Guerre en Ukraine: Zelensky demande que la Russie soit désignée comme «État parrain du terrorisme»

Guerre en UkraineZelensky demande que la Russie soit désignée comme «État parrain du terrorisme»

Suivez l'actualité du conflit et les tensions entre Moscou et l'Occident.

par
La Rédaction

Votre opinion

mardi, 28.06.2022
11:59

Le chef de l’armée britannique plaide pour une mobilisation face à Moscou

L’armée britannique doit se préparer pour faire face à la menace russe contre la sécurité en Europe, qui est encore plus grande après l’invasion de l’Ukraine, a déclaré mardi son nouveau chef, Patrick Sanders.

«Nous ne sommes pas en guerre» mais «nous devons agir rapidement de manière à ce que nous ne soyons pas amenés à la guerre en raison d’un échec à contenir une expansion territoriale», a déclaré le chef d’état-major général, comparant la situation à celle qui prévalait en 1937 peu avant la Seconde Guerre mondiale avec l’Allemagne nazie.

AFP

Il a également estimé «dangereux» de supposer que l’agression russe s’arrêtera avec l’Ukraine: «la Russie posera une menace encore plus grande pour la sécurité européenne après l’Ukraine qu’avant. L’invasion russe nous rappelle cette maxime consacrée que si on veut éviter le conflit, mieux vaut se préparer à la guerre.»

Selon lui, «la mobilisation est maintenant le principal effort. Nous mobilisons l’armée pour aider à éviter la guerre en Europe en étant prêts à combattre et gagner aux côtés de nos alliés de l’Otan.»

11:39

Russie: Macron dit ne pas reprendre la «qualification» d’État finançant le terrorisme

Le président français, Emmanuel Macron, a dit mardi en Bavière ne pas reprendre à propos de la Russie la «qualification» d’État finançant le terrorisme.

REUTERS

«Nous n’avons pas besoin de quelque qualification que ce soit pour porter ces sanctions» contre Moscou, a répondu à l’issue du sommet du G7 le président français à une question sur la Russie, «État finançant le terrorisme». Volodymyr Zelensky avait plus tôt mardi demandé à ce que la Russie soit désignée comme «État parrain du terrorisme».

11:35

L’Ukraine face à une «brutalité» inédite en Europe «depuis la Seconde Guerre mondiale»

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg (photo), a appelé mardi les pays de l’Alliance à poursuivre leur soutien à l’Ukraine, estimant que ce pays était confronté à «une brutalité» inédite «depuis la Seconde Guerre mondiale» en raison de son invasion par la Russie.

REUTERS

«Nous allons convenir d’un programme d’assistance complet à l’Ukraine pour l’aider à faire respecter son droit à la légitime défense. Il est extrêmement important que nous soyons prêts à continuer à apporter notre soutien» à Kiev, a déclaré Jens Stoltenberg, à quelques heures de l’ouverture du sommet de l’OTAN à Madrid.

11:24

Russie: l’opposant Ilia Iachine condamné à 15 jours de prison

Un tribunal de Moscou a condamné mardi à 15 jours de prison Ilia Iachine (photo), l’une des dernières figures russes de l’opposition encore dans le pays, en pleine vague de répression depuis l’offensive en Ukraine.

AFP

Ilia Iachine, 38 ans, a été condamné pour «désobéissance à la police», a indiqué le service de presse des tribunaux de Moscou, accusation que l’intéressé a jugé montée de toutes pièces, rappelant sur Telegram être «un critique du président Poutine et un adversaire de la guerre en Ukraine.»

11:14

«La Russie ne peut ni ne doit gagner», sanctions maintenues «aussi longtemps que nécessaire»

«La Russie ne peut ni ne doit gagner» la guerre en Ukraine et les sanctions à son encontre seront maintenues «aussi longtemps que nécessaire», a assuré mardi le président français Emmanuel Macron.

REUTERS

«La Russie ne peut ni ne doit gagner et donc notre soutien à l’Ukraine et nos sanctions contre la Russie se maintiendront aussi longtemps que nécessaire et avec l’intensité nécessaire durant les prochaines semaines et les prochains mois», a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse à l’issue du sommet des dirigeants du G7, en Allemagne.

10:58

Le G7 veut «augmenter» pour la Russie les coûts de la guerre contre l’Ukraine

Les dirigeants du G7 veulent faire payer à la Russie un coût maximum pour son invasion de l’Ukraine, a déclaré mardi le chancelier allemand Olaf Scholz (photo), réaffirmant que «Poutine ne doit pas gagner cette guerre».

REUTERS

«Le G7 reste uni dans son soutien à l’Ukraine», a déclaré Olaf Scholz lors d’une conférence de presse à l’issue du sommet des dirigeants du G7, en Allemagne. «Nous continuerons à maintenir et à augmenter les coûts économiques et politiques de cette guerre pour le président (Vladimir) Poutine et son régime», a-t-il ajouté.

