Guerre en Ukraine: Macron et Scholz veulent faire libérer 2500 combattants d’Azovstal

Guerre en UkraineMacron et Scholz veulent faire libérer 2500 combattants d’Azovstal

Suivez l'actualité du conflit et les tensions entre Moscou et l'Occident.

par
AFP

Votre opinion

samedi, 28.05.2022
13:40

Macron et Scholz veulent faire libérer 2500 combattants d’Azovstal

Le président français Emmanuel Macron et le chancelier allemand Olaf Scholz ont demandé samedi à leur homologue russe Vladimir Poutine de libérer 2500 combattants ukrainiens qui s’étaient retranchés dans l’aciérie Azovstal à Marioupol (sud) et ont été faits prisonniers par les Russes.

«Le président de la République et le chancelier allemand ont demandé la libération des quelque 2500 défenseurs d’Azovstal faits prisonniers de guerre par les forces russes», a indiqué la présidence française à l’issue d’un échange téléphonique entre les trois dirigeants.

AFP
13:12

Scholz et Macron réclament à Poutine des «négociations directes sérieuses» 

Le chancelier allemand Olaf Scholz et le président français Emmanuel Macron ont demandé samedi, lors d’un entretien téléphonique avec Vladimir Poutine, des «négociations directes sérieuses» avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

Lors d’un entretien de 80 minutes avec le président russe, les deux dirigeants «ont insisté sur un cessez-le-feu immédiat et un retrait des troupes russes», indique un communiqué de la chancellerie allemande. Emmanuel Macron et Olaf Scholz ont «appelé le président russe à des négociations directes sérieuses avec le président ukrainien et à une solution diplomatique du conflit».

AFP
12:49

La Russie «prête» à aider une exportation «sans entraves» des céréales de l’Ukraine

Le Kremlin s'est dit samedi disposé à apporter son soutien à une exportation «sans entraves» des céréales de l’Ukraine, a assuré samedi le président russe Vladimir Poutine, lors d’un entretien téléphonique avec son homologue français Emmanuel Macron et le chancelier allemand Olaf Scholz.

«La Russie est prête à aider à trouver des options pour une exportation sans entraves des céréales, y compris des céréales ukrainiennes en provenance des ports situés sur la mer Noire», a indiqué le gouvernement russe dans un communiqué publié à l’issue de cette conversation téléphonique, qui a eu lieu sur fond des craintes d’une grave crise alimentaire en raison de l’offensive russe en Ukraine.

AFP

11:49

Mise en garde de Moscou face à une livraison de missiles à longue portée

L'administration Biden se prépare à livrer des missiles à longue portée à l'Ukraine, ont indiqué les autorités vendredi. Kiev réclamait en effet des armes lourdes afin de pouvoir «repousser» les forces russes dans l’est du pays.

Moscou n’a pas tardé à réagir par l’intermédiaire du ministre des Affaires étrangères. Une livraison de missiles avec lesquels l'Ukraine pourrait atteindre la Russie serait «l'étape la plus sérieuse vers une escalade inacceptable jusqu'à présent», a fait savoir Sergueï Lavrov dans une interview à l'édition en langue arabe de la chaîne de télévision publique RT vendredi.

Il s'agirait de systèmes Himars, selon la presse américaine.

Il s'agirait de systèmes Himars, selon la presse américaine.

Samedi, lors d’un entretien téléphonique avec son homologue français Emmanuel Macron et le chancelier allemand Olaf Scholz, «le président russe a mis l’accent sur le caractère dangereux de continuer à inonder l’Ukraine avec des armes occidentales, en mettant en garde contre des risques d’une déstabilisation ultérieure de la situation et d’une aggravation de la crise humanitaire», a indiqué le Kremlin.

09:02

L’armée russe confirme la conquête de la localité clé de Lyman

L’armée russe a confirmé samedi la conquête de la localité clé de Lyman, dans l’est de l’Ukraine, un carrefour qui ouvre la route vers les grandes villes de Sloviansk et Kramatorsk. «À l’issue des actions communes des unités de la milice de la République populaire de Donetsk et des forces armées russes, la ville de Lyman a été entièrement libérée des nationalistes ukrainiens», a déclaré dans un communiqué le Ministère russe de la défense, en confirmant ainsi une annonce faite la veille par les séparatistes prorusses de l’Est ukrainien.

via REUTERS

08:57

L’ex-président Porochenko ukrainien dit s’être vu refuser de sortir du pays

L’ex-président ukrainien Petro Porochenko, un rival du dirigeant actuel Volodymyr Zelensky, a annoncé samedi s’être vu interdire de sortir du pays pour un voyage en Lituanie, fustigeant une décision qui brise le «cessez-le-feu politique» en pleine invasion russe.

