24.06.2016 à 11:44

BrexitLondres appelle les entreprises à «ne pas paniquer»

Le nouveau maire Sadiq Khan, un fervent partisan du «Bremain», appelle à toujours faire partie du marché unique.

1 / 75
Le ministre britannique des Finances George Osborne va présenter ludi, avant l'ouvertures des marchés financiers européens, les mesures économiques que le gouvernement entend prendre en réponse au vote en faveur d'une sortie de l'Union européenne.  (Lundi 27 juin 2016)

Le ministre britannique des Finances George Osborne va présenter ludi, avant l'ouvertures des marchés financiers européens, les mesures économiques que le gouvernement entend prendre en réponse au vote en faveur d'une sortie de l'Union européenne. (Lundi 27 juin 2016)

Keystone
Jeremy Corbyn a annoncé lundi qu'il ne démissionnerai pas. Le chef du parti travailliste britannique n'entend pas répondre aux reproches de nombreux collègues de son parti qui jugent qu'il n'a pas fait campagne assez énergiquement pour le maintien du Royaume-Uni dans l'UE. D'autres cadres du parti ont pourtant démissionné. (image d'archive)

Jeremy Corbyn a annoncé lundi qu'il ne démissionnerai pas. Le chef du parti travailliste britannique n'entend pas répondre aux reproches de nombreux collègues de son parti qui jugent qu'il n'a pas fait campagne assez énergiquement pour le maintien du Royaume-Uni dans l'UE. D'autres cadres du parti ont pourtant démissionné. (image d'archive)

Keystone
Le Royaume-Uni pourrait ne «jamais» déclencher sa sortie de l'Union européenne malgré le vote en ce sens, jeudi. C'est en tout cas le «sentiment personnel» d'un diplomate européen requerrant l'anonymat. Cameron a dit laisser à son successeur la tâche d'envoyer cette notification, ce qui repousse d'office ce geste à octobre. (Image prétexte)

Le Royaume-Uni pourrait ne «jamais» déclencher sa sortie de l'Union européenne malgré le vote en ce sens, jeudi. C'est en tout cas le «sentiment personnel» d'un diplomate européen requerrant l'anonymat. Cameron a dit laisser à son successeur la tâche d'envoyer cette notification, ce qui repousse d'office ce geste à octobre. (Image prétexte)

Keystone

Le maire de Londres, Sadiq Khan, a appelé vendredi les entreprises à «ne pas paniquer» face au Brexit. Et il a assuré que sa ville resterait «le meilleur endroit au monde pour faire des affaires».

Les acteurs de la place londonienne avaient prévenu, avant le référendum, qu'un départ britannique de l'Union européenne (UE) aurait un impact très négatif sur ses opérations financières. «Nous allons sortir de l'UE mais il est essentiel que nous restions partie prenante du marché unique», a ajouté dans un communiqué le travailliste Sadiq Khan, qui avait vigoureusement fait campagne pour le maintien dans l'UE.

«Quitter le marché unique de 500 millions de personnes - avec tous ses avantages liés au libre-échange - constituerait une erreur», a expliqué le maire de Londres.

«Je vais pousser le gouvernement pour que ce soit le point essentiel des négociations avec l'UE. Il est crucial que Londres ait une voix durant ces renégociations, aux côtés de l'Ecosse et de l'Irlande du Nord», trois territoires qui ont voté en majorité pour le maintien dans l'UE, contrairement à l'essentiel du reste de l'Angleterre et au Pays de Galles.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!