Crise migratoire - L’Ocean Viking sauve 196 migrants en Méditerranée
Publié

Crise migratoireL’Ocean Viking sauve 196 migrants en Méditerranée

Le navire de secours de SOS Méditerranée a effectué quatre sauvetages en mer samedi, a annoncé l’ONG européenne.

Le navire de secours de l’ONG SOS Méditerranée, l’Ocean Viking, a secouru samedi près de 200 migrants lors de quatre opérations de sauvetage.

Le navire de secours de l’ONG SOS Méditerranée, l’Ocean Viking, a secouru samedi près de 200 migrants lors de quatre opérations de sauvetage.

Flavio Gasperini/SOS MÉDITERRANÉE/Handout via REUTERS

L’Ocean Viking, le navire de secours en mer de SOS Méditerranée, a recueilli samedi 196 migrants qui se trouvaient sur des «embarcations en détresse» au large de la Libye, a annoncé l’ONG européenne.

Samedi matin, l’Ocean Viking a d’abord secouru 57 personnes à bord d’une «embarcation pneumatique en détresse» qui naviguait dans les eaux internationales au large de la Libye, précise SOS Méditerranée.

Puis dans l’après-midi, l’équipage a effectué deux sauvetages supplémentaires dans cette même zone: vers midi, 54 personnes dans une embarcation pneumatique, dont des femmes, ont été mises en sécurité. «Certains des rescapés souffraient de brûlures dues au carburant», ajoute l’ONG.

Plus de 30’000 migrants secourus depuis 2016

Un peu plus tard, ce sont 64 autres personnes qui ont été secourues d’une embarcation en bois. Un quatrième sauvetage a eu ensuite lieu, après une alerte de l’avion Seabird de l’ONG Sea Watch. Vingt et une personnes, dont sept femmes et trois jeunes mineurs qui étaient dans une embarcation en bois, ont pu être sauvées, portant à 196 le nombre de rescapés à bord du navire de sauvetage. Au moins deux femmes enceintes figurent parmi eux.

Selon l’Organisation internationale pour les migrations, au moins 1146 personnes sont mortes en mer au cours du premier semestre 2021 en tentant de rejoindre l’Europe. SOS Méditerranée assure avoir secouru plus de 30’000 personnes depuis février 2016, d’abord avec l’Aquarius, puis l’Ocean Viking.

(AFP)

Votre opinion