paramilitaire russe Wagner a reconnu mardi qu’un étudiant zambien recruté en prison avait été tué en Ukraine, deux semaines après que la Zambie eut demandé des explications à la Russie sur les circonstances de la mort d’un de ses concitoyens.

«Lemekhani Nathan Nyirenda, le 22 septembre, a été l’un des premiers à pénétrer dans les tranchées ennemies, faisant preuve de courage et de bravoure», a salué sur les réseaux sociaux de son entreprise le chef de Wagner, Evguéni Prigojine.

Oligarque réputé proche de Vladimir Poutine et devenu personnalité médiatique du conflit en Ukraine, Evguéni Prigojine a affirmé «bien se rappeler de ce gars» de 23 ans, «mort en héros» au combat. Depuis plusieurs semaines, Evguéni Prigojine était accusé par l’Ukraine d’envoyer sur le front des milliers de combattants recrutés directement dans les prisons russes, contre promesse d’un salaire et d’une amnistie.

13:04

L'Allemagne qualifie de «crime de guerre» les destructions

Le ministre allemand de la Justice Marco Buschmann a qualifié de «crime de guerre» mardi les destructions «systématiques» d’infrastructures énergétiques perpétrées par la Russie en Ukraine.

AFP

Les attaques actuelles ciblées contre l’approvisionnement en courant et en chauffage «afin de laisser les gens dans leurs appartements pendant un hiver où les températures pourraient descendre à -30°C» sont «un crime de guerre terrible», a déclaré le ministre à l’issue d’une réunion avec ses homologues du G7.

11:08

L'OTAN accuse Poutine d'utiliser l’hiver comme «une arme de guerre»

Le président russe, Vladimir Poutine, veut utiliser l’hiver comme «une arme de guerre» contre l’Ukraine avec des «attaques délibérées» contre des infrastructures civiles pour priver le pays de chauffage, d’électricité et d’eau, a dénoncé mardi, le secrétaire général de l’OTAN.

«Les attaques délibérées contre les services essentiels – le chauffage, la lumière, l’eau, le gaz – ont pour but d’infliger autant de souffrances que possible aux civils ukrainiens, pour essayer de briser leur engagement, leur unité dans la lutte contre l’invasion russe», a affirmé Jens Stoltenberg, à son arrivée à Bucarest, pour une réunion des ministres des Affaires étrangères de l’OTAN.

AFP
23:45

Les États-Unis vont débloquer une aide d’urgence sur l’infrastructure énergétique

Les États-Unis devraient annoncer mardi une aide financière «substantielle» à l’Ukraine pour l’aider à faire face aux dommages causés par la Russie sur ces infrastructures énergétiques, en marge d’une réunion de l’Otan en Roumanie, ont indiqué lundi des hauts responsables américains.

Cette aide, qui sera détaillée par le secrétaire d’État américain Antony Blinken, arrivé lundi soir à Bucarest, «sera substantielle et ce n’est pas fini», a indiqué à des journalistes l’un des hauts responsables s’exprimant sous le couvert de l’anonymat, en se refusant à donner de plus amples détails ou le montant précis. Il a toutefois rappelé que l’administration Biden avait budgété 1,1 milliard de dollars pour l’énergie en Ukraine et en Moldavie.

AFP

Elle s’inscrit dans la perspective d’une conférence internationale des bailleurs de fonds en «soutien à la résistance civile ukrainienne», qui se tiendra le 13 décembre en France, a-t-il souligné. «Ce que font les Russes c’est de cibler spécifiquement des stations de transformation à haut voltage» et pas seulement les centrales électriques elles-mêmes, afin de perturber toute la chaîne de la production à la distribution, a expliqué le responsable américain.

lundi, 28.11.2022
22:12

Deux compagnies ukrainiennes primées par le monde de l’opéra

Deux compagnies ukrainiennes ont été récompensées «pour leur courage et leur résistance» face à la guerre dans leur pays, lors des «International Opera Awards», prix du monde de l’opéra décernés lundi soir à Madrid.