10:38

Le Kremlin arrêtera son offensive quand l'Ukraine capitulera

Le Kremlin a jugé mardi que son offensive en Ukraine se terminerait quand les autorités et l’armée ukrainienne auront capitulé. «La partie ukrainienne peut mettre fin (au conflit) dans la journée. Il faut ordonner aux unités nationalistes de déposer les armes, il faut ordonner aux soldats ukrainiens de déposer les armes et il faut mettre en œuvre toutes les conditions fixées par la Russie. Alors tout sera fini en une journée», a déclaré Dmitri Peskov (photo ci-dessous), le porte-parole de Vladimir Poutine.

AFP
10:16

Zelensky demande que la Russie soit désignée comme «État parrain du terrorisme»

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky (photo) a exigé mardi que la Russie soit reconnue comme «État parrain du terrorisme», au lendemain d’une frappe russe sur un centre commercial ayant fait au moins 18 morts, selon Kiev.

AFP

«Seuls des terroristes complètement fous, qui ne devraient pas avoir de place sur Terre, peuvent frapper par missiles sur des objectifs civils. (…) La Russie doit être reconnue comme État parrain du terrorisme. Le monde peut et donc doit arrêter la terreur russe», a écrit Volodymyr Zelensky sur Telegram.

10:15

Cinq pays émergents, dont l’Inde, condamnent avec le G7 l’invasion de l’Ukraine

Le G7, auquel se sont joints cinq pays émergents, dont l’Inde du Premier ministre Narendra Modi (photo à g.), a condamné l’invasion «illégale» de l’Ukraine par la Russie.

REUTERS
09:57

Le G7 s’engage à contribuer à la reconstruction de l’Ukraine

Les sept puissances du G7 (photo), réunies en sommet en Allemagne, se sont engagées mardi à «soutenir» la reconstruction de l’Ukraine via une conférence internationale et un plan, selon un projet de déclaration finale consulté par l’AFP.

REUTERS

Les sept puissances, à l’issue de leur réunion, se disent «résolues à soutenir la reconstruction de l’Ukraine par le biais d’une conférence et d’un plan de reconstruction internationaux.»

09:14

La Russie interdit de territoire 25 Américains dont l’épouse et la fille de Biden

La Russie a annoncé mardi interdire de territoire 25 Américains supplémentaires, dont Jill (photo, au centre) et Ashley Biden (à dr.), l’épouse et la fille du président américain Joe Biden (à g.), affirmant qu’il s’agissait de répliques aux sanctions adoptées par les États-Unis.

AFP

La liste comprend aussi le chef de la minorité républicaine au Sénat, Mitch McConnell, d’autres sénateurs comme Chuck Grassley, Kirsten Gillibrand et Susan Collins et des professeurs d’université comme Francis Fukuyama.

08:53

La ville de Lyssytchansk se défend toujours

La ville de Lyssytchansk, voisine de Severodonetsk, tombée aux mains des Russes la semaine dernière, «continue de se défendre», a déclaré mardi le gouverneur de la région de Lougansk, Serguiï Gaïdaï. «Jusqu’à 15'000 personnes restent à Lyssytchansk», dont la population s’élevait à 95'000 avant l’agression russe, a-t-il ajouté sur Telegram.

«La région de Lougansk devient une ruine totale. Les destructions dans les villages sont catastrophiques», a-t-il affirmé. Selon lui, «les Russes continuent à essayer de bloquer Lyssytchansk et de prendre le contrôle de l’autoroute Bakhmout-Lyssytchansk».

08:29

L'armée russe affirme avoir touché un dépôt d'armes

L’armée russe a affirmé mardi avoir frappé la veille à Krementchouk en Ukraine un dépôt d’armes, entraînant des explosions et qui, selon Moscou, ont mis le feu à un centre commercial désaffecté.

«Les détonations des munitions destinées à des armes occidentales ont provoqué l’incendie (...) d’un centre commercial qui ne fonctionnait pas», a affirmé l’armée russe, alors que l’Ukraine a fait état d’au moins 18 morts dans le bombardement du centre en question.

05:25

Le bombardement sur un centre commercial a fait au moins 18 morts

Un bombardement russe a fait au moins dix-huit morts dans un centre commercial en Ukraine, selon les autorités locales mardi, provoquant une vive condamnation des pays du G7 réunis en Allemagne, qui ont dénoncé un «crime de guerre».

«18 morts... Mes sincères condoléances aux familles et aux proches. Les sauveteurs continuent à travailler», a indiqué mardi matin le chef par intérim de l’administration régionale de Poltava Dmitry Lunin, à propos de ce bombardement à Krementchouk, une cité à 330 km au sud-est de Kiev, et à plus de 200 km du front.

