Football - Liverpool enchaîne, Arsenal se replace

Actualisé

FootballLiverpool enchaîne, Arsenal se replace

Les Reds ont largement dominé Southampton et les Gunners sont certains de terminer le week-end dans le top cinq de Premier League.

Liverpool est inarrêtable.

Liverpool est inarrêtable.

AFP

Irrésistible depuis le retour de la trêve internationale, Liverpool a sèchement dominé Southampton (4-0), samedi pour la 13e journée de Premier League, alors qu’Arsenal est reparti de l’avant en battant la lanterne rouge Newcastle (2-0).

Les Reds lancés

4-0 contre Arsenal, 2-0 contre Porto en Ligue des champions, dans un match sans enjeu pour eux, mercredi, et 4-0 contre Southampton, Liverpool enchaîne les victoires faciles et s’empare provisoirement de la deuxième place à un point de Chelsea qui reçoit Manchester United dimanche.

Face à Southampton, 14e, les choses n’ont pas traîné, avec l’ouverture du score la plus rapide de la saison, après 97 secondes de jeu seulement, par Diogo Jota servi par Andy Robertson, qui avait été magnifiquement lancé par Sadio Mané.

Jota s’est ensuite offert un doublé grâce à un bon ballon de Mohamed Salah, qu’il n’a eu qu’à pousser au fond (2-0, 32e).

Cinq minutes plus tard, Thiago Alcantara a tué tout suspens (3-0, 37e), avant que Virgil van Dijk ne marque, contre son ancien club, son premier but depuis plus d’un an, au début du second acte (4-0, 52e).

Avec une attaque flamboyante et une défense intraitable, les Reds ont de quoi préparer en toute sérénité le derby à Everton, mercredi.

Arsenal enfonce Newcastle

Après le faux pas contre Liverpool (4-0) la semaine passée, les Gunners se sont remis dans le bon sens en disposant facilement de Magpies courageux mais limités offensivement.

Grâce à ce succès, Arsenal consolide sa cinquième place, devancé uniquement à la différence de but par West Ham (4e), qui se rend à Manchester City dimanche.

Du côté des Magpies, malgré le retour d’Eddie Howe sur le banc, après avoir été testé positif au Covid-19, les progrès ne sont pas évidents.

Archi-dominés – ils ont subi 12 tirs lors des 45 premières minutes, le deuxième plus grand total en Premier League cette saison – les joueurs de Newcastle n’ont toujours pas remporté de match, ni réussi à garder leur cage inviolée pendant 90 minutes.

Deuxième mi-temps décisive

Les Magpies avaient pourtant passé la première période sans encombre, grâce à un très bel arrêt de Martin Dubravka, pour sa première titularisation en championnat cette saison, sur une tête de Emile Smith-Rowe, immédiatement suivie d’un raté incroyable de Pierre-Emerick Aubameyang, qui a trouvé le poteau alors qu’il était à six mètres face au but ouvert (41e).

Mais les Gunners ont fait la différence en seconde période sur un but de Bukayo Saka à la conclusion d’une belle action collective (1-0, 56e), avant que Gabriel Martinelli, qui l’avait remplacé 90 secondes plus tôt, n’enfonce le clou d’une très belle volée (2-0, 66e).

Le prochain match d’Arsenal, jeudi, à Manchester United, sera un nouveau test pour les ambitions londoniennes.

Du côté de Newcastle, les réceptions de Norwich (19e), mardi, et de Burnley (18e) samedi auront déjà des allures de matches de la dernière chance, une seule équipe ayant réussi à se sauver après avoir débuté par 13 journées sans victoire dans l’histoire de la Premier League.

Leeds patine

Dans les autres matches de l’après-midi, Steven Gerrard a remporté un deuxième succès en autant de matches sur le banc d’Aston Villa en allant l’emporter (2-1) face à Crystal Palace, dans un duel avec Patrick Vieira qui a ressuscité l’une des grandes rivalités de la Premier League des années 2000.

En revanche, Marcelo Bielsa n’a toujours pas trouvé le moyen de relancer Leeds, auteur d’un nul bien plus animé et divertissant à Brighton que le 0-0 final ne le laisse deviner.

Les Peacocks restent aux portes de la zone rouge (17e avec douze points), mais ils pourraient y basculer en cas de victoire de Burnley dimanche (15h00) contre Tottenham.

(AFP)

Ton opinion

0 commentaires