Culte - «Loft Story»: la scène de la piscine a failli se passer très différemment
Publié

Culte«Loft Story»: la scène de la piscine a failli se passer très différemment

Invités jeudi sur C8, Jean-Edouard Lipa et Steevy Boulay ont donné leur version sur la séquence qui a rendu célèbre Loana Petrucciani.

«C’est tombé sur vous, mais ça aurait pu ripper!» a lancé Benjamin Castaldi à Jean-Edouard Lipa.

«C’est tombé sur vous, mais ça aurait pu ripper!» a lancé Benjamin Castaldi à Jean-Edouard Lipa.

C8

Jeudi 7 avril, C8 célébrait le 20e anniversaire de «Loft Story» avec les participants de l’époque et Benjamin Castaldi. Mais la plus connue d’entre eux manquait à l’appel: Loana Petrucciani, hospitalisée en raison d’une forme grave de la Covid-19, un épisode de plus dans sa descente aux enfers.

Sans l’ex-candidate du «Loft», la troupe est revenue sur la fameuse scène de la piscine. «Vous vous êtes rendu compte que vous n’étiez pas cool avec elle, quand même?» a reproché Benjamin Castaldi à Jean-Edouard Lipa, qui s’est défendu: «Oui, oui, c’est vrai… mais en même temps j’avais 20 ans!»

«Une envie pressante»

La séquence culte de la télé-réalité aurait d’ailleurs pu se dérouler totalement différemment, car une troisième personne se trouvait dans la piscine. «Vous étiez dans la même soirée, et c’est tombé sur vous, mais ça aurait pu ripper!» a lancé Benjamin Castaldi à Jean-Edouard Lipa avant de se tourner vers Steevy Boulay. «En fait, on était tous les trois, on rigolait bien… a reconnu le protégé de Laurent Ruquier. Puis moi, j’avais une envie pressante, je suis parti aux toilettes.» Il a ensuite vu tous les autres candidats agglutinés devant la fenêtre en train de mater le couple qui était resté dans l’eau.

Selon Jean-Edouard, c’est pourtant sur Steevy que Loana avait des vues. «Nous sommes tous les trois dans l’eau. Loana commence à aller s’amuser près de Steevy… Je me dis: bon, je me suis peut-être trompé… et là il part!» s’est-il souvenu. Sans une envie pressante, le premier chapitre de l’histoire de la télé-réalité aurait pu débuter autrement.

(L. F.)

Votre opinion