Président de 2014 à 2019 de l’Ukraine, l'ex-chef d'État se trouve aujourd’hui à la tête du parti Solidarité Européenne, la deuxième plus grande formation du Parlement. Selon son service de presse, Petro Porochenko devait prendre part à l’assemblée parlementaire de l’OTAN à Vilnius et avait reçu «toutes les permissions formelles pour quitter le pays» en tant que membre permanent de la délégation ukrainienne.

«Il y a un risque que par cette décision, les autorités ont rompu le »cessez-le-feu politique« en place en temps de guerre avec les forces de l’opposition, qui est l’un des piliers de l’unité nationale face à l’agression russe», a encore indiqué son service de presse. Les soubresauts de la politique ukrainienne avaient cessé depuis l’invasion du pays par la Russie le 24 février, la plupart des forces politiques s’étant unies dans la défense du pays.

AFP

03:26

Kiev promet de «tout faire» pour défendre Donbass où l’offensive russe s’intensifie

Kiev s’est engagé a «tout faire» pour défendre le Donbass, où l’armée russe a intensifié son offensive, poussant les forces ukrainiennes à envisager un retrait stratégique sur certaines lignes de front dans cette région de l’est du pays afin d’éviter un encerclement.

«La situation dans le Donbass est très, très difficile», a déclaré vendredi le président Volodimyr Zelensky dans une adresse vidéo. «Nous protégeons notre terre est faisons tout pour renforcer» la défense de cette région, a-t-il assuré.

AFP

La défense territoriale de l’autoproclamée «république» séparatiste prorusse de Donetsk (est) a indiqué sur Telegram avoir «pris le contrôle complet» de la localité-clé de Lyman, avec «l’appui» de l’armée russe.

Ni l’armée russe, ni celle ukrainienne n’ont immédiatement commenté cette information, que l’AFP n’a pu vérifier de source indépendante. Mais le président Zelensky a rétorqué: «Si les occupants pensent que Lyman et Severodonetsk seront les leurs, ils se trompent. Le Donbass sera ukrainien».

vendredi, 27.05.2022
21:34

S&P abaisse la notation de l’Ukraine, avec perspective négative

L’agence de notation financière S&P a annoncé vendredi avoir abaissé à CCC+/C sa note sur la dette de l’Ukraine libellée en devises étrangères, «en raison des retombées plus importantes de l’attaque militaire russe».

Elle a assorti cette note d’une «perspective négative» dans la mesure où elle s’attend «à ce que le conflit militaire russo-ukrainien se prolonge», a-t-elle expliqué dans un communiqué. Mais elle souligne avoir confirmé ses notations B-/B «en devise locale», estimant que «la dette publique ukrainienne libellée en hryvnia est moins vulnérable au défaut de paiement».

18:49

Le procureur de la CPI appelle la Russie à coopérer sur l’enquête en Ukraine

La Russie devrait coopérer à l’enquête de la Cour pénale internationale (CPI) sur les crimes de guerre présumés commis depuis l’invasion de l’Ukraine par Moscou, a déclaré, vendredi, à l’AFP, le procureur du tribunal. «L’invitation est là. Ma porte est ouverte et je continuerai également à frapper à la porte de la Fédération de Russie», a déclaré le procureur de la CPI, Karim Khan, lors d’un entretien au tribunal, à La Haye.

AFP
18:38

L’Église orthodoxe d’Ukraine, jusqu’ici affiliée à Moscou, annonce rompre avec la Russie

La branche moscovite de l’Église orthodoxe ukrainienne a annoncé, vendredi, rompre avec la Russie après que cette dernière a envahi l’Ukraine, déclarant «sa pleine indépendance» des autorités spirituelles russes, une initiative historique.

