Vaccins Moderna - Lonza va ouvrir une ligne de production aux Pays-Bas
Publié

Vaccins ModernaLonza va ouvrir une ligne de production aux Pays-Bas

Pour produire davantage de vaccins Moderna, le groupe helvétique a annoncé mercredi qu’il en fabriquerait également aux Pays-Bas.

En mai 2020, le groupe suisse avait signé un premier accord avec Moderna prévoyant une collaboration sur 10 ans pour la production de son vaccin anti-covid.

En mai 2020, le groupe suisse avait signé un premier accord avec Moderna prévoyant une collaboration sur 10 ans pour la production de son vaccin anti-covid.

Reuters

Le groupe suisse Lonza, un des grands fournisseurs des laboratoires pharmaceutiques, va ouvrir une nouvelle ligne de production aux Pays-Bas pour fabriquer le vaccin de Moderna, a-t-il annoncé mercredi, permettant de produire jusqu’à 300 millions de doses supplémentaires par an.

Elle sera installée dans son usine située à Geleen, au sud du pays, et devrait entrer en service fin 2021, a indiqué dans un communiqué Lonza, qui renforce sa collaboration avec l’entreprise américaine de biotechnologie avec ce nouvel accord.

Collaboration sur 10 ans

En mai l’an passé, le groupe suisse avait signé un premier accord avec Moderna prévoyant une collaboration sur 10 ans pour la production de son vaccin anti-covid ainsi que sur les autres produits de Moderna à l’avenir. Lonza, qui fabrique des principes actifs pour la production de vaccins, a depuis mis en place trois lignes de production dans son usine de Viège en Suisse et une sur son site de Portsmouth aux Etats-Unis, dans le New Hampshire.

Face à la pénurie de vaccins, Lonza et Moderna avaient déjà étendu leur partenariat en avril 2021 avec un nouvel accord prévoyant la mise en place de trois lignes de production supplémentaires dans son usine en Suisse. Elles doivent entrer en service début 2022.

Avec cette nouvelle expansion de ses capacités aux Pays-Bas, «Lonza prouve de manière impressionnante ses capacités techniques», a réagi Sibylle Bischofberger, analyste chez Vontobel, dans un commentaire boursier.

400 millions de doses par an

Ses quatre premières lignes de production tournent désormais avec une capacité de production de 400 millions de doses par an, et quelque 300 millions de doses supplémentaires devraient sortir de son usine en Suisse dès 2022 avec les trois nouvelles lignes décidées en avril avec Moderna.

La mise en service de cette nouvelle ligne de production au Pays dès la fin de l’année est «très rapide», a souligné l’analyste. Face à l’ampleur de la demande, les laboratoires et leurs fournisseurs ont dû mettre les bouchées doubles pour produire des vaccins en quantité suffisante.

Vifs débats

Mais la pénurie de vaccins a déclenché de vifs débats sur les moyens d’accroître la production dans le monde entier et ainsi lutter contre l’inégalité vaccinale qui favorise les pays riches au détriment des pays défavorisés. Ainsi de nombreux pays et ONG réclament la levée temporaire des protections de la propriété intellectuelle au sein de l’Organisation mondiale du commerce, arguant que cela permettrait d’accélérer la fabrication des sérums. L’industrie pharmaceutique, appuyée par certains pays comme la Suisse, y est farouchement opposée.

À 07h56 GMT, l’action Lonza grimpait de 0,85% à 593 francs suisses alors que le SMI, l’indice de référence de la Bourse suisse, s’appréciait de 0,30%.

(AFP)

Votre opinion

0 commentaires