Guerre en Ukraine: Macron appelle au retrait des forces russes de la centrale de Zaporijjia

Guerre en UkraineMacron appelle au retrait des forces russes de la centrale de Zaporijjia

Suivez l'actualité du conflit et les tensions entre Moscou et l'Occident.

par
La Rédaction

Ton opinion

mardi, 16.08.2022
20:08

Alexeï Navalny exige des sanctions systématiques contre les oligarques russes

L’opposant russe emprisonné Alexeï Navalny a dénoncé mardi l’absence de sanctions occidentales systématiques contre les oligarques russes pour leur soutien au régime de Vladimir Poutine et son intervention militaire en Ukraine.

Dans un message nourri d’exemples publié sur ses réseaux sociaux, il affirme que seuls 46 des 200 Russes les plus riches, selon le classement du magazine Forbes, sont actuellement soumis à des sanctions américaines, européennes ou britanniques. «Pour moi, cela ne ressemble pas vraiment à une guerre totale contre les oligarques de Poutine», a-t-il commenté.

AFP

Selon lui, entre autres, le PDG du géant russe Gazprom Alexeï Miller n’est toujours pas visé par des sanctions européennes, tandis que le célèbre oligarque Roman Abramovitch échappe toujours, lui, aux sanctions américaines. Il propose également de bannir «pour 20 ans» des États-Unis, du Royaume-Uni et de l’UE toute personnalité russe soutenant publiquement l’offensive en Ukraine.

18:51

L’opérateur nucléaire ukrainien dénonce une cyberattaque russe «sans précédent»

L’opérateur publique ukrainien des centrales nucléaires Energoatom a dénoncé mardi dans un communiqué une cyberattaque russe «sans précédent» contre son site, en précisant que son fonctionnement n’avait pas été perturbé.

«Le 16 août 2022, la cyberattaque la plus puissante depuis le début de l’invasion russe a eu lieu contre le site officiel d’Energoatom», a déclaré l’opérateur sur Telegram. Le site «a été attaqué depuis le territoire russe», a-t-il ajouté.

17:07

Erdogan et Guterres vont se rendre en Ukraine pour rencontrer Zelensky

Le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres se rendra en Ukraine jeudi où il participera notamment à une rencontre avec les présidents ukrainien Volodymyr Zelensky et turc Recep Tayyip Erdogan, a annoncé mardi son porte-parole.

«À l’invitation du président Volodymyr Zelensky, le secrétaire général sera à Lviv jeudi pour participer à une rencontre trilatérale avec le président turc Recep Tayyip Erdogan et le dirigeant ukrainien», a déclaré Stéphane Dujarric lors d’un point presse, précisant qu’Antonio Guterres se rendrait ensuite à Odessa vendredi, puis en Turquie.

Presidential Press Office/Handout via REUTERS
16:27

Macron appelle au retrait des forces russes de la centrale de Zaporijjia

Le président français Emmanuel Macron a appelé mardi au retrait des forces russes de la centrale nucléaire de Zaporijjia, dans le sud de l’Ukraine, en soulignant les «risques» que leur présence fait peser sur la sécurité du site.

Lors d’un entretien téléphonique avec son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky, il a fait part de «sa préoccupation quant à la menace que font peser la présence, les actions des forces armées russes et le contexte de guerre avec les conflits en cours sur la sûreté et la sécurité des installations nucléaires ukrainiennes, et a appelé au retrait de ces forces», a indiqué l’Élysée.

Depuis fin juillet, plusieurs frappes, dont les deux parties s’accusent mutuellement, ont visé le site, faisant craindre une catastrophe nucléaire et provoquant la semaine dernière une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU.

AFP
12:38

Le chocolatier suisse Lindt & Sprüngli se retire du marché russe

Lindt & Sprüngli annonce ce mardi son retrait du marché russe. Les boutiques du confiseur zurichois sur place étaient fermées depuis 9 mars dernier, suite à l'invasion de l'Ukraine par les troupes envoyées par Moscou. Les livraisons vers le pays avaient aussi été interrompues. Mais ces deux mesures avaient été alors décrites comme temporaires. «Nous soutiendrons nos employés en Russie et agirons en accord avec les réglementations locales», précise le confiseur dans un communiqué.

La boutique Lindt à Vnoukovo, au sud-ouest de Moscou.

La boutique Lindt à Vnoukovo, au sud-ouest de Moscou.