La branche moscovite de l’Église orthodoxe d’Ukraine était jusqu’ici subordonnée au patriarche russe Kirill, qui a clairement exprimé son soutien à l’offensive du président russe Vladimir Poutine contre l’Ukraine. «Le concile condamne la guerre, qui est une violation du commandement de Dieu «Tu ne tueras point», et exprime ses condoléances à tous ceux qui souffrent à cause de la guerre», ajoute le communiqué.

AFP
14:48

Près de trois millions d’Ukrainiens réfugiés dans des pays européens non frontaliers

Près de trois millions de réfugiés ukrainiens ont quitté les pays frontaliers de l’Ukraine, où ils avaient afflué après l’invasion russe, pour se déplacer vers d’autres pays européens non voisins, a indiqué, vendredi, le Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR) de l’ONU. Au total, 6’659’220 Ukrainiens ont fui leur pays depuis l’invasion russe, le 24 février, selon les chiffres du HCR. Parmi eux, plus de 3,5 millions se sont dirigés vers l’ouest, en Pologne. Les plus grands nombres de réfugiés ukrainiens dans les pays non voisins se trouvaient en Allemagne, en République tchèque et en Italie, selon l’agence de l’ONU, qui estime le nombre de réfugiés étant allés au-delà des pays voisins à «2,9 millions».

La Pologne reste le principal pays d’arrivée. Début mars, environ 100’000 réfugiés par jour arrivaient à la frontière polonaise, mais leur nombre a ralenti pour atteindre environ 20’000 personnes au cours du mois de mai. Avant l’invasion russe, l’Ukraine comptait une population de 37 millions de personnes dans les régions sous le contrôle de son gouvernement. Ce chiffre exclut la Crimée, annexée en 2014 par la Russie, et les régions de l’est contrôlées par des séparatistes pro-russes.

AFP
10:53

Dnipro: une frappe russe sur un terrain militaire fait une dizaine de morts

«Une dizaine» de personnes ont été tuées et une trentaine blessées dans une frappe russe, vendredi, sur un terrain militaire à Dnipro, grande ville industrielle du centre-est de l’Ukraine, a annoncé le responsable de la défense territoriale de la ville.

«Des missiles Iskander ont frappé un champ de manœuvres de la Garde Nationale. On déplore une dizaine de morts et entre 30 et 35 blessés», a déclaré Guennadi Korban, à la chaîne locale Dnipro TV.

09:50

La Russie promet l'exportation à venir de 50 millions de tonnes de céréales

La Russie a annoncé vendredi viser 50 millions de tonnes de céréales exportées dans la saison à venir, en forte hausse par rapport à l’exercice en cours.

«En cette saison (2021-2022) nous avons déjà exporté 37 millions de tonnes de céréales, dont 28,5 de blés et d’ici la fin de l’année agricole (le 30 juin, ndlr) nous visons 37 millions de tonnes de céréales exportées», a dit le ministre de l’Agriculture, Dmitri Patrouchev, lors d’un forum des exportateurs du secteur. «Et la saison à venir (débutant le 1er juillet 2022) nous estimons notre potentiel d’exportation à 50 millions de tonnes», a-t-il ajouté.

La Russie estime que la récolte 2022 sera de 130 millions de tonnes, contre 121,4 l’an passé. Les exportations russes de céréales sont actuellement freinées par les sanctions qui frappent la chaîne logistique et le secteur financier, tandis que celles de la puissance agricole qu’est l’Ukraine sont paralysées par l’assaut de l’armée russe.

La Russie et l’Ukraine sont des puissances agricoles de premier plan, leur blé, maïs et tournesols notamment alimentant le marché mondial.

09:45

Moscou va expulser cinq diplomates croates

La Russie a annoncé jeudi l’expulsion de cinq diplomates croates en représailles à celle de 24 Russes, décidée en avril par Zagreb, après le lancement de l’offensive russe contre l’Ukraine.

Le ministère russe des Affaires étrangères a indiqué avoir «protesté» auprès de l’ambassadeur croate contre le fait que son pays ait accusé la Russie «de crimes de guerre en Ukraine». Il accuse aussi Zagreb «de soutenir militairement le régime néonazi de Kiev».

