Grande-Bretagne: Londres veut tenter d'enrayer la criminalité
Publié

Grande-BretagneLondres veut tenter d'enrayer la criminalité

Le gouvernement britannique a annoncé plusieurs mesures pour prévenir notamment les attaques au couteau ou à l'acide.

Pour la première fois, le nombre de meurtres commis à Londres a dépassé celui enregistré à New York en février et en mars.

Pour la première fois, le nombre de meurtres commis à Londres a dépassé celui enregistré à New York en février et en mars.

Keystone

Le ministère britannique de l'Intérieur a annoncé dimanche des mesures pour tenter d'enrayer la criminalité, en particulier les attaques au couteau et à l'acide, sur fond de hausse du nombre de meurtres dans la capitale.

Le nombre d'homicides a augmenté de 40% à Londres au cours des trois dernières années. Pour la première fois, le nombre de meurtres commis dans la capitale a dépassé celui enregistré à New York en février et en mars.

Le gouvernement a annoncé dimanche qu'il comptait faire de la détention des substances corrosives dans un lieu public une infraction pénale, interdire la vente d'acide aux mineurs et interdire l'envoi à domicile de couteaux achetés en ligne.

Plus de pouvoirs pour la police

Le gouvernement veut aussi lancer une consultation publique pour accroître les pouvoirs de la police en matière de contrôles d'identité, afin que les policiers puissent saisir l'acide transporté par des individus sans motif valable.

«Je ne vois pas pourquoi un jeune devrait porter sur lui une substance corrosive dans la rue, et j'annonce donc que nous allons lancer une consultation pour étendre les pouvoirs de la police en matière de contrôles d'identité pour inclure la recherche d'acide», déclare la ministre de l'Intérieur, Amber Rudd, dans un communiqué.

Elle y affirme son soutien à la pratique des contrôles d'identité, un «outil vital» et assure que «les officiers de police auront toujours le plein soutien du gouvernement pour utiliser ces pouvoirs de manière convenable».

Un projet de loi, qui sera présenté dans quelques semaines, prévoit de rendre illégal la possession d'armes blanches inspirées par les films d'horreur ainsi que les coup-de-poings américains.

Ce projet de loi s'inscrit dans une stratégie de lutte contre le crime, qui sera présentée lundi par le gouvernement. La ministre de l'Intérieur devrait à cette occasion demander aux groupes de réseaux sociaux d'en faire davantage pour lutter contre la violence relayée sur leurs plateformes, notamment à travers la musique ou les vidéos.

L'opposition britannique a fustigé le bilan du gouvernement en matière de criminalité, et le chef du parti travailliste a accusé dimanche sur Twitter le gouvernement d'avoir enlevé «21'000 policiers des rues». pau/roc

(AFP)

Votre opinion