Lindt & Sprüngli AG
12:26

La Finlande limite les visas des touristes russes

La Finlande va limiter le nombre de visas délivrés aux touristes russes à 10% du volume actuel à compter du 1er septembre, en raison du mécontentement croissant dans le pays face à la guerre en Ukraine, a annoncé mardi le gouvernement finlandais.

«Les visas touristiques ne vont pas s’arrêter complètement, mais leur nombre va diminuer de manière significative», a déclaré aux journalistes le ministre des Affaires étrangères finlandais Pekka Haavisto.

Selon le ministre, les heures d’ouverture allouées à la demande de visas touristiques seront réduites, ce qui permettra une baisse du nombre de demandes, car une interdiction pure et simple de visas fondée sur la nationalité n’est pas possible.

10:53

Iouri Chevtchouk, légende du rock russe, condamné à une amende pour avoir dénoncé l’offensive en Ukraine

Iouri Chevtchouk, monstre sacré du rock russe, a été condamné mardi à une amende en Russie pour avoir dénoncé l’offensive contre l’Ukraine et le président Vladimir Poutine lors d’un concert. Un tribunal d’Oufa a reconnu le chanteur coupable d’«action publique destinée à discréditer le recours aux forces armées russes» et l’a condamné à une amende de 50’000 roubles (environ 775 francs).

Le 18 mai, devant son public, à Oufa, le chanteur de 65 ans a martelé que «la patrie, ce n’est pas être le lèche-cul en permanence du président», selon des vidéos diffusées en ligne. «Maintenant, on tue des gens en Ukraine, pourquoi? Nos gars meurent en Ukraine, pourquoi?», a-t-il lancé à la foule, déplorant «les jeunes d’Ukraine et de Russie qui meurent à cause des plans napoléoniens de notre César». Si Iouri Chevtchouk a été condamné à une amende, la loi pénale russe prévoit, pour de telles offenses, des peines pouvant aller jusqu’à cinq ans de prison en cas de récidive et de circonstances aggravantes.

09:25

Macron va s'entretenir avec Zelensky

Le président français Emmanuel Macron s’entretiendra par téléphone mardi en fin de matinée avec son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky de la situation à la centrale nucléaire de Zaporijjia, sous contrôle russe dans le sud de l’Ukraine et cible récurrente de frappes.

Reuters

Les deux dirigeants s’entretiendront «notamment pour aborder la situation autour de la centrale de Zaporijjia», a annoncé la présidence française. La centrale, la plus grande d’Europe, a été prise début mars par les troupes russes, au début de leur invasion de l’Ukraine lancée le 24 février.

07:56

Poutine accuse les Etats-Unis de faire traîner le conflit ukrainien

Le président russe Vladimir Poutine a accusé mardi les Etats-Unis de faire traîner le conflit ukrainien et chercher à «déstabiliser» le monde avec une récente visite à Taïwan de la présidente de la Chambre américaine des représentants Nancy Pelosi.

«La situation en Ukraine montre que les Etats-Unis cherchent à faire traîner ce conflit. Et ils agissent de la même manière en instiguant le potentiel conflictuel en Asie», a déclaré M. Poutine dans une adresse à la Conférence internationale sur la sécurité à Moscou, en disant voir dans le voyage de Nancy Pelosi à Taïwan «une stratégie consciente visant à déstabiliser la situation dans le monde».

Reuters
06:34

Un incendie dans une base militaire russe en Crimée

Un incendie ayant provoqué une explosion des munitions s’est produit mardi matin dans une base militaire russe en Crimée, péninsule annexée par la Russie, a annoncé le Ministère russe de la défense.

Le feu s’est déclaré vers 5h15 heure suisse dans un dépôt de munitions temporaire d’une base russe dans le district de Djankoï (nord), a précisé le Ministère dans un communiqué, cité par les agences de presse russes. Selon le gouverneur de la Crimée, Sergueï Aksionov, deux civils ont été blessés.

06:22

Un premier navire humanitaire transportant des céréales est parti

Le premier navire humanitaire affrété par l’ONU pour transporter des céréales ukrainiennes a quitté mardi le port de Pivdenny, dans le sud de l’Ukraine, avec quelque 23'000 tonnes pour l’Afrique, a annoncé le Ministère ukrainien de l’infrastructure.

Reuters

«Le navire Brave Commander avec du grain pour l’Afrique a quitté le port de Pivdenny. Ce matin, le cargo est parti pour le port de Djibouti, où les vivres seront livrés à l’arrivée aux consommateurs en Ethiopie», a indiqué le Ministère sur Telegram.