08:16

Les séparatistes revendiquent la prise d'une ville clé

Les séparatistes pro-russes de Donetsk ont affirmé, vendredi, avoir conquis la localité de Lyman, dans l’est de l’Ukraine, un important nœud ferroviaire qui ouvre la route vers les grandes villes de Sloviansk et Kramatorsk.

Sur son compte Telegram, l'État-major de la défense territoriale séparatiste de Donetsk, a indiqué avoir «pris le contrôle complet» de Lyman avec le soutien des forces armées russes.

La prise de Lyman permettrait de lever un obstacle vers Sloviansk, puis Kramatorsk, tout en marquant un progrès dans la tentative d’encercler Severodonetsk et Lyssytchansk, deux autres importantes villes ukrainiennes situées plus à l’est.

06:52

Au moins cinq civils tués en 24 heures à Lougansk

Au moins cinq civils ont été tués en 24 heures, dans la région de Lougansk, dans l’est de l’Ukraine, épicentre de combats acharnés avec les troupes russes, a annoncé, vendredi matin, le gouverneur de la région, Serguiï Gaïdaï.

Quatre civils ont été tués à Severodonetsk, capitale régionale sous contrôle des autorités ukrainiennes que les Russes cherchent à conquérir, et 50 immeubles y ont été endommagés, a-t-il souligné. Un homme a aussi été tué par un obus à Komychouvakha, à 50 kilomètres de Severodonetsk.

Pavlo Kyrylenko, gouverneur de Donetsk, une autre région du Donbass dans l’est de l’Ukraine, a fait état, jeudi soir, de cinq civils tués dans la journée.

22:26

Zelensky accuse la Russie de «génocide» dans le Donbass

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a accusé jeudi la Russie de pratiquer un «génocide» dans le Donbass, dans l’est du pays.

AFP

La Russie pratique la «déportation» et «les tueries de masse de civils» dans le Donbass, a affirmé Volodymir Zelensky dans son adresse télévisée quotidienne. «Tout ceci (...) est une politique évidente de génocide menée par la Russie», a-t-il accusé.

jeudi, 26.05.2022
21:48

Moscou aidera à «surmonter la crise alimentaire» si les sanctions sont levées

Le président russe Vladimir Poutine s’est dit jeudi prêt à aider à «surmonter la crise alimentaire» provoquée par le blocage de céréales ukrainiennes et russes en raison du conflit en cours, sous réserve d’une levée des sanctions contre Moscou.

AFP

La Russie «est prête à apporter une contribution significative pour surmonter la crise alimentaire grâce à l’exportation de céréales et d’engrais, sous réserve de la levée par l’Occident des restrictions à motivation politique», a déclaré Poutine, selon un communiqué du Kremlin, lors d’un appel téléphonique avec le Premier ministre italien Mario Draghi.

20:09

Le bilan des récents bombardements sur Kharkiv monte à 9 morts

Neuf personnes sont mortes dans de nouveaux bombardements russes sur Kharkiv, deuxième ville d’Ukraine qui avait entamé un retour à une vie normale mi-mai, a indiqué jeudi le gouverneur régional Oleg Sinegoubov sur Telegram.

«Les bombardements russes sur Kharkiv ont tué neuf civils», a déclaré Oleg Sinegoubov. «Un bébé de cinq mois a péri, de même que son père. La mère est grièvement blessée et 19 civils ont été blessés».

AFP

Des missiles ont touché le secteur résidentiel du quartier de Pavlové Polé, au centre-nord de la ville, près d’un centre commercial qui était fermé au moment de la frappe, selon un journaliste de l’AFP sur place. Il a vu un jeune homme tué et quatre blessés, tous transportés à l’hôpital, dont un homme plus âgé avec une jambe et un bras arrachés.

18:53

Pour Helsinki, la confiance dans la Russie est perdue pour «des générations»

Après l’invasion de l’Ukraine, la confiance en la Russie est «perdue pour des générations», a déclaré, jeudi, à Kiev, la Première ministre finlandaise Sanna Marin, dont le pays vient de soumettre sa demande d’adhésion à l’Otan. «Ce que la Russie a fait est un tournant pour toute la famille européenne et pour le monde entier. Nous voyons que l’ancien système est détruit et qu’il n’y a pas de retour en arrière aux anciennes relations», a-t-elle déclaré au cours d’un point de presse avec le Premier ministre ukrainien, Denys Chmygal.

REUTERS