Dans la nuit, un précédent bilan des services de secours faisait état de 16 morts et de 59 blessés, dont 25 sont hospitalisés.

lundi, 27.06.2022
21:57

Emmanuel Macron dénonce une «horreur absolue» après la frappe contre un centre commercial

Emmanuel Macron a dénoncé lundi une «horreur absolue» après une frappe de missile sur un centre commercial à Krementchouk en Ukraine et appelé le peuple russe à «voir la vérité» en face, dans un tweet accompagné d’une vidéo du bâtiment envahi par les flammes.

«Nous partageons la douleur des familles des victimes. Et la colère devant une telle ignominie», a ajouté le président français, qui participe à un sommet du G7 en Allemagne, dans un message diffusé en russe et en ukrainien.

21:38

La France annonce l’envoi de véhicules de transport blindés en Ukraine

La France va envoyer «dans des quantités significatives» des véhicules blindés de transport de troupes en Ukraine, annonce le ministre français des Armées Sébastien Lecornu dans une interview publiée lundi soir.

«Pour se déplacer rapidement dans des zones sous le feu ennemi, les armées ont besoin de véhicules blindés», souligne-t-il dans un entretien accordé au «Parisien-Aujourd’hui en France» et diffusé sur le site internet du quotidien.

La France va donc «livrer, dans des quantités significatives, des véhicules de transport de ce type, des VAB (Véhicules de l’avant blindés), qui sont armés», ajoute-t-il. Sébastien Lecornu confirme par ailleurs l’envoi à l’Ukraine de six canons Caesar supplémentaires, fleuron de l’artillerie française, au-delà des douze déjà déployés face aux Russes.

21:17

La frappe russe «abominable» contre un centre commercial est un «crime de guerre»

Les dirigeants du G7 ont qualifié lundi de «crime guerre» et d’attaque «abominable» la frappe de missiles russes contre un centre commercial à Krementchouk, dans le centre de l’Ukraine, qui a fait au moins 13 morts selon les autorités locales.

«Les attaques indiscriminées contre des civils innocents constituent un crime de guerre», ont déclaré les dirigeants, réunis en sommet dans le sud de l’Allemagne, dans une déclaration qui «condamne solennellement l’attaque abominable» et assure que Vladimir Poutine devra «rendre des comptes».

AFP
20:21

Réunion mardi du Conseil de sécurité de l’ONU après les derniers bombardements russes

L’Ukraine a demandé une réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU sur les derniers bombardements russes contre des cibles civiles en Ukraine, qui se tiendra mardi à 21h00, a-t-on appris lundi auprès de la présidence albanaise de la plus haute instance onusienne.

Le tir d’un missile lundi sur un centre commercial à Krementchouk, dans le centre de l’Ukraine, «sera le sujet principal» de cette session, a précisé un porte-parole de la mission albanaise. Les «tirs de missiles sur Kiev» dimanche, ayant touché un complexe résidentiel, seront aussi abordés lors de la réunion, a-t-on précisé de même source.

Getty Images via AFP
20:09

Après la frappe contre un centre commercial, Moscou «devra répondre de ces actes» selon Paris

La France a accusé lundi la Russie de «violations effroyables du droit humanitaire en Ukraine» après la frappe meurtrière contre un centre commercial dans le centre du pays, et affirmé que Moscou devrait «répondre de ces actes».

«La France condamne le tir de missile russe qui a frappé un supermarché à Krementchouk en Ukraine et qui a fait une dizaine de morts et plusieurs douzaines de blessés», selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères. «En bombardant de façon indiscriminée des civils et des infrastructures civiles partout en Ukraine, la Russie poursuit ses violations effroyables du droit humanitaire international», ajoute-t-il.

«La Russie devra répondre de ces actes. La France soutient la lutte contre l’impunité en Ukraine», poursuit le Quai d’Orsay. Au moins 13 personnes ont été tuées et plus de 40 autres blessées lundi dans une frappe de missiles russes ayant réduit en cendres un centre commercial «très fréquenté» à Krementchouk, dans le centre de l’Ukraine.

20:06

Le président Zelensky dénonce un «acte terroriste éhonté» à propos de la frappe russe à Krementchouk

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a dénoncé lundi en tant qu’«acte terroriste éhonté» la frappe de missiles russes contre un centre commercial à Krementchouk, dans le centre de l'Ukraine, faisant au moins 13 morts et plus de 40 blessés.

«La frappe russe d’aujourd’hui sur un centre commercial à Krementchouk est l’un des actes terroristes les plus éhontés de l’histoire européenne. Une ville paisible, un centre commercial ordinaire (avec) à l’intérieur des femmes, des enfants, des civils ordinaires», a déclaré Volodymyr Zelensky dans une vidéo diffusée sur Telegram.