Publié

CommentaireLoyers commerciaux: un gâchis pour les locataires

Malgré la volonté de répondre à la détresse du petit commerce face à la pandémie, les locataires sont laissés à leur sort.

par
Eric Felley
Le Conseil national a retrouvé lundi son univers particulier de plexiglas.

Le Conseil national a retrouvé lundi son univers particulier de plexiglas.

lematin.ch/felley

À entendre certains, lundi à Berne, ce sont les propriétaires qui allaient être menacés de faillite si la Confédération imposait une libération d’une partie du paiement des loyers durant les périodes où les commerces ont dû fermer. Depuis le mois de mars, cette question a préoccupé le Parlement. Entre-temps, il est vrai que des solutions ont été trouvées au cas par cas, avec des aides cantonales ou communales.

Mais pour un certain nombre de locataires, le loyer a dû être payé dans sa totalité, alors qu’ils ne pouvaient pas utiliser leurs locaux. Ils se retrouvent donc sans base légale pour exiger une baisse de loyer que ce soit de 60% ou 50%. En juin, les deux Chambres ont accepté une motion qui a obligé le Conseil fédéral, opposé au principe, de faire une proposition de loi en ce sens.

Celle-ci s’est finalement perdue dans les détails en commission. Il aurait fallu intégrer les victimes de la deuxième vague, qu’on aurait finalement confondues avec les cas de rigueur de la loi Covid-19. De plus, le sujet s’est fortement polarisé entre les représentants de l’ASLOCA et ceux des milieux immobiliers.

Bref, en s’éloignant du principe de base, une majorité de PDC et des Verts libéraux ont finalement rejoint le PLR et l’UDC dans leur opposition pour couler cette mesure. Le Conseil des États doit encore se prononcer, mais les partisans de la loi ne se font plus tellement d’illusions. Pour les personnes concernées par cette loi, qui attendent depuis des mois de pouvoir peut-être récupérer quelques milliers de francs, c’est un beau gâchis. Les promesses faites dans l’émotion n’ont pas été tenues. Un pour tous, tous pour un, disaient-ils. Oui mais pas tout le monde.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
43 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Intermittent sans activité par force

01.12.2020 à 11:57

Et Alors? Moi je suis indépendant dans le spectacle, je n'ai peut-être pas de loyer commercial, mais personne ne m'aide et je dois quand même payer le loyer de mon logement!

Dandinette

01.12.2020 à 11:26

Chaque cas est un cas particulier.Les locataires doivent parler avec le propriétaire. N'oublions pas que bon nombre de ces propriétaires sont des indépendants,qui vivent du revenu locatif . Il est facile , pour les communes de faire des cadeaux, ce n'est pas avec l'argent des élus, mais bien avec celui des contribuables.

Untravailleur

01.12.2020 à 11:07

Et pourtant, c'est l'affaire de tous (propriétaire, loueurs, Confédération, voire même cantons comme à Fribourg) et la solidarité ne doit pas être un vain mot! On se rends compte de la puissance des lobbys avec les politiciens de droite qui sont à leurs bottes et ne font qu'obéir à leurs ordres pour être sûrs de recevoir leur obole. Le vrais visage égoïste de la droite qui ne défends que les plus puissants.