30.05.2012 à 12:06

Journée sans tabacL’OMS dénonce l’interférence «honteuse» de l’industrie du tabac

La consommation de tabac continue de progresser dans le monde, surtout parmi les jeunes filles et les femmes, selon l’OMS. L’agence a dénoncé les interférences «honteuses» de l’industrie du tabac.

Plus d’1,1 milliard de personnes fument dans le monde, dont toujours plus de femmes et de jeunes filles, dénonce l'OMS.

Plus d’1,1 milliard de personnes fument dans le monde, dont toujours plus de femmes et de jeunes filles, dénonce l'OMS.

AFP

A l’occasion de la Journée mondiale sans tabac, jeudi, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) appelle à la vigilance «contre les attaques de plus en plus agressives de l’industrie du tabac».

Plus d’1,1 milliard de personnes fument dans le monde. Le tabagisme tue six millions de personnes par an et l’OMS prévoit que huit millions d’êtres humains en mourront chaque année en 2030.

La consommation de tabac est un facteur majeur de risque pour les maladies non transmissibles tels que le cancer, les maladies cardio-vasculaires, le diabète et les maladies respiratoires. Le tabac tue également quelque 600’000 non fumeurs chaque année en raison de la fumée passive.

Les jeunes particulièrement ciblés

L’OMS fustige en particulier les manoeuvres de l’industrie pour attirer les jeunes et les rendre dépendants de la nicotine. Selon de Dr Douglas Bettcher, directeur de l’Initiative Pour un monde sans tabac à l’OMS, «de plus en plus de jeunes commencent à fumer, surtout dans les pays à moyen et bas revenu».

Des jeunes filles de 13 à 15 ans commencent ainsi à fumer en Amérique latine, en Europe et dans certaines pays asiatiques. L’OMS donne plusieurs exemples des interférences «choquantes» et «honteuses» de l’industrie du tabac.

Par exemple, en Namibie, un pays qui a adopté récemment une législation «exemplaire» pour l’avertissement aux méfaits des produits du tabac, l’industrie multiplie les attaques juridiques pour faire reculer le gouvernement, selon le Dr Bettcher.

L’Australie est aussi la cible d’attaques juridiques pour avoir mis en oeuvre une politique de bonnes pratiques, la Norvège pour son interdiction de la publicité, l’Uruguay pour ses mesures de contrôle anti-tabac, a indiqué le représentant de l’OMS.

L’industrie répand des mensonges, comme au Brésil, en affirmant que les parfums ajoutés aux cigarettes ne contribuent pas à attirer les jeunes, a ajouté le Dr Armando Peruga, directeur de programme à l’OMS. Dans le sud de la Chine, les producteurs de tabac ont affiché sur des murs des écoles une pancarte: «Le tabac vous aide à grandir».

Les producteurs contribuent à financer les écoles dans cette région. L’industrie s’allie systématiquement avec les producteurs locaux et exagère l’importance économique de ce secteur, selon l’OMS.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!