L’Opéra de Lviv (ouest) et celui d’Odessa (sud) ont tous deux reçu le prix de la meilleure compagnie d’opéra lors d’une cérémonie au Théâtre royal de Madrid. C’est la première fois que deux compagnies reçoivent ce prix ensemble.

Ce prix vient récompenser «leur courage et leur résistance alors qu’elles continuent à se produire malgré les dangers et les dégâts causés par la guerre» qui a commencé en février avec l’invasion russe, a déclaré John Allison, directeur de la revue Opera et président du jury, pendant la cérémonie de remise des prix.

22:09

Washington approuve la vente de missiles à la Finlande

Washington a approuvé la vente de plus de 80 missiles de précision à la Finlande pour un montant total de 323 millions de dollars (307 millions de francs), a annoncé lundi le département d’État, alors que ce pays traditionnellement non-aligné se prépare à rejoindre l’Otan.

Le gouvernement finlandais souhaite acquérir 40 missiles tactiques et 48 bombes guidées planantes pour équiper sa flotte aérienne de chasse et cette vente de matériel sensible devait auparavant être approuvée par le gouvernement américain, a précisé le département d’État dans un communiqué.

Getty Images via AFP

À la suite de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, la Finlande et la Suède ont présenté en mai une candidature commune en vue d’intégrer l’Alliance atlantique, abandonnant des décennies de non-alignement militaire. Celle-ci, qui doit être acceptée à l’unanimité par les 30 États membres de l’Otan, a été ratifiée par tous à l’exception de la Turquie et de la Hongrie.

18:45

Pour Olena Zelenska, les violences sexuelles font partie de «l’arsenal» russe pour humilier les Ukrainiens

La Première dame d’Ukraine, Olena Zelenska, a affirmé, lundi, lors d’une conférence à Londres, que «violences et crimes sexuels» faisaient partie de «l’arsenal» russe pour «humilier les Ukrainiens», appelant à une «réponse globale» des dirigeants dans le monde. Depuis l’invasion, le 24 février, la Russie a recours à la violence sexuelle «systématiquement et ouvertement», a-t-elle souligné, pressant pour une «réponse globale» du monde entier.

«Tout le monde sait qu’il y a un grand nombre de viols» commis par l’armée russe en Ukraine mais, selon Olena Zelenska, les victimes parlent encore moins que d’habitude en raison de la guerre, de peur que leurs agresseurs reviennent et recommencent. «En ce moment, le bureau du procureur enquête sur plus de 100» cas de crimes sexuels présumés, a-t-elle affirmé, rappelant que le premier cas qui a donné lieu à des poursuites était celui d’une femme violée par des soldats qui venaient de tuer son mari.

REUTERS
18:36

Une lauréate du prix Nobel de la paix demande des armes pour l’Ukraine

À l’approche de la remise du prix Nobel de la paix, la cheffe de l’une des organisations lauréates a appelé, lundi, la communauté internationale à livrer des armes à l’Ukraine pour l’aider à se défendre et mettre fin aux atrocités. «Quand quelqu’un me demande comment stopper ces crimes prolongés dans les territoires occupés, je ne peux que répondre: fournissez à l’Ukraine des armes pour libérer ces territoires», a déclaré la présidente du Centre pour les libertés civiles, l’Ukrainienne Oleksandra Matviitchouk.

«Nous devons empêcher d’autres dommages sur les infrastructures civiles. Et nous avons besoin de systèmes de défense antiaérienne. Nous avons besoin d’autres types d’équipement militaire qui pourraient nous aider à défendre notre ciel», a déclaré l’avocate. Son organisation, colauréate du prix Nobel de la paix avec le défenseur des droits de l’homme biélorusse Ales Beliatski et l’organisation russe Memorial, recevra sa distinction lors d’une cérémonie à Oslo, le 10 décembre.

