Publié

FootballLiverpool a trouvé son maître: le modeste Watford

Les Reds ont perdu, samedi, leur invincibilité historique en Premier League. Ils se sont inclinés 3-0 (!) sur la pelouse d'un candidat à la relégation.

par
AFP
Toute la détresse du monde semble se lire sur le visage de Mohamed Salah.

Toute la détresse du monde semble se lire sur le visage de Mohamed Salah.

AFP

Invaincu jusqu'ici en championnat cette saison et même depuis 44 matches de Premier League, Liverpool a fini par perdre son invincibilité face à l'avant-dernier, Watford (3-0), samedi, pour la 28e journée.

Au classement, ce revers - le premier depuis 45 matches en championnat! - n'a évidemment aucune incidence sur la course au titre, les 22 points d'avance sur Manchester City restant un gouffre apparemment infranchissable.

Mais les hommes de Jürgen Klopp sont privés du record de victoires de suite en championnat, qui aurait pu être porté à 19, dont ils restent co-détenteurs avec City et 18 succès de rang, et évidemment aussi de celui des «Invincibles» d'Arsenal, qui avaient enchaînés 49 matches de championnat sans connaître la défaite entre mai 2003 et octobre 2004.

Amorphe en première période - aucun tir cadré - complètement dépassé défensivement lors de la seconde, la défaite de Liverpool est non seulement méritée mais a semblé inéluctable, les Reds ayant souvent joué avec le feu ces dernières journées.

Ils avaient eu toutes les peines du monde à prendre le meilleur sur Norwich, la lanterne rouge (1-0) il y a deux semaines et, lundi, leur victoire 3-2 contre West Ham (16e) avait beaucoup tenu à deux énormes bourdes du gardien Lukasz Fabianski et à la frilosité de l'entraîneur David Moyes, qui avait essayé de défendre le 2-1 à l'heure de jeu, laissant Liverpool se reprendre.

Watford, patient pendant 45 minutes, a profité des largesses défensives adverses pour punir son adversaire.

Un doublé pour Sarr

Juste avant la pause déjà, Troy Deeney a failli ouvrir le score suite à une bourde d'Alisson Becker.

Mais c'est finalement le duo d'ancien Rennais Abdoulaye Doucouré-Ismaïla Sarr qui a trouvé la faille, le premier récupérant un ballon dans la surface pour servir le second qui a marqué de près (1-0, 54e).

Quelques minutes plus tard, l'attaquant sénégalais a placé une accélération pour déposer Virgil van Dijk après une ouverture dans le dos de Deeney, et piquer son ballon au-dessus d'Alisson (2-0, 60e).

Klopp, sentant que le match échappait à ses joueurs, a lancé Adam Lallana et Divock Origi, deux attaquants, à la place de deux milieux Georginio Wijnaldum et Alex Oxlade-Chamberlain.

Mais, après qu'une reprise de Lallana a effleuré l'extérieur du poteau adverse (66e), c'est Watford qui a porté l'estocade par son capitaine et joueur emblématique, Deeney, dans une défense rouge à nouveau aux abois (3-0, 72e).

Un succès d'autant plus méritoire pour les Hornets qu'ils avaient perdu peu après la demi-heure de jeu leur feu follet Gerard Deulofeu sur une blessure qui avait l'air très sérieuse au genou, après une mauvaise réception.

Battus également (1-0) au match aller des huitièmes de finale de la Ligue des Champions, dont ils sont les tenants du titre, par l'Atlético Madrid, Liverpool va devoir rapidement retrouver de sa superbe, peut-être dès mardi à Chelsea en huitièmes de finale de la Coupe d'Angleterre.

AFP

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!