Ski alpin: Loïc Meillard surprend sur la Streif
Actualisé

Ski alpinLoïc Meillard surprend sur la Streif

Le skieur d’Hérémence, qui découvrait la piste autrichienne en mode vitesse, a terminé neuvième du super-G de Kitzbühel. Il réalise un top 10 dans une cinquième discipline.

par
Sylvain Bolt
Loïc Meillard a réalisé un sacré coup pour son quatrième super-G en Coupe du monde. 

Loïc Meillard a réalisé un sacré coup pour son quatrième super-G en Coupe du monde.

freshfocus

Le polyvalent Loïc Meillard connaissait Kitzbühel et son slalom sur le Ganslernhang. En trois tentatives, le skieur d’Hérémence a connu deux éliminations (2018 et 2019) et une non-qualification (2020). Cette année, pas de slalom. Mais le Valaisan a disputé lundi le super-G sur la Streif qui a été marqué par la deuxième place de Marco Odermatt. Il l’a terminé à une brillante neuvième place. «Un top 10 pour ma première en bas de la Streif, franchement, c’est juste magnifique», s’est exclamé le seul Romand de l’équipe suisse de vitesse.

Il faut préciser que le technicien de formation ne disputait là que le quatrième super-G de sa carrière en Coupe du monde. Et sa progression est assez impressionnante: 50e à Beaver Creek en décembre 2019, 42e à Val d’Isère en décembre 2020, puis 13e à Bormio en décembre 2020. «Cela fait environ deux ans que mon niveau est là, que je peux me qualifier dans les trente, a-t-il expliqué. À Val d’Isère, sans ma faute, j’aurais clairement réussi à marquer des points.»

«Nous avons réalisé des entraînements très difficiles ces derniers jours, c’était très verglacé, pentu et sombre»

Loïc Meillard, qui s’est préparé à Reiteralm

Peu de pratique avec les skis longs

Depuis l’étape de Bormio il y a un mois, Loïc Meillard n’a sorti ses longs skis de vitesse qu’à deux reprises, dont une session la semaine passée à Reiteralm (Autriche), entre deux manches de slalom. «Avec des géantistes, dont Justin Murisier et Gino Caviezel, nous avons réalisé des entraînements très difficiles ces derniers jours, c’était très verglacé, pentu et sombre, explique le frère de Mélanie. Du coup, je suis arrivé ici avec pas mal de confiance en moi: je savais que j’étais prêt!»

«J’ai fait la reconnaissance de la descente de la Streif dimanche comme entraînement. Et je dois dire que ça m’a donné envie d’y participer un jour!»

Loïc Meillard, qui a réussi sa première en super-G à Kitzbühel

À 24 ans, Loïc Meillard a réussi un top 10 dans une cinquième discipline et il ne lui manque en fait plus que la descente. «J’ai fait la reconnaissance de celle de la Streif dimanche comme entraînement, a précisé le skieur né à Neuchâtel. Et je dois dire que ça m’a donné envie d’y participer un jour!»

Les géantistes Gino Caviezel (à gauche) et Loïc Meillard (à droite) entourant le héros du jour: Marco Odermatt, deuxième en super-G. 

Les géantistes Gino Caviezel (à gauche) et Loïc Meillard (à droite) entourant le héros du jour: Marco Odermatt, deuxième en super-G.

freshfocus

Cap sur Schladming

C’était la quinzième épreuve disputée par le skieur polyvalent cette saison et on ne peut pas vraiment dire qu’il aura le temps de profiter de cette performance de choix. «Je vais essayer un peu, mais lundi soir je vais sûrement faire un petit peu de physique pour essayer de réhabituer mon corps à des nouveaux mouvements et à d’autres demandes. Mardi après-midi, je vais faire un petit entrainement de slalom pour retrouver les sensations entre les piquets serrés.»

Mardi soir (17h45), Loïc Meillard se présentera déjà au portillon de départ du slalom nocturne de Schladming.

Votre opinion