Hockey sur glace: Loeffel: «Au moins, je pourrai dire que j’ai marqué un demi but en NHL»

Publié

Hockey sur glaceLoeffel: «Au moins, je pourrai dire que j’ai marqué un demi but en NHL»

Le défenseur du CP Berne, Romain Loeffel, a marqué contre les Nashville Predators de Roman Josi. Le Chaux-de-Fonnier de 31 ans garde un beau souvenir de ce match contre l’équipe de NHL

par
Cyrill Pasche
(Berne)
Nino Niederreiter, l’attaquant grison des Nashville Predators, à la lutte contre Romain Loeffel, le défenseur du CP Berne.

Nino Niederreiter, l’attaquant grison des Nashville Predators, à la lutte contre Romain Loeffel, le défenseur du CP Berne.

BASTIEN GALLAY / LPS

Romain Loeffel, défenseur international du CP Berne, n’était pas mécontent de passer à la douche après 60 minutes intenses contre les Nashville Predators, l’équipe de NHL du capitaine Roman Josi, lundi soir à Berne (victoire 4-3 des Preds).

«Pour la pompe, les 40 dernières minutes ont été difficiles», se marre le Chaux-de-Fonnier de 31 ans. «Le pire, c’est que l’intensité n’était même pas si élevée que cela. Ils n’ont pas appuyé leurs charges. Mais on a senti qu’ils ont pris ce match au sérieux. Ce qui est dur contre ce genre d’équipe, c’est que les joueurs font tout juste sur la glace. Et quand ils ont le puck, c’est difficile de le récupérer tant ils sont solides sur leurs patins et avec leur canne.»

À 31 ans, le train de la NHL est passé pour le défenseur international du CP Berne. Lundi soir, il a pourtant fait partie des meilleurs joueurs du match exhibition contre la franchise de NHL. «C’est quand même un sacré niveau de jeu. Je n’ai jamais eu l’opportunité de tenter ma chance en NHL. Peut-être que je suis né quelques années trop tôt. Mais je pourrai au moins dire que j’ai marqué un demi but en NHL!» Un but de toute beauté, d’un violent tir croisé du poignet dans le haut du filet. Une réussite que même Roman Josi n’aurait pas reniée. 

«Ce but, j’étais vraiment content de le marquer. En plus, c’était mon premier à domicile (hors matches de préparation). Pour ma confiance, cela me fera certainement du bien pour la suite du championnat», estime l’arrière des Ours, auteur de deux buts et un assist jusqu’ici en sept matches.  

Josi, d’une autre planète

Dans l’autre camp, un homme a survolé la rencontre: Roman Josi, le capitaine des Preds, évidemment. De retour chez lui à Berne, Josi a soigné la manière et inscrit deux buts dans la victoire 4-3 des Predators.

«Il a une fois de plus été époustouflant. J’ai aussi eu la chance de jouer avec lui en équipe nationale. Il fait tout juste, c’est impressionnant. Il est un cran au-dessus de tous les meilleurs joueurs, il n’y a pas de mots pour expliquer à quel point il est plus fort que tout le monde. On a senti qu’il était là pour jouer et montrer quelque chose. Je crois que les fans n’étaient vraiment pas déçus! C’était une super soirée de hockey, avec une patinoire pleine et une belle ambiance. Et à titre personnel, c’était vraiment une très belle expérience.»

Vendredi, le CP Berne reprend le championnat de National League à domicile contre le HC Lugano. Avec l’élan de son match contre une équipe de NHL? 

Ton opinion