20.10.2020 à 12:26

Football/HockeyL’offre pour consommer des matches devant sa TV explose

Entériné ce mardi, le spectaculaire rapprochement entre MySports et blue Sports (ex Teleclub) va considérablement augmenter la palette. A chacun de faire ensuite son choix, en fonction aussi de son porte-monnaie.

von
Nicolas Jacquier

Entre foot et hockey, il ne sera plus forcément nécessaire de choisir ou de multiplier les boxes, avec l’apparition d’abonnements combinés.


Entre foot et hockey, il ne sera plus forcément nécessaire de choisir ou de multiplier les boxes, avec l’apparition d’abonnements combinés.

Keystone

A l’heure où l’accès aux stades et aux patinoires en Suisse demeure lié à l’évolution de la pandémie de Covid-19, le canton de Berne a déjà fait machine arrière en interdisant à nouveau les manifestations rassemblant plus de 1000 personnes sur son sol. Une aubaine pour les diffuseurs TV. L’offre des différents opérateurs sportifs ne cesse de s’étoffer, avec de grandes manoeuvres destinées à rassembler le plus d’abonnés réunis devant leur écran.

Preuve de ce mariage d’intérêts communs, le spectaculaire rapprochement, entériné ce mardi, entre UPC (via sa chaîne MySports, diffuseur notamment du championnat de Suisse de hockey sur glace) et blue Sports (ex Teleclub), qui possède notamment les droits de la Super League ainsi que ceux de la Ligue des champions.

Voilà qui va donner naissance à un mastodonte à l’échelle helvétique. Concrètement, les clients Swisscom pourront bénéficier de l’ensemble de l’offre sportive MySports, et réciproquement. A l’arrivée, ce sont ainsi 3,3 millions de foyers qui peuvent maintenant recevoir l’ensemble de l’offre MySports via leur fournisseur TV.

Des prix en fonction de l’abonnement choisi

Tout cela a bien sûr aussi un prix: très schématiquement, l’abonnement pour le hockey revient à 25 francs par mois alors qu’il en coûte 29.90 francs pour suivre le foot suisse et international. Suivre les plus grands matches des deux sports majeurs revient ainsi à 54,90 francs chaque mois, ceci sans avoir à changer de box, ce qui est loin d’être négligeable.

Lancée voici déjà trois ans, MySports s’est rapidement imposée comme la «Home of Hockey», transformant le paysage audiovisuel helvétique. «Trois ans après notre lancement, nous sommes disponibles dans presque tous les foyers de Suisse, devait ainsi résumer dans un communiqué Matthias Krieb, responsable MySports chez UPC. Cela nous donne une base solide pour continuer à investir dans la croissance de la chaîne (…) La confiance de nos partenaires stratégiques a permis la réussite de notre projet.»

Sky Suisse passe aussi à l’offensive

Mais UPC et Swisscom ne sont pas seuls sur le marché. Sky Suisse demeure toujours le leader du streaming de sports et de divertissements dans notre pays. Avec une nouveauté: il est désormais possible pour ses abonnés de combiner l’offre existante avec celle de «blue Sports», moyennant un supplément de 19,90 francs par mois. Très prochainement, il sera aussi possible d’acheter des matches uniques sans abonnement existant. Sky propose aussi des offres incluant MySports.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
13 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

steph

20.10.2020 à 15:23

Vous avez besoin de mon programme de streaming? Je peux même voir les juniors, polo, esport, etc mdr...

Cricrilechêne

20.10.2020 à 15:17

Mon choix est fait , j’aime le hockey, mais je ne mettrai pas 25 fr de plus à mon abonnement à 19.59 de télé guignol !

Marco

20.10.2020 à 14:00

je me suis abonné ce matin à Blue Sport, ils nous promettent tous les matches de champions league, d'europa league ainsi que les meilleures matches de la Liga, et surprise pas de Real-Barça au programme ce week-end !!!