13:45

Armes chimiques: la guerre en Ukraine accroît la menace

«La situation en Ukraine a de nouveau accru la menace réelle posée par les armes de destruction massive, y compris les armes chimiques», a déclaré lundi Fernando Arias, le chef de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC, en anglais: OPCW) lors de la réunion annuelle au siège de l’organisation à La Haye, aux Pays-Bas.

Des menaces et des allégations concernant l’utilisation possible d’armes nucléaires, chimiques et biologiques ont été échangées depuis le début de la guerre en Ukraine en février, mais sans aucune preuve qu’elles aient été déployées.

AFP

Fernando Arias a rappelé à la Russie et à l’Ukraine qu’elles faisaient partie des 193 pays qui se sont «solennellement et volontairement engagés à ne jamais, en aucune circonstance, développer, produire, acquérir, stocker, transférer ou utiliser des armes chimiques.»

13:06

Poutine et le président kazakh affichent leur unité après des tensions

Le président russe Vladimir Poutine (photo à droite) et son homologue kazakh Kassym-Jomart Tokaïev (photo à g.) ont affiché lundi leur unité en louant leurs liens historiques, après des désaccords sur le conflit en Ukraine.

«Pour le Kazakhstan, la Russie a toujours été et reste le principal partenaire stratégique», a déclaré M. Tokaïev lors d’une rencontre avec M. Poutine au Kremlin. Il s’est félicité des «relations profondes dans des domaines tout à fait différents» entre Moscou et Astan.

Mikhail KLIMENTYEV / SPUTNIK / AFP

Le déclenchement de l’offensive russe en Ukraine avait suscité la préoccupation du Kazakhstan. En juin, M. Tokaïev s’était publiquement prononcé contre la reconnaissance des territoires séparatistes pro-russes de l’Est de l’Ukraine.

La semaine dernière, M. Tokaïev a appelé à «des recherches collectives communes d’une formule pour la paix» en Ukraine. «Nous ne devons pas permettre aux peuples fraternels russe et ukrainien de se séparer pour des dizaines, voire des centaines d’années avec des rancunes qui ne cicatrisent pas.»

12:35

Kherson subit des bombardements quotidiens de l’artillerie russe

Malgré sa libération par les forces ukrainiennes le 11 novembre 2022, la ville de Kherson, dans le sud de l'Ukraine, «continue de subir les bombardements quotidiens de l'artillerie russe», a indiqué lundi le ministère britannique de la Défense (MoD). Selon lui, 10 personnes ont été tuées pour la seule journée du 24 novembre et dimanche, un pic de 54 bombardements a été signalé dans la région.

«La ville est vulnérable car elle reste à portée de la plupart des systèmes d'artillerie russes, qui tirent désormais depuis la rive est du fleuve Dniepr, à l'arrière des lignes défensives nouvellement consolidées», indique Londres.

Une grande partie des dommages est probablement infligée à Kherson par «l'utilisation par la Russie de lance-roquettes multiples, principalement des systèmes BM-21 Grad», a précisé le MoD sur Twitter.

12:24

Zelensky: «la semaine qui commence peut être aussi difficile que la semaine passée»

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky (photo) a averti dans un discours vidéo dimanche soir que «la semaine qui commence peut être aussi difficile que la semaine passée», marquée par des bombardements russes qui ont provoqué des pannes de courant massives alors que les températures hivernales s’installent.

«Nos forces de défense se préparent. Tout l'État se prépare. Nous élaborons tous les scénarios, y compris avec des partenaires» occidentaux, a-t-il ajouté, appelant les Ukrainiens à prêter attention aux alertes aériennes.

AFP

Il a par ailleurs signalé une situation «très difficile» sur le front, notamment dans la région de Donetsk, dans l’Est, où se concentrent les combats depuis le retrait des forces russes de la ville de Kherson dans le Sud.