22:42

Une «catastrophe» à la centrale nucléaire de Zaporojjia menacerait l’Europe entière

Une «catastrophe» à la centrale nucléaire de Zaporojjia, sous contrôle russe dans le sud de l’Ukraine, menacerait l’Europe tout entière, a averti lundi le président ukrainien Volodymyr Zelensky. «À l’abri de la station, les occupants bombardent les villes et communautés des environs», a accusé Volodymyr Zelensky dans son adresse de lundi soir.

AFP

«Tout incident radioactif à la centrale nucléaire de Zaporojjia peut porter un coup aux pays de l’Union européenne, à la Turquie, à la Géorgie, et à des pays de régions plus éloignées. Tout dépend de la direction et de la force du vent», a poursuivi le président ukrainien. «Si les actions de la Russie conduisent à une catastrophe, les conséquences pourraient frapper ceux qui restent silencieux pour l’instant», a-t-il averti.

Il a appelé la communauté internationale à adopter «de nouvelles sanctions dures contre la Russie» et à ne pas «céder au chantage nucléaire». «Toutes les forces russes doivent se retirer immédiatement de la station et des zones environnantes sans aucune condition», a-t-il dit.

lundi, 15.08.2022
18:59

Cinq étrangers jugés comme «mercenaires» par les séparatistes prorusses

Les séparatistes soutenus par Moscou dans l’est de l’Ukraine ont commencé lundi à juger trois Britanniques, un Croate et un Suédois accusés d’avoir combattu avec l’armée ukrainienne. Trois d'entre eux encourent la peine de mort.

Selon l’agence Ria-Novosti, ces trois hommes, faits prisonniers dans la zone du port de Marioupol et risquent l’exécution, sont poursuivis pour tentative de «prise de pouvoir par la force» et pour «participation à un conflit armé en tant que mercenaire».

La «Cour suprême» de la région séparatiste de Donetsk a indiqué que le procès des cinq accusés ne reprendra que début octobre, sans donner d’explications sur les raisons de ce délai. Ils ont tous plaidé non coupable, selon les médias russes.

REUTERS
18:55

Le ministre russe de la Défense et le chef de l’ONU ont parlé de la centrale de Zaporijjia

Le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou (ci-dessous, à gauche) et le chef de l’ONU Antonio Guterres (à droite) ont évoqué lundi par téléphone la sécurité de la centrale nucléaire de Zaporijjia, sous contrôle de l’armée russe dans le sud de l’Ukraine, où elle est visée par des bombardements.

«Sergueï Choïgou a mené des négociations téléphoniques avec le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, concernant les conditions d’un fonctionnement sécurisé de la centrale nucléaire de Zaporijjia», a indiqué le Ministère russe de la défense dans un communiqué.

Depuis fin juillet, plusieurs frappes, dont les deux parties s’accusent mutuellement, ont visé le site, faisant craindre une catastrophe nucléaire et provoquant jeudi dernier une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU.

Photomontage/AFP
14:47

Poutine promeut les armes russes utilisées «en conditions réelles»

Le président russe Vladimir Poutine a vanté, lundi, les armes de fabrication russe auprès de ses alliés étrangers, assurant qu’elles avaient fait leurs preuves en pleine intervention militaire en Ukraine. «Partout dans le monde, ces armes sont appréciées par les professionnels pour leur fiabilité, leur qualité et, surtout, pour leur haute efficacité. Elles ont quasiment toutes été employées à maintes reprises dans des conditions de combat réelles», a-t-il poursuivi.

Le chef du Kremlin s’exprimait au premier jour d’un salon international de l’armement organisé pendant une semaine à Koubinka, dans la région de Moscou, où sont attendus environ 1500 participants. Vladimir Poutine a assuré que la Russie avait «beaucoup d’alliés», évoquant en particulier des «liens de confiance» en Amérique latine, en Asie et en Afrique. «Ce sont des États qui ne fléchissent pas devant une soi-disant hégémonie. Leurs dirigeants font preuve d’un vrai caractère viril!»

via REUTERS
dimanche, 14.08.2022
15:41

«Les risques augmentent chaque jour» à la centrale de Zaporijjia

Les risques autour de la centrale nucléaire de Zaporijjia, dans le sud de l’Ukraine, où Moscou et Kiev s’accusent depuis plus d’une semaine de bombardements, «augmentent chaque jour», a assuré dimanche le maire de la ville où elle est située.

