25.01.2019 à 07:54

Course à piedLivré à lui-même, Tadesse Abraham doit déchanter

Un lièvre qui cale au 15e km et les rêves de record se sont envolés pour le Genevois, 10e du marathon de Dubaï en 2h09'49''.

par
Pascal Bornand

À Dubaï, Tadesse Abraham rêvait de s’approprier le record d’Europe détenu par Mo Farah en 2h05'11''. Pour relever ce défi, il n’avait pas ménagé ses efforts. Mais le marathon est une épreuve sans concession, qui ne pardonne aucune faiblesse.

Celle qui a saisi son lièvre au 15e km lui a été fatale. Brusquement livré à lui-même, le recordman suisse a terminé la course en solitaire, loin du compte, loin de ses espérances. À l’arrivée (10e en 2h09'49''), il ne cachait pas son immense déception.

Pour mener à bien son entreprise, le Genevois avait établi son propre plan de course. Pas question de se brûler les ailes en suivant le peloton de tête, parti la fleur au fusil. Il se fiait à son meneur d’allure, un membre de son groupe d’entraînement. En sa compagnie, il escomptait atteindre la mi-course en 62’10''.

Hélas pour lui, le coup de barre subi par son escorte a fait capoter le projet. Au semi, passé en 63’19'', les illusions du vice-champion d’Europe s’étaient évanouies dans la lumière encore blafarde du petit matin. Abandonné à son triste sort, perdu dans une pampa de bitume, «Tade» a fini son pensum au courage, avec l’énergie du désespoir.

Ses regrets seront d’autant plus éternels que les conditions de course étaient parfaites. La preuve avec l’Éthiopien Getaneh Molla, un vainqueur sans mollesse, qui s’est permis le luxe de boucler son premier marathon en 2h03’34'', un record en la manière. Ou avec la prouesse de la Kényane Ruth Chepngetich, créditée en 2h17’07'' du troisième chrono mondial de tous les temps. À Dubaï, la Suisse a tout de même triomphé grâce au succès de Marcel Hug dans l’épreuve en fauteuil roulant.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!