Selon l’opérateur national Ukrenergo, le pays fait encore face lundi à un déficit d’électricité concernant 27% des foyers et des coupures d’urgence sont toujours en vigueur sur tout le territoire. La région de Kiev est à 40% privée de courant, a précisé de son côté son gouverneur, Oleksiï Kouleba.

10:09

Kiev dit s’attendre à de nouvelles attaques russes cette semaine

Les responsables ukrainiens ont dit lundi s’attendre à une nouvelle vague de bombardements russes cette semaine, les précédentes salves ayant visé des infrastructures critiques et provoqué des coupures massives d’eau et d’électricité, notamment dans la capitale Kiev.

«Il est fort probable que le début de la semaine soit marqué par une telle attaque», a déclaré lundi la porte-parole du commandement Sud de l’armée ukrainienne, Natalia Goumeniouk, soulignant qu’un navire russe porteur de missiles était apparu en mer Noire.

Le maire de Kiev, Vitali Klitschko, le 10 octobre 2022.

Le maire de Kiev, Vitali Klitschko, le 10 octobre 2022.

REUTERS

«C’est un porte-missiles de surface qui embarque huit missiles de type Kalibr. Cela indique que des préparatifs sont en cours», a-t-elle ajouté à la télévision ukrainienne.

Selon la marine ukrainienne, 11 navires de combat russes dont ce porte-missiles se trouvent actuellement en mer Noire, au large de l’Ukraine, ainsi que plusieurs autres en mer d’Azov et en mer Méditerranée, pour un total de 76 ogives pouvant être tirées.

dimanche, 27.11.2022
12:45

Londres livre de cruciaux missiles antitanks à l’Ukraine

Le ministère britannique de la Défense a annoncé dimanche via Twitter la livraison de missiles Brimstone 2 à Kiev. Il s’agit de missiles air-sol de précision, que les forces ukrainiennes utilisent «avec succès» pour cibler des véhicules blindés ou des tanks, a indiqué Londres.

Le Royaume-Uni avait également indiqué samedi qu’il allait fournir à Kiev des hélicoptères Sea King. La Royal Navy a formé dix équipages ukrainiens à utiliser ces appareils, pour renforcer les capacités de recherche et de sauvetage de l’armée ukrainienne.

12:01

L’infanterie russe a subi de «lourdes pertes» dans des combats intenses

Des combats intenses se sont déroulés autour des villes de Pavlikva et Vuhledar, dans l’Oblast de Donetsk, a indiqué dimanche le ministère britannique de la Défense (MoD), sur Twitter. «La Russie et l'Ukraine ont toutes deux engagé des forces importantes dans ce secteur, l'infanterie de marine russe ayant subi de lourdes pertes», précise Londres.

Cette zone est très contestée, «probablement en partie parce que la Russie estime qu'elle pourrait servir de point de départ à une future avancée majeure vers le nord pour capturer le reste de l'Oblast de Donetsk tenu par les Ukrainiens», selon le MoD. Mais il juge toutefois «peu probable» que la Russie soit en mesure de concentrer des forces de qualité suffisante pour y réaliser une percée.

samedi, 26.11.2022
17:05

Mort du ministre biélorusse des Affaires étrangères

Le ministre des Affaires étrangères de Biélorussie, Vladimir Makeï, est mort à l’âge de 64 ans, a annoncé samedi l’agence Belta de ce pays dont le président Alexandre Loukachenko est un proche allié de Moscou. La Biélorussie a mis son territoire à la disposition des forces russes pour lancer leur offensive contre l’Ukraine en février. Kiev accuse Moscou de se servir de ce pays comme base arrière logistique et pour mener ses frappes.

«Le ministre des Affaires étrangères biélorusse, Vladimir Makeï, est mort de façon subite», a indiqué Belta en citant son porte-parole Anatoli Glaz. En février, Vladimir Makeï avait assuré que «pas un seul» soldat russe ne resterait en Biélorussie après des manœuvres conjointes avec Moscou à la frontière ukrainienne, quelques semaines avant l’offensive.

AFP