«Les risques augmentent chaque jour», a déclaré par téléphone à l’AFP Dmytro Orlov, le maire d’Energodar, ajoutant que les tirs au mortier sur la centrale sont devenus quotidiens et dénonçant un «terrorisme nucléaire pur et simple» de la Russie, qui «peut se terminer de façon imprévisible à n’importe quel moment».

REUTERS
13:27

Un premier navire de l’ONU prêt à partir d’Ukraine avec des céréales

Le premier navire humanitaire affrété par les Nations Unies pour transporter des céréales ukrainiennes a été chargé dimanche de 23'000 tonnes de blé et est prêt à prendre la mer, a annoncé le ministre ukrainien de l’Infrastructure.

Présent au port de Pivdenny, dans la ville de Youjné, pour assister au chargement du MV Brave Commander, le ministre Oleksandre Koubrakov a indiqué que «le navire se dirigera vers l’Afrique, l’Éthiopie étant le dernier pays où la cargaison de 23'000 tonnes de blé sera livrée». «J’espère que d’autres navires affrétés pour le Programme alimentaire mondial (PAM) viendront dans nos ports. J’espère qu’il y aura bientôt 2-3 navires supplémentaires», a-t-il poursuivi. Sur Twitter, il a plus tard ajouté que le chargement était complet et le bateau prêt à partir, sans donner de date.

AFP
samedi, 13.08.2022
20:40

Le président Volodymyr Zelensky dénonce un «chantage russe» autour de Zaporijjia

Kiev et Moscou ont de nouveau échangé samedi des accusations de tirs sur la centrale nucléaire de Zaporijjia, la plus grande d’Europe, occupée par la Russie et visée à plusieurs reprises depuis une semaine. Dans son allocution quotidienne, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a dénoncé un «chantage russe» autour du site nucléaire.

AFP

«Les occupants essaient d’intimider les gens de façon extrêmement cynique en utilisant la centrale nucléaire de Zaporijjia, a dit le président qui affirme que les forces russes se «cachent» derrière la centrale pour bombarder les villes sous contrôle ukrainien de Nikopol et Marganets. Par ailleurs, Volodymyr Zelensky ajouté que les responsables du «chantage» devraient «être jugés devant une cour internationale».

19:17

Macron ratifie les adhésions de la Finlande et de la Suède à l’OTAN

Le président Emmanuel Macron a signé samedi, au nom de la France, le protocole de ratification d’adhésion de la Finlande et de la Suède à l’OTAN, qui avait été adoptée par le Parlement français le 2 août.

«Ce choix souverain de la Finlande et de la Suède, deux partenaires européens, permettra de renforcer leur sécurité face à la menace actuelle dans leur voisinage immédiat et apportera une contribution significative, au vu des capacités de ces deux partenaires, à la posture collective et à notre sécurité européenne», a indiqué l’Elysée samedi.

La Suède et la Finlande ont renoncé à leur neutralité traditionnelle en raison de l’invasion russe en Ukraine. «Vingt alliés» ont «déjà ratifié les protocoles», avait indiqué, lors de l’adoption par le Parlement français, la ministre des Affaires étrangères Catherine Colonna.

AFP
13:41

Kiev et Moscou s’accusent de tirs sur la centrale de Zaporijjia samedi 

Kiev et Moscou ont de nouveau échangé samedi des accusations de tirs sur la centrale nucléaire de Zaporijjia, la plus grande d’Europe, occupée par la Russie et visée à plusieurs reprises depuis une semaine.

«Limitez votre présence dans les rues d’Energodar! Nous avons reçu des informations sur de nouvelles provocations de la part des occupants» russes, a indiqué sur Telegram l’agence nucléaire ukrainienne Energoatom. «Selon les témoignages des habitants, des bombardements sont à nouveau en cours en direction de la centrale nucléaire de Zaporijjia (...) L’intervalle entre le départ et l’arrivée des tirs est de 3-5 secondes», ajoute le message.

AFP

De leur côté, les autorités d’occupation installées par la Russie dans les zones qu’elle occupe dans la région de Zaporijjia ont sans surprise accusé les forces ukrainiennes d’être à l’origine de ces tirs. «Energodar et la centrale nucléaire de Zaporijjia sont à nouveau sous le feu des militants (du président ukrainien Volodymyr) Zelensky», a déclaré sur Telegram un membre de l’administration militaire et civile prorusse, Vladimir Rogov.