Publié

Auto-motoLoeb va vite, mais sa voiture a des hoquets

Le Français a perdu beaucoup de temps dans la septième étape du Dakar à cause de son véhicule.

par
Jean-Claude Schertenleib
1 / 11
Le Dakar est vraiment une épreuve à part. Meilleur pilote de rallye de tous les temps, Sébastien Loeb n'a toujours pas trouvé la clé pour s'imposer.

Le Dakar est vraiment une épreuve à part. Meilleur pilote de rallye de tous les temps, Sébastien Loeb n'a toujours pas trouvé la clé pour s'imposer.

AFP
L'Américain Ricky Brabec et l'Argentin Kevin Benavides dans un exercice de saut synchronisé.

L'Américain Ricky Brabec et l'Argentin Kevin Benavides dans un exercice de saut synchronisé.

AFP
Moment de solitude.

Moment de solitude.

AFP

Les 323 km de la boucle San Juan de Marcona – San Juan de Marcona, septième étape du Dakar 2019, au Pérou, ont coûté cher au vainqueur de la veille, le nonuple champion du monde WRC, le Français Sébastien Loeb (Peugeot).

«La voiture s’est arrêtée après trois kilomètres; elle est repartie pour cinq bornes, avant un nouvel arrêt. Le mal a empiré, on a regardé ce qui n’allait pas et on est tombé sur le bon connecteur. Sinon, c’était coupure générale de courant dans la voiture», explique l’habitant de la Côte.

Il a ensuite été nettement le plus rapide de tous, mais qui termine cette étape à 28 minutes de Stéphane Peterhansel (Mini), le vainqueur du jour. Le Qatari Nasser Al Attiyah (Toyota) reste en tête du classement.

Sur deux roues, nouveau changement de leader: l’Américain Ricky Brabec (Honda) a repris son bien, le Chilien Pablo Quintanilla (Husqvarna) perdant une vingtaine de minutes.

Le presque homonyme du leader, le Vaudois Nicolas Brabeck-Letmathe (KTM), signe le 51e chrono du jour, il est 49e du général.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!