Publié

Ski alpinLoïc Meillard en maître de la polyvalence

Le skieur valaisan poursuit à Adelboden sa folle semaine de quatre épreuves en cinq jours, lors du premier géant, ce vendredi (10h15) dans l’Oberland bernois.

par
Sylvain Bolt
En enchaînant les disciplines, Loïc Meillard (à dr., aux côtés de Marco Odermatt) n’a pas vraiment le temps de souffler cette semaine. 

En enchaînant les disciplines, Loïc Meillard (à dr., aux côtés de Marco Odermatt) n’a pas vraiment le temps de souffler cette semaine.

Freshfocus

Deux géants et un slalom. Voici le copieux menu du week-end dans l’Oberland bernois qui attend Loïc Meillard. Après le slalom de Zagreb de mercredi lors duquel il a enfourché en première manche, le Valaisan va disputer quatre courses en cinq jours. «Cest clair que ça fait beaucoup, mais ce nest pas la première fois que ça marrive. Le scénario s’est déjà produit quelques fois ces dernières années. Jai donc pu apprendre à bien récupérer entre les courses, à bien mécouter et à mieux me connaître», explique le skieur d’Hérémence, qui ne semble jamais vraiment rassasié de compétitions.

Le plus polyvalent des Helvètes, qui est monté sur un podium dans quatre disciplines (géant, slalom, combiné, parallèle), avoue ne pas avoir beaucoup chaussé les skis courts ces dernières semaines. «Hier (ndlr: mercredi) à Zagreb, se marre le frère de Mélanie. Sinon j’ai fait deux jours de géants et un jour de slalom à Reiteralm (Autriche) pour préparer le slalom de Zagreb, les premiers jours de 2021.»

Le skieur de 24 ans doit jongler entre des skis de slalom, de géant ou de super-G. «J’ai appris à le faire avec l’expérience. Désormais, cest quelque chose qui ne me pose plus trop de problèmes. Jarrive à changer rapidement de discipline. Je sais ce que je dois faire en slalom et sur quels éléments je dois me concentrer en géant. Mentalement, il faut surtout faire abstraction de chaque jour de course afin de bien se concentrer sur la prochaine échéance et mixer».

«Le super-G m’aide au niveau de la patience et de la vitesse pour le géant, alors que le slalom amène cette fameuse rapidité au niveau des pieds»

Loïc Meillard, skieur «couteau suisse»

Prise de risques à Adelboden

Et le passionné de photographie, qui a aussi lancé son podcast «Behind an alpine skier» pendant le confinement, trouve même son compte en mixant les disciplines. «Le super-G m’aide au niveau de la patience et de la vitesse pour le géant, alors que le slalom amène cette fameuse rapidité au niveau des pieds, analyse le Valaisan. Certains détails peuvent ainsi être corrigés grâce aux autres disciplines.» C’est surtout en géant que le Suisse veut briller ce week-end, lui qui a vu tous ses potes (Marco Odermatt, Gino Caviezel et Justin Murisier) monter sur le podium cette saison, alors qu’il a dû se contenter des places d’honneurs (deux fois quatrième et une fois cinquième).

«Je veux être capable de donner le maximum afin de jouer le podium à chaque course de ce long week-end, affirme le vainqueur du géant parallèle de Chamonix l’an passé. Je vais également tenter de prendre des risques, ce qui a certainement manqué lors de quelques manches en ce début de saison.»

Qui pour succéder à Berthod?

Sur la mythique «Chuenisbärgli» d’Adelboden, Loïc Meillard était bien parti pour devenir le premier suisse depuis Marc Berthod en 2008 à monter sur le podium du géant l’an passé. Troisième de la première manche, il avait craqué sur le second tracé pour échouer au dix-septième rang final. «Cette expérience m’a appris à ne pas trop réfléchir entre les manches et à me concentrer sur ce que je peux contrôler, observe-t-il avec un an de recul. J’ai peut-être été un peu pris dans tout l’univers qui entoure habituellement cette course unique pour un Suisse.»

Sans la foule, ses bruyantes cloches et ses nombreux drapeaux suisses, Loïc Meillard et ses coéquipiers ont deux tentatives géantes pour succéder à Marc Berthod (vainqueur) et Daniel Albrecht (deuxième), derniers Helvètes à être montés sur le podium dans l’Oberland bernois.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
2 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Franchement

08.01.2021 à 11:39

Meillard valaisan😂😂😂😂😂😂

France Clameur

08.01.2021 à 09:07

Super... Merci le Matin !