Ski alpin: Meillard devant Caviezel à Schladming

Publié

Ski alpinUn doublé suisse lors du géant de Schladming

Deux manches de très haut niveau ont permis au skieur d’Hérémence Loïc Meillard de décrocher la victoire mercredi dans la station autrichienne. Il a devancé un autre Suisse, Gino Caviezel, et Marco Schwarz.  

par
Rebecca Garcia
Gino Caviezel (à g.), Loïc Meillard (au centre) et Marco Schwarz (à dr.): voici le podium du géant nocturne de Schladming, mercredi soir.

Gino Caviezel (à g.), Loïc Meillard (au centre) et Marco Schwarz (à dr.): voici le podium du géant nocturne de Schladming, mercredi soir.

AFP

Dire que Loïc Meillard a brillé sous les projecteurs de Schladming est un euphémisme. Il a remporté haut-la-main le géant nocturne devant son coéquipier Gino Caviezel (+0’’59) et l’Autrichien Marco Schwarz (+0’’81, remonté de 11 places!) mercredi soir. Le skieur d’Hérémence s’offre donc de la plus belle des manières sa première victoire dans la discipline en Coupe du monde, après avoir dominé les débats de A à Z.

En A, c’était déjà cette première manche durant laquelle même Henrik Kristoffersen accusait une seconde et six centièmes de retard. Le Norvégien est pourtant un concurrent sérieux, mais il n’a pu qu’applaudir - comme les autres - la fusée Meillard à l’arrivée.

Une première victoire en géant

Une deuxième manche et une prise de risques payantes pour Loïc Meillard.

Une deuxième manche et une prise de risques payantes pour Loïc Meillard.

AFP

Quant au Z, c’est ce deuxième tracé sur lequel Meillard a su conserver son avance. Trop souvent battu par des skieurs dont les risques payaient mieux, le polyvalent Suisse a cette fois-ci tout donné. Mieux encore: il a pu reprendre un peu de temps sur le haut du parcours, démontrant qu’il y allait sans retenue. Il a été récompensé. Cette victoire dans une discipline «classique» vient s’ajouter à celle du géant parallèle de Chamonix en 2020. Preuve du très bon état de forme de Meillard: il a signé mercredi son cinquième podium de la saison - le quatorzième en Coupe du monde depuis qu’il y évolue.

Gino Caviezel s’est quant à lui offert le troisième podium de sa carrière. Le dernier en date avant mercredi? Un super-G, disputé à Courchevel. Les Mondiaux de ski alpin se déroulent d’ailleurs dans la station française dans moins de deux semaines, et le camp suisse s’est désormais assuré de pouvoir compter sur de redoutables concurrents dans la discipline.

Gino Caviezel a bien résisté à la pression. Seul son coéquipier Meillard a fait mieux que lui sur l’ensemble des deux manches.

Gino Caviezel a bien résisté à la pression. Seul son coéquipier Meillard a fait mieux que lui sur l’ensemble des deux manches.

AFP

Marco Odermatt en spectateur

Et ce, même en l’absence de Marco Odermatt. Le Nidwaldien s’est mué en spectateur dans la nuit autrichienne. Il a renoncé à participer à l’épreuve pour préserver son genou en vue des deux super-G de Cortina d’Ampezzo (ITA) prévus en fin de semaine. Son principal rival au classement général le Norvégien Aleksander Aamodt Kilde a pris une belle huitième place tandis que celui qui lui dispute le classement de géant Henrik Kristoffersen a perdu quelques rangs pour terminer à la cinquième place.

A noter que Thomas Tumler (15e, +2’’78), Livio Simonet (22e, +3’’43) et Semyel Bissig (26e, +3’’82) ont marqué des points. Le Valaisan Justin Murisier ne s’est pas qualifié pour la deuxième manche, tout comme Daniele Sette et Fadri Janutin.

Ton opinion