Football: Liverpool freiné par son voisin d’Everton

Publié

FootballLiverpool freiné par son voisin d’Everton

Malgré un grand nombre d’occasions de part et d’autre, les deux clubs liverpuldiens n’ont pu se départager (0-0), dans un derby de la Mersey bouillant mais qui ralentit les Reds, lors de la 6e journée de Premier League.

Alisson Becker à la parade.

Alisson Becker à la parade.

AFP

Avec ce point, Liverpool dépasse provisoirement Manchester United à la différence de buts pour la 5e place, avec 9 unités, mais les Red Devils joueront dimanche en accueillant l’actuel leader, Arsenal. Everton remonte temporairement à la 14e place avec 4 points. Etant donné la physionomie du match, un 2-2 aurait paru plus cohérent que le score final vierge, même si Liverpool aurait sans doute mérité de l’emporter aux points.

Face à des Toffees galvanisés par leur public, Liverpool a eu beaucoup de mal à s’approcher du but adverse dans de bonnes conditions et ils sont tombés sur un Jordan Pickford élu à juste titre homme du match avec ses 8 arrêts. Le gardien international anglais s’est d’abord illustré en déviant sur la transversale une frappe de Darwin Nunez (43e), de retour de suspension, avant de voir la frappe de Luis Diaz, dans la foulée, trouver le poteau alors qu’il était battu (43e).

En seconde période, Pickford a écœuré Roberto Firmino en réalisant deux parades coup sur coup peu après l’heure de jeu, puis en repoussant à nouveau la reprise du Brésilien à la 87e. Dans le temps additionnel, le gardien d’Everton a sauvé le point en étant encore vif sur ses appuis pour détourner une frappe de Mohamed Salah, plutôt discret le reste du match (90e+6). Mais Everton aurait aussi pu espérer mieux que le nul avec plus de réussite ou sans un Alisson au diapason de son homologue.

Peu après la demi-heure de jeu, un bel extérieur du pied de Tom Davies est venu mourir sur le poteau de la lucarne adverse. Le gardien brésilien a ensuite été décisif face à Neal Maupay, pourtant très bien placé en contre (65e), puis en déviant joliment au-dessus de sa lucarne une frappe lobée de Dwight McNeil (84e). Pour ne rien arranger, la VAR a annulé un but de Conor Coady, hors-jeu au départ du centre de Maupay (70e), alors que tout le stade, ou du moins sa partie bleue, s’était enflammé.

L’équipe de Frank Lampard avait, en tout cas, bien besoin de cette prestation agressive et disciplinée, avant d’intégrer les dernières recrues, comme Idrissa Gueye, rentré au bercail après avoir quitté le PSG et qui a joué 30 minutes. Liverpool va devoir espérer quelques défaillances devant lui et même derrière lui ce week-end, s’il ne veut pas voir le groupe de tête s’éloigner déjà.

Plus tard dans l’après-midi, Tottenham a battu Fulham à domicile, dans un des nombreux derbies de cette journée (2-1). Le Genevois Mbabu est entré au poste de latéral gauche après seulement une demi-heure de jeu. L’international suisse a perdu le ballon sur l’action qui a amené l’ouverture du score de Hojbjerg dix minutes plus tard. Kane (75e) a fini le travail.

Chelsea a eu chaud, face à son lointain voisin de West Ham (2-1). Les Blues ont été menés à la suite d’un but improbable d’Antonio à l’heure de jeu. L’entrée de Chilwell a ensuite tout changé. Le latéral gauche a égalisé sur un immense coup de chance à la 76e, avant de servir Havertz pour le but de la victoire.

A noter que Freuler est resté 90 minutes sur le banc lors de la défaite de Nottingham à domicile contre Bournemouth (2-3) et que Manchester City a laissé filer deux points à Aston Villa (1-1). Bailey (74e) a répondu à un but de l’inévitable Haaland (50e).

(AFP)